Comment te défaire de ton perfectionnisme ?

Table des matières

Tu as du mal à te défaire de ton perfectionnisme ?

Si tu es là, à lire cet article, c’est que d’une manière ou d’une autre, tu es concerné.e ou intéressé.e par ce sujet.

Tu dois te rendre compte certainement qu’il est pour toi plus un poids qu’autre chose.

Il te fait perdre du temps et tu as l’impression de ne pas avancer ?

Oui tu es victime de perfectionnisme aigu, mais le point positif c’est que cela se soigne.

Bon, bien sûr, il faudra travailler sur toi, mais ça tu le sais déjà, et tu l’acceptes (je suppose en tout cas).

 

Qu’est ce que le perfectionnisme ?

 

Plusieurs sens à ce terme :

 

– C’est le fait de vouloir faire / créer quelque chose (un objet, une tâche, etc) de parfait.

Sauf que la notion de parfait est très subjective. Il y a autant de notions de “parfait” qu’il y a d’habitants sur Terre.

C’est en cela que la quête de perfection est vaine.

 

– La personne, sujette au perfectionnisme, voudra tout faire toute seule, ne pas déléguer, et ne pas travailler en équipe.

Un joli exemple de potentiel burn-out.

 

– La personne, sujette au perfectionnisme, attend la validation extérieure, la reconnaissance extérieure.

Sauf que son réservoir à estime de soi ne se remplira jamais, car la reconnaissance doit venir de soi.

Le perfectionniste accepte très mal les critiques, même constructives. Et n’est jamais satisfait.

Il en faut toujours plus, il faut toujours mieux. C’est épuisant et pour la personne atteinte et pour l’entourage qui ne peut atteindre ces standards.

 

– Le perfectionnisme traduit une peur d’aller de l’avant, de prendre des risques, il traduit un manque de confiance en soi, un manque d’estime de soi. Il démontre également de la personne un besoin de contrôle. Ce qui bien sûr n’est pas très positif.

 

– Le perfectionnisme s’oppose aux principes de l’effectuation qui eux, prônent le passage à l’action, le fait d’itérer en continu.

Tout en sachant que le doute fait partie de l’équation entrepreneuriale.

 

– La quête de perfectionnisme ne s’arrête jamais, car le but fixé est inatteignable car trop élevé, trop ambitieux.

 

Il y a une vraie différence entre exigence et perfectionniste. La personne exigeante sait s’arrêter au bout d’un moment.

 

Quel est le lien entre perfectionnisme et procrastination ?

 

Le lien entre perfectionnisme et procrastination est très fort. Ils sont à la fois cause et conséquence (selon moi en tout cas).

Je procrastine car mon perfectionnisme m’empêche d’avancer et donc je repousse l’échéance.

Je suis perfectionniste car je procrastine.

 

Quels sont les effets néfastes du perfectionnisme ?

 

A la lecture de ce qui a été énoncé plus haut, on peut facilement parler de penchant pour l’anxiété, angoisse, stress, hostilité, agressivité envers l’entourage.

On parle aussi de tendance à la procrastination, au découragement, à la dépréciation, à la baisse de confiance en soi et à la baisse d’estime de soi.

La personne n’est pas bien dans ses baskets, un bon candidat au burn out.

On parle donc de difficulté à se projeter, à planifier. Et une baisse d’énergie générale.

En effet, on peut facilement imaginer qu’une bonne partie de l’énergie de la personne est dirigée vers la tentative d’atteindre les objectifs fantasmés de la personne.

La personne fait du surplace et ne s’investit que dans le temps présent immédiat.

 

A quel moment le perfectionnisme est il une “bonne” chose ?

 

Il est positif lorsqu’il est ponctuel et sur une courte période, et qu’il ne concerne qu’une tâche ou un projet en particulier, et qu’il ne définit pas le fonctionnement de la personne. Et que les enjeux élevés dans ce contexte justifient de s’engager très fortement dans le projet.

Lorsqu’il aide à se dépasser et qu’il reste sain (sans se fixer des objectifs inatteignables).

 

Comment te débarrasser du perfectionnisme ?

 

Plusieurs solutions :

 

Prendre conscience de ce perfectionnisme et de ses impacts sur le quotidien de la personne et de son entourage.

 

Si déjà tu ne prends pas conscience de la situation, il ne va pas se passer grand chose.

Tu dois prendre le temps de prendre conscience de la situation et jusqu’où tu as été.

Est ce que cette quête de perfectionnisme est justifiée ? A-t-elle un sens ?

Que dit-elle de ton propre fonctionnement ? Et de ta philosophie de vie ?

As tu conscience de ce que tu as imposé à ton entourage ?

 

Chercher à comprendre en partant dans l’introspection.

Capitaliser sur le soutien de ton entourage.

Comprendre de quoi tu as peur.

Te libérer du passé.

Faire la paix avec toi-même.

T’aimer toi-même.

 

Accepter la situation.

 

Maintenant que tu en as pris conscience, tu dois l’accepter, pour la digérer et passer à autre chose.

Ce qui implique d’accepter ta part de responsabilité dans la situation.

 

Lâcher-prise sur ce qui n’est pas parfait.

 

La perfection n’existe pas. Elle est très subjective.

C’est pourquoi vouloir proposer un produit ou un service parfait n’a pas de sens car tes prospects / clients  n’auront pas ta sensibilité par rapport à ce que tu considères comme parfait.

Concentre toi plutôt sur ce qui est essentiel pour ton business : trouver des clients et leur apporter entière satisfaction.

Apprends à lâcher prise, ce sur quoi tu n’as pas la main, et lâche prise sur ce qui n’est pas parfait.

Fais le test : Test “Arrives tu à lâcher prise ?”

Il faut mieux quelque chose d’imparfait mais de fait plutôt que quelque chose qui attend désespérément de sortir de terre car il n’est pas encore assez parfait.

 

Remettre de l’ordre dans les priorités.

 

Concentre toi sur ce qui est essentiel et prioritaire pour toi.

Qu’est ce qui est important pour toi dans ta vie ?

C’est là-dessus que tu dois te concentrer.

 

Fixer des objectifs réalistes, réalisables, chiffrés, atteignables.

 

Au lieu de te fixer des objectifs inatteignables et fantasmés, reviens à la réalité de ton business, et concentre toi sur la définition d’objectifs plausibles, réalistes, réalisables, atteignables, et chiffrés.

Avec une marge d’erreur possible.

 

S’interroger sur ce que la perfection signifie pour soi.

 

Qu’est ce que cette perfection signifie pour toi ? Que dit-elle de toi ? Qu’en conclus tu ?

 

S’écouter soi.

 

Ecoute toi, écoute tes ressentis, tes émotions, écoute ce que te dit ton corps.

Travaille ton intelligence émotionnelle.

Se connaitre soi.

Qui es tu ?

Ose être toi-même.

Réussis ta vie.

Apprends à gérer tes émotions 🙂

 

Fêter les réussites, remplir son réservoir d’estime de soi et de confiance en soi.

 

Rien de mieux que de fêter les réussites, même les petites pour remplir ton réservoir de confiance en toi et d’estime de toi.

 

Ressources complémentaires

 

Ose être ce que tu es

Pratique la gratitude

Prends soin de toi

Te sens tu soutenu.e dans ton quotidien d’entrepreneur ?

Pratique l’introspection.

Apprends à te connaitre.

Vivre en harmonie.

Reçois ton shoot d'inspi'
Chaque Lundi dans ta boite mail