Définition de Google Panda – Guide pour éviter la sanction

google panda

Table des matières

Faites la différence et dites oui à la réussite :)

>> Découvrez dans ce pack de bienvenue les ingrédients de votre réussite

>> Ayez la confiance nécessaire pour construire VOTRE offre, obtenez des prospects grâce à vos valeurs et à votre SEO !

>> Accès au groupe Telegram pour échanger et avoir des conseils.

Google Panda a fait coulé beaucoup d’encre, et de larmes pour ceux qui en ont subi les conséquences.

Revenons en détail sur ce qu’est Panda, ce qu’il n’est pas, les types de sites et de contenus sanctionnés, et aussi et surtout les solutions pour rectifier le tir et espérer revenir dans les listes de résultats.

Ce mini guide a pour mission de vous donner des astuces pour donner de la valeur à votre site si vous pensez que celui-ci n’en affiche pas suffisamment.

Arrivée en France en Août 2011 et ras de marée immédiat

Lorsqu’il a été activé en France en Août 2011, il s’agissait d’un filtre de l’algorithme de Google.

Entre temps (depuis Janvier 2016) il a été définitivement intégré dans l’algorithme de Google.

Pendant plusieurs années on a entendu parler de mises à jour “Panda”. Bien qu’aujourd’hui on entende plus parler de ces mises à jour, Panda fonctionne toujours dans l’Algo Google, a subi encore des évolutions, et continue sa lutte anti spam.

A garder en tête : Les sanctions Panda sont aujourd’hui bien plus faibles que ce qu’elles ont été au moment du lancement, elles sont au milieu d’autres analyses, d’autres mini sanctions, donc difficile, voire impossible de les isoler, pourtant elles sont là.

Il n’est pas question d’oublier Panda, mais plutôt d’adopter les bonnes pratiques en terme de conception de site et en terme de SEO. Vous aurez tout à y gagner et vos utilisateurs également.

Qu’est ce que Google Panda ?

Google Panda a eu dès le départ pour mission de sanctionner les pages et les sites utilisant différentes formes de sur-optimisation SEO (et création de pages sans valeur ajoutée pour l’utilisateur). Afin de booster les positions sur les listes de résultats.

Les conséquences en cas de “fraude” avéré sont le déclassement des pages d’un site dans les listes de résultats.

Certains sites comme les comparateurs de prix ont accusé des pertes de trafic jusqu’à -80% -90%.

Quels sont les types de sites et de contenus les plus durement touchés par la vague Panda ?

Pour rappel, si un site ne propose qu’un faible volume de pages sans valeur, c’est tout le site qui est sanctionné.

  • Les fermes de contenus.
  • Les comparateurs.
  • Les agrégateurs.
  • Les annuaires (dont professionnels, et locaux).
  • Les sites d’affiliation et codes de réduction.
  • Les sites qui “scrappent” les contenus d’autres sites.
  • Les forums.
  • Les sites affichant de très gros volumes de pages comportant très peu / trop peu de contenus.
  • Les sites affichant :
    • Du contenu dupliqué.
    • Du contenu rédigé par les moteurs, écriture sur optimisée, non naturelle, et surtout apportant très peu de valeur à l’utilisateur.
    • Du contenu pauvre (tant en quantité qu’en qualité) sans valeur ajoutée, sans répondre aux besoins des utilisateurs cibles, sans prendre en compte l’intention utilisateur.
    • Sites utilisant des méthodes spammy d’acquisition de backlinks.
    • Les sites dont les pages affichent un fort volume de publicités.
    • Les pages affichant un faible temps de session.
    • Les pages affichant un taux de rebond élevé.

 

Quels types de sites ont gagné de la visibilité après le passage de Google Panda ?

 

  • Youtube.
  • Les sites média et de contenus affichant des articles et autres contenus de fond.
  • Les sites de niche ont gagné des parts de visibilité.
  • Certains sites e-commerce.
  • Certains petits sites de niche ont profité de l’effondrement des fermes de contenus.

 

Quelles sont les solutions pour anticiper une éventuelle sanction Panda et donner (plus) de la valeur à votre site ?

 

  • Identifier avec Google Analytics les pages qui ont perdu beaucoup de trafic.
  • Compléter l’analyse en regardant également les requêtes qui ont perdu des positions sur les listes Google (avec un outil tel que Monitorank).
  • Gérer lesdites pages ayant perdu du trafic :
    • Soit elles ont de l’intérêt. Dans ce cas, il faut les retravailler et définir une vraie stratégie de contenu et de maillage de liens internes.
    • Soit elles n’ont pas d’intérêt. Dans ce cas, il faut les rediriger en 301 vers une autre page, soit passer le code réponse en 410.
  • Identifier et analyser les pages n’ayant pas subi de pertes mais qui proposent un contenu de faible qualité, ou à l’inverse étant suroptimisées.
    • Anticiper une éventuelle nouvelle sanction en s’interrogeant sur l’intérêt de ces pages. Si elles génèrent du trafic, en profiter pour retravailler en profondeur le contenu.
    • Si elles génèrent peu de trafic, s’interroger sur la possibilité de les utiliser autrement, ou alors les rediriger en 301 vers une page, ou les mettre en 410.
  • Changer de nom de domaine, et rediriger vos pages vers le nouveau nom de domaine.
  • Diversifier vos sources de trafic (stop à la dépendance Google), et investissez les réseaux sociaux.
  • Investissez dans les contenus média : images, vidéos, infographies.
  • Investissez dans le contenu de qualité : privilégiez la qualité plutôt que la quantité (pas de faute, du contenu facile à lire, aéré, structuré avec un H1 des H2 et des H3, présence de balises microdata, réelle plus value éditoriale, informations fiables, complètes, vraie réponse à l’utilisateur, champ sémantique large).
  • Penser à la pertinence de l’arborescence et de l’architecture de l’information dans le contexte d’utilisation de l’utilisateur.
  • Investissez sur votre image de marque, le contenu lié à la marque, et les éléments de réassurance :
    • Les avis, les notes, les commentaires, les pages légales, qualité éditoriale (image d’expert), qualité des back links (Autorité), et la fiabilité de votre site : est-il fiable, non bugué lors d’une interaction ? Les pages se chargent-elles rapidement ?
    • Interactions faciles à créer.
    • Pas de publicité interstitielle intrusive.
    • Affichage mobile ok, sans erreur d’ergonomie mobile.
  • Investir dans l’acquisition de backlinks “propres” et de qualité :
    • Opérations de linkbaiting et d’articles invités.
    • Relayer sur les sites partenaires des infographies, des études de cas, des articles experts, des sondages, des quizz.
    • Proposer des webinaires, et autres types de conférences.
    • Proposer à l’essai un tout nouvel outil que vous avez développé.
    • Proposer en téléchargement un e-book.
    • Inscription sur des annuaires de qualité et pertinents.
    • Participer à des associations.

 

Conclusion

Pour éviter une sanction Panda, c’est simple, il faut construire un SEO solide.

Encore une fois le SEO s’adapte à la structure de votre site. C’est à vous en amont, de vous poser les “bonnes” questions sur la structure de votre site, et sur la stratégie de contenus.

Eviter la duplication de contenus, les pages vides ou présentant un contenu sans valeur, éviter les sur optimisations et proposer un contenu riche, intéressant, dont l’utilisateur se souviendra.

Un contenu qui permette d’acquérir des prospects, puis proposer une structure de site, un maillage interne, une expérience sur le site, un contenu éditorial, une proposition de valeur qui permettent de transformer le prospect en client.

Compléments d’information

Une question ? Un besoin ? Une demande d’information ?

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet