Accomplir sa vie d’entrepreneur en suivant son cheminement intérieur

vie d'entrepreneur solo

Table des matières

Faites la différence et dites oui à la réussite :)

>> Découvrez dans ce pack de bienvenue les ingrédients de votre réussite

>> Ayez la confiance nécessaire pour construire VOTRE offre, obtenez des prospects grâce à vos valeurs et à votre SEO !

>> Accès au groupe Telegram pour échanger et avoir des conseils.

Comment accomplir et élever sa vie d’entrepreneur solo ?

On parle de bien être, de santé mentale, psychique et physique comme le saint Graal absolu à atteindre au XXI eme siècle, et pourtant qu’est ce que c’est compliqué ! Et si déjà on acceptait de faire avec ce qu’on a au lieu de chercher à matcher avec les diktats du bien-être absolu (ce qui en plus n’a pas de sens).

Alors oui accomplir et élever sa vie d’entrepreneur solo s’avère une belle et noble mission.

Parce que la notion d’accomplissement est toute relative, personnelle et subjective, il y a ainsi autant de définitions d’un accomplissement d’une vie entrepreneuriale qu’il y a d’entrepreneurs.

Atteindre une vie accomplie passe nécessairement par un grand nombre d’étapes et par un long cheminement intérieur à la découverte de soi, de ses limites, de ses envies, de sa mission de vie.

Bref le parcours linéaire n’existe pas. D’ailleurs soyons clairs, le parcours de vie, le cheminement qui en découle sont tout aussi importants que la destination.

Bien que chaque parcours soit unique, il existe des points communs dans la multitude des parcours (par exemples : la dynamique du mindset ainsi que la définition d’objectifs atteignables et raisonnables).

Pour y voir plus clair et comprendre ce que serait une vie d’entrepreneur accomplie et fière, revenons aux basiques.

 

Vie d’entrepreneur bien remplie : Qu’est ce que c’est la vie ? Des chemins et des choix ?

 

Nos vies se construisent par l’imbrication d’une multitude de choix mineurs et majeurs. Ces choix donnent naissance à des chemins, des parcours, des tracés qu’on découvre progressivement.

Ces chemins de vie, ce sont nos expériences, expériences de la difficulté, expériences de la réussite.

Ces divers chemins révèlent des personnalités, des envies, des besoins, des convictions, des talents, des forces, des faiblesses, une soif d’accomplissement, une soif d’ailleurs ou d’aventures.

Bref ils révèlent l’individu dans toute son unicité et sa complexité. Ils révèlent de manière explicite ou implicite tout ce qu’il a à offrir au monde, à sa communauté, et comment il peut y contribuer.

On parle ici de mission de vie.

Toute la question sera de savoir si cette mission prendra vie, se concrétisera un jour ou restera enfouie dans un coin de la tête car il n’y aura jamais de bon moment, ou au contraire toujours n’importe quel obstacle servant de fausse excuse pour ne pas se lancer dans l’aventure de sa mission (attention, cher lecteur, je ne critique pas, mais mets à nu une terrible réalité, et une perte de talent et d’opportunités pour l’humanité).

 

Qu’en est-il de la vie professionnelle ?

 

Si on reprend l’explication ci-dessus, on pourrait dire qu’on juge une vie, ou une expérience professionnelle par la cohérence des choix faits sur toute une période de temps.

La vie professionnelle est donc une accumulation de choix de carrières, de postes salariés, ou non salariés.

Ces choix définissent des chemins, des parcours professionnels. Les pertinences et cohérences de ces choix révèlent des appétences, des compétences, des talents, des soft skills, des convictions, des révélations, des envies d’évolution, de progression, des envies d’accomplissement, d’accouchement d’idées ou de projets.

Parfois la vie entrepreneuriale s’imagine, se dessine, se crée, se concrétise au début, au milieu ou à la fin d’un de ces nombreux chemins. Et souvent, jamais.

Certains prennent très vite le train entrepreneurial (dès le début de leur vie professionnelle), d’autres plus tard, et d’autres encore jamais.

Il est alors intéressant d’observer les évolutions individuelles et comment se concrétise un projet dans l’esprit de chaque individu.

 

Cheminement intérieur de l’entrepreneur : de l’idée au projet d’entreprise

 

Le cheminement intérieur “métier”

 

Qu’est ce que c’est un projet entrepreneurial ? C’est une réponse à une problématique, un besoin exprimé explicitement ou implicitement par un certain utilisateur cible dans un contexte particulier.

Le projet s’inscrit dans cette réponse à donner. Il doit ensuite s’inscrire dans un contexte plus large de marché, de secteur, de concurrence, de positionnement, d’éléments de différenciation, de prix.

Viennent ensuite les réflexions concernant la manière de communiquer, les supports de communication, les axes de communication, les axes d’acquisition et de fidélisation des prospects et des clients.

Même si les CMS tels que WordPress ou Wix facilitent grandement le travail de création de site il faut tout de même un temps de prise en main des outils.

Bref, il s’agit ici de choix mûrement réfléchis. Ils ont pu être faits car il y a eu tout un cheminement derrière, une réflexion.

On imagine facilement la maturité professionnelle nécessaire pour définir tous ces axes.

 

Le cheminement intérieur “mindset entrepreneur”

 

Autant le cheminement pour sortir un produit ou un service en réponse à un besoin peut se faire à n’importe quel âge tant qu’on a la bonne idée.

Autant le cheminement intérieur guidant vers un mindset d’acier d’entrepreneur me parait bien plus long car il requiert du temps et l’expérience de vie.

En tout cas c’est mon point de vue. De très jeunes entrepreneurs me diront certainement le contraire. Pourtant l’expérience de vie avant l’expérience entrepreneuriale a l’avantage de “blinder” l’individu et d’apporter un regard et une hauteur de vue souvent jalousés par des plus jeunes.

 

Regarder le chemin parcouru

 

Qu’il est beau, rassurant, et énergisant de regarder en arrière tout le chemin parcouru.

Regarder toutes les étapes par lesquelles vous êtes passées, parfois difficilement fait du bien et s’avère nécessaire pour vous assuré.e que vous êtes toujours aligné.e par rapport à vos objectifs, vos envies et surtout vos valeurs.

Ces étapes vous ont appris. Et vous apprendront encore.

 

Pourquoi réussir sa vie d’entrepreneur solo ? Est-ce un devoir ? Qu’est ce qu’implique la réussite ?

 

Pourquoi “devoir” réussir sa vie d’entrepreneur ? Comme si c’était à ce point évident. Et surtout la condition sine qua none au bonheur.

Pourrait-on alors considérer qu’il ne peut y avoir de réussite sans accomplissement personnel, et inversement ?

La réponse qui en découle me parait trop binaire et mériterait de prendre en compte toutes les subjectivités qu’impliquent la notion de réussite.

Au-delà de la signification personnelle et subjective qu’on donne au terme de “réussir”, la réussite d’une vie entrepreneuriale et d’une activité entrepreneuriale demande un travail, une rigueur, une résilience, une foi forts et inébranlables.

Je dirais qu’on réussit sa vie entrepreneuriale à partir du moment où son activité permet d’en vivre, c’est donc un accomplissement en soi. On réussit sa vie car on trouve du sens dans ce qu’on fait, on est aligné.e avec soi, ses valeurs, ses envies.

Réussir sa vie d’entrepreneur et réussir sa vie professionnelle plus largement font partie d’une quête d’accomplissement. L’individu s’accomplit. Il trouve du sens dans ce qu’il fait, il est aligné. Cela le rend heureux et serein.

L’entrepreneur qui réussit a trouvé sa manière à lui d’impacter le monde, il a touché ses clients grâce à ses valeurs, ses convictions. Il a construit sa vie d’entrepreneur en faisant les choix et en empruntant les chemins qui lui ont paru les plus pertinents à un moment clé.

L’entrepreneur qui réussit est lui-même dans ses actions, sa communication, sa manière d’être. Il trace son chemin, en explore d’autres et poursuit son évolution aligné et en pleine conscience de lui-même. Avec ses défauts, qualités et autres soft skills.

L’entrepreneur qui réussit sait communiquer sur ses valeurs, ses convictions (ou il apprend à le faire). Il porte sa marque, sa vision, sa mission, ses convictions et embarque ses prospects et ses clients avec lui.

Entreprendre est un moyen de s’accomplir mais pas un but en soi.

En tout cas c’est mon point de vue.

 

Et si la réussite de la vie d’entrepreneur était avant tout une question de passion

 

L’entrepreneur doit-il être passionné pour entreprendre ? Vaste question…

L’entrepreneur solo ne se différencie pas de ses concurrents parce qu’il est passionné.

En revanche, être passionné lui donne la force de parler de ses convictions, parler de ses valeurs, de ce en quoi il croit, ce qu’il aime, ce qu’il n’aime pas.

 

Acquérir des prospects grâce à sa passion…

 

… Un grand rêve loin d’être inaccessible tant qu’on s’en donne les moyens.

Ainsi l’entrepreneur peut inspirer celles et ceux qui partagent les mêmes valeurs que lui.

Ceux-là seront touchés par son message, et auront plus envie de travailler avec lui.

Il transforme ses prospects en clients en étant lui-même, à nu (non pas tout nu). Il n’a pas besoin de les manipuler avec un discours commercial copywrité sur la peur et / ou le sentiment d’urgence.

Non ce n’est pas une folie, mais une opportunité dès lors qu’on s’en donne les moyens, et qu’on ouvre les yeux en toute conscience.

 

Comment accomplir et élever sa vie d’entrepreneur ?

 

Première question : qu’est ce qu’on veut faire ?

 

Effectivement pour accomplir votre vie d’entrepreneur vous avez le rôle d’accomplir votre activité, de lui donner du sens, un cadre, une orientation, une vision, une stratégie, dans le meilleur des mondes en tenant compte de vos aspirations profondes.

Alors voici donc les réponses auxquelles répondre :

Quel service ou produit proposer ?

En vue de répondre à quelle problématique ? A destination de quel public ?

Comment percer sur le marché : Quel positionnement ? Quelles différenciations ?

Quelle communication ?

Quels supports de communication ?

Quelle vie veut-on ?

Quel rythme ?

Quelle définition de la vie idéale ?

Quels sacrifices prêt.e à faire ?

Qu’est on prêt à faire / à ne pas faire ?

 

Seconde question : A quel point est-on prêt de se donner les moyens d’atteindre ses objectifs

 

Se donner les moyens d’y arriver. Mais quels moyens ?

C’est en sachant ce qu’on veut faire qu’on va construire les étapes nous menant à ce qu’on veut.

D’où la nécessité de répondre à ces questions.

 

 

En savoir plus

 

Réguler la charge mentale.

Pourquoi je suis devenu coach SEO.

Mindset gagnant de l’entrepreneur.

Lutter contre le syndrome de l’imposteur.

Lutter contre l’infobésité

Accomplir son activité d’entrepreneur.

S’approprier sa communication.

Entreprendre c’est quoi ?

 

Une question ? Un besoin ? Une demande d’information ?

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet