Appropriez-vous votre communication et oubliez les artifices marketing

Table des matières

Faites la différence et dites oui à la réussite :)

>> Découvrez dans ce pack de bienvenue les ingrédients de votre réussite

>> Ayez la confiance nécessaire pour construire VOTRE offre, obtenez des prospects grâce à vos valeurs et à votre SEO !

>> Accès au groupe Telegram pour échanger et avoir des conseils.

Il germait dans mon esprit depuis longtemps. Il est mûr. Voici mon petit coup de gueule sur les artifices marketing sur Internet.

Ou l’art subtil de vous réapproprier votre communication, et d’y mettre votre patte.

 

Les artifices marketing ou le syndrome de jesuisunetruffe.com

 

Sur Internet, la grande tendance est de vous enfermer dans un tunnel d’achat.

Afin de vous pousser à acheter un produit ou un service, on vous vend monts et merveilles :

  • à grands coups de contenus copywrités déshumanisés, juste utiles à manipuler l’utilisateur, lui faire peur, le presser.
  • à grands coups d’offres promotionnelles finissant deux heures plus tard, ou mentionnant qu’il ne reste plus que 2 articles disponibles.
  • Bref, les marques surfent sur le sentiment d’urgence et de rareté, et peut-être aussi sur le “must have”. Exemple typique : votre voisin.e s’est acheté.e une super veste en daim en promo sur le site jesuisunetruffe.com. Il vous la faut, cette veste. Vous êtes alors victime d’un sentiment d’appartenance.

Jesuisunetruffe.com vous embarque dans leur parcours machiavélique, et tout le monde trouve ça normal. Ou en tout cas personne ne s’en émeut.

 

Et dans la “vraie” vie ? Comment ça se passe ?

 

Dans la vie physique, un vendeur ne peut pas vous sortir un discours copywrité, déshumanisé, triste, sans saveur, ni émotion.

Enfin, si, il peut, mais vous partez en courant.

Dans la “vraie” vie, il y a un échange qui se crée, une communication, un lien amical, ou au moins sincère. Du moins on peut l’imaginer facilement.

En tout cas, c ‘est ce qu’on pourrait souhaiter. Au lieu de prendre de plein fouet les campagnes marketing des marques en magasin surfant sur les sentiments d’urgence et de rareté.

Bref, ce sont les relations humaines, avec leurs travers, et leurs déviances.

Et sur Internet, il faut se lever de bonne heure pour en trouver.

 

La réalité pour les entrepreneurs solo

 

Et vous, en tant qu’entrepreneur solo, vous êtes certainement touché.e par ce fléau (moi le premier, mais je me soigne, et ça fait un bien de dingue).

Parce qu’on vous a dit que c’était comme ça qu’il fallait faire : Il faut copywriter, il faut faire peur à l’utilisateur cible, l’embrigader dans un parcours. Bref vous le manipulez, mais vous ne créez pas de LIEN avec lui.

De fait la relation est tronquée dès le départ. Et ce constat fait toute la différence.

La finalité de tout ça : En faisant comme tout le monde, en appliquant les mêmes règles rédactionnelles, les mêmes règles de communication, les mêmes règles de copywriting pour vos pages de vente, les mêmes règles de conception de site, les mêmes wording, le même champ lexical et sémantique, votre communication devient lisse. Commune. Fade. De fait vous vous trouvez perdu.e dans le même panier que partagent les clones qui vous imitent ou que vous imitez.

A force de faire comme les autres, votre communication ressemble à celle de tout le monde.  Et donc elle ne ressort pas du lot. Pas de différenciation.

A titre personnel, je trouve ce constat dommage.

Dommage, car on ne vous voit pas, on ne sait pas qui vous êtes, on ne sait pas en quoi vos valeurs ou votre personnalité vont attirer tel type de personnes, de clients, de prospects.

Dommage, car un autre champ des possibles est envisageable, plus humain si on veut bien ouvrir les yeux (les deux, même avec des lunettes, ça marche, j’ai essayé).

Dommage car en tant qu’entrepreneur solo, vous êtes bien placé.e pour savoir que la qualité relationnelle est essentielle pour développer votre activité.

La réalité est très simple vous avez besoin de vous différencier par votre message, vos valeurs, votre communication.

En effet, votre utilisateur achètera votre produit ou votre service pour ce que vous êtes vous, vos valeurs, vos convictions, ce qui vous donne envie de vous lever tous les matins.

Rendez lui service, rendez vous service, montrez vous, montrez ce que vous avez à dire, ce que vous pensez, ce que vous avez dans les tripes.

Ledit produit ou service proposé est secondaire.

 

On ne va pas réinventer le web avec un article, mais aurait-on la possibilité sur Internet d’entrevoir une autre forme de communication ?

 

Non, je ne joue pas au Dalai Lama. Chacun son rôle. Et puis je n’ai pas de toge.

Je parle ici d’une communication réhumanisée, laissant apercevoir :

  • Des bouts d’émotions (rappelons que la prise de décision dans le cerveau se fait dans les zones des émotions).
  • De la saveur dans les mots.
  • De la passion, des sentiments, de la joie.
  • Un parfum, une senteur.
  • Une histoire, une vraie histoire, qui vient de loin, qui vous raconte. Vous.

Pas d’envolées lyriques foireuses, juste les bons mots, bien choisis, vrais, sincères, dans le bon contexte donnant une autre perspective, une autre dimension à votre contenu éditorial.

Cela, vous tente ? Alors parlons “vrai”, parlons avec nos tripes, parlons de ce qui nous anime

Non, non pas de storytelling marketé pour faire chialer la mère de famille devant un rayon de pots de confitures ultra sucrées.

Non, votre histoire, vos valeurs, vos convictions.

Un exemple ? Le voici : Comment je suis devenu coach SEO pour entrepreneurs solo.

Le texte n’est peut-être pas le meilleur, mais c’est le mien. Sans fioriture. Juste pour raconter mon envers du décor entrepreneurial. En toute humilité.

… Sans artifices marketing.

Découvrez le pouvoir des histoires et des mots.

Découvrez le pouvoir du slow content.

Et vous, quel est votre “style” entrepreneurial ?

Et au fait qu”est ce que c’est un site utile et user friendly ?

 

Conclusion sur les artifices marketing

 

Il est tentant et rassurant de suivre les mêmes règles de communication que les concurrents. Surtout lorsqu’on est entrepreneur solo. Et j’en sais quelque chose.

Déjà que l’entrepreneur se lance corps et âme dans un projet plus haut plus grand plus fort que lui-même alors si en plus il doit se créer sa propre communication, donner de lui-même encore plus dans ses contenus à grands coups de sincérité, de mots bien choisis qui viennent de plus profond de lui-même, et bien oui il n’est pas sorti de ses réflexions.

Et pourtant… Pourtant, c’est possible. Opérer un virage dans les mots, leur sens, créer des métaphores, écrire avec un champ lexical bien à soi, propre à sa personnalité, à sa perception du monde.

Il n’est pas question de travailler encore plus, ou de tout casser et tout refaire, mais plutôt de changer de perspective, vous réapproprier ce qui est au fond de vous.

Il s’agit de vous livrer, de montrer des choses de vous. Sans devoir raconter votre vie en détail mais raconter ce qui fait ce que vous êtes. Donner votre avis, raconter des anecdotes, etc.

Il est même possible d’y prendre goût, se faire plaisir avec les mots, les tourner dans tous les sens.

Voir mon article sur le pouvoir des mots.

Allez à l’essentiel, n’en faites pas trop, la bonne mesure.

Autre exemple, ici j’explique ma conception de ce qu’est et ce que n’est pas l’entrepreneuriat.

Les mots servent surtout à exprimer vos idées, à montrer vos valeurs, vos convictions. C’est grâce à eux que vous arriverez à vous différencier, à attirer les prospects qui partagent les mêmes valeurs que vous.

Alors oui, faites vous plaisir, mais n’en abusez pas au risque de rendre votre communication imbuvable.

C’est simple, oubliez les artifices marketing, et réappropriez vous votre communication.

Une question ? Un besoin ? Une demande d’information ?

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet