Commencer son projet par le commencement sans savoir où commence le commencement

La question de la raison d'être avant même le projet

Lors de la construction du projet, l’entrepreneur ne commence pas toujours par le commencement : c’est à dire la suite logique des étapes qui construiront durablement les bases de son projet.

  • Commencer par faire un joli logo avant de s’occuper de sa communication.
  • Acheter un nom de domaine avant de définir le nom de l’entreprise et les objectifs commerciaux.

Sauf qu’il ne commence pas par l’essentiel. Alors c’est quoi l’essentiel ?

> Ce sans quoi l’activité n’existerait pas, c’est à dire 1 offre répondant à un besoin, et des clients ayant ce besoin ?
> Trouver la problématique client à laquelle répondre ?
> Aller chercher “vraiment” l’utilisateur cible (le fameux persona) et comprendre ses besoins implicites et explicites (on le séduit aussi avec nos mots nos valeurs) ?
> Trouver un positionnement et des axes de différenciation suite aux études sectorielle et concurrentielle ?
> Définir les valeurs et les convictions de l’entreprise ?
> Définir les axes de la communication digitale, les supports de communication, le ton, les axes, le message à faire passer ?
> Définir une offre et les objectifs business ?
> Définir les supports digitaux (site et réseaux sociaux) ?
> Choisir un CMS et un hébergeur et un thème ?
> Concevoir l’arborescence et le menu ?
> Définir le planning éditorial ?
> Choisir la bonne sémantique ?
> Respecter les règles SEO ?
> Publier et relayer sur les réseaux sociaux ?

Oui bien sûr, tout ceci est important. Pourtant il manque encore quelque chose : la raison d’être de l’entrepreneur, pourquoi il fait ce qu’il fait.

Cette raison d’être conditionne tout le projet en terme d’orientation stratégique, d’offre, de communication.

De cette raison d’être dépendent la mission de l’entrepreneur, son offre, sa communication.

Définir sa raison d’être n’est pas un réflexe, ni quelque chose qu’on apprend à l’école ou en formation, et pourtant cela apporte tant de bénéfices.

Oui bien sûr avoir une idée innovante et porteuse de valeur pour l’utilisateur, c’est important, mais avoir une mission entrepreneuriale et une raison d’être de son business l’est tout autant voir plus.

Ne pas avoir de mission et de raison d’être entrepreneuriale revient à naviguer sur un bateau sans destination. Pourquoi autant d’entrepreneurs font de mauvais choix en terme de priorité ? Peut-être parce qu’ils n’ont pas cette raison d’être en tête.

Mais on peut travailler sur cette notion ensemble. Je peux vous aider à définir cette raison d’être.

Réalisez votre projet digital - Boostez votre business

Lancer et développer son projet digital entrepreneurial ne s’avère pas aussi facile que ce qu’on pense tant il y a d’étapes cruciales à concrétiser avant de voir l’activité se développer.

Surtout quand on est seul à bord de son navire entrepreneurial. Tout est à penser.

Des étapes auxquelles on ne pense pas car elles sont la partie immergée de l’iceberg. Pourtant elles sont essentielles.

Découvrons ici comment réaliser votre projet digital entrepreneurial (attention, je ne parlerai pas d’analyse financière ni de business plan).

Avant de parler de SEO et de stratégie de contenus en séances de coaching, il apparait souvent nécessaire avec les coachés et leur projet digital de revenir aux basiques, c’est à dire de revenir aux bases du marketing digital : Le besoin répondu, les fameux utilisateurs cibles, ce dont ils ont besoin vraiment, comment se positionner et se différencier sur le marché, définir l’ADN de la marque selon les convictions les croyances les valeurs de l’entrepreneur.

Comment créer cette marque qui ne demande qu’à s’exprimer sans savoir comment.

Revenir à la stratégie digitale, à la philosophie et à la raison d’être de l’activité tout simplement.

Projet digital Conseil #1 : Trouver la problématique à laquelle répondre

Si ce n’est pas déjà fait, il vous faut trouver une problématique client à laquelle répondre : Soit celle-ci n’est pas répondue soit elle mal répondue.

Il s’agit donc ici de trouver un secteur, un type d’utilisateur cible, un contexte d’utilisation frustrant car mal servi.

Par exemple : Rentrer son chiffre d’affaires trimestriel sur le site de l’Urssaf.

Vous vous focalisez sur un ou deux (voir trois mais pas plus) types d’utilisateurs cibles.

Ce qui est intéressant ici c’est de comprendre que certains besoins, certaines frustrations restent implicites, non-dits.

Ne restez pas uniquement sur des besoins exprimés explicitement. Sondez les utilisateurs cibles, parle biais d’interviews. Posez des questions, écoutez ce qu’ils ont à vous dire, rebondissez sur leurs paroles, faites les s’exprimer, tant de choses intéressantes en sortiront.

Votre projet digital ne pourra commencer qu’avec cette première réponse 🙂

Projet digital Conseil #2 : Analyser le secteur et la concurrence

  • Quelle est la nature de votre secteur ?
  • Est il jeune ? Récent ?
  • Est-il déjà bien implanté sur le digital ?
  • Les usages et besoins digitaux sont ils mûrs ?
  • Les utilisateurs cibles sont-ils à l’aise avec les outils digitaux ?
  • Quel est le niveau de la concurrence ? Y-en a t-il beaucoup ?
  • Ont ils une présence forte ? Quels sont les leaders ?
  • Comment sont leurs sites ? Qu’est ce qui peut être amélioré ?

Voilà quelques unes des questions que vous devez vous poser sur le secteur et les concurrents. Afin de savoir où vous mettez les pieds et évaluer le niveau de difficulté que vous aurez à vous créer une place, communiquer, vous faire connaitre, pousser les utilisateurs à acheter vos services.

Projet digital Conseil #3 : Trouver un positionnement et des axes de différenciation

Il vous faut désormais vous trouver un positionnement dédié sur le marché que vous ciblez (premium, low cost, en ligne, par groupe, individuel, bref, le champ des possibles est immense).

Définissez des axes de différenciation qui apportent de la valeur à votre utilisateur cible.

Il peut s’agir également de ce qui fait votre unicité (à voir au cas par cas).

Projet digital Conseil #4 : Définir les valeurs et les convictions de l'entreprise

Votre entreprise, c’est vous. Listez les valeurs, les croyances, les convictions qui vous animent, vous transportent, vous aident à vous lever tous les matins.

Deux raisons :

  • Elles vont vous aider à construire votre communication et votre brand content.
  • Posez-vous régulièrement la question : est ce que mes actions, l’orientation que je donne à mon activité sont en adéquation avec mes valeurs, mes croyances, mes convictions.

Vos valeurs doivent guider vos choix et vos orientations d’activité.

 

Projet digital Conseil #5 : Définir une offre et les objectifs business

Selon toutes les informations que vous aurez réussi à glaner de-ci de-là, vous serez en mesure de définir un panel d’offres à proposer à vos utilisateurs cibles.

Une offre qui vous correspond, une offre qui vous plait en laquelle vous avez foi et confiance, une offre qui répond à un besoin.

Une offre en adéquation avec les objectifs business (objectifs commerciaux) que vous avez fixés.

De même vous allez organiser, structurer votre dispositif digital en lien avec ces objectifs business.

Projet digital Conseil #6 : Définir les supports digitaux (site et réseaux sociaux)

Désormais vous pouvez définir les supports digitaux à créer en lien avec les besoins des utilisateurs cibles, vos offres, votre modèle économique, vos axes de communication.

Actuellement, il y a pléthore de solutions. La mission est de choisir celle ou celles les plus pertinentes selon vos objectifs, les besoins des utilisateurs et la fréquence d’utilisation de vos services.

Par exemple, une application serait-elle pertinente ?

Autre exemple, créer un compte TikTok alors que votre cible n’y est pas du tout, est-ce pertinent ?

Conseil #7 : Choisir un CMS et un hébergeur et un thème

Il y a fort à parier pour que vous ayez besoin d’un blog en plus de vos réseaux sociaux.

Si vous choisissez WordPress comme CMS; vous devrez choisir un thème et des plugin en lien avec vos besoins utilisateurs.

Il vous faudra également choisir un nom de domaine et un hébergeur.

Par exemple, je suis sur Wordprress, j’utilise le thème Salient, et je suis chez un hébergeur US et je prévois de basculer sur O2Switch.

Conseil #8 : Concevoir l'arborescence et le menu

Vous pouvez utiliser un outil comme Gloomaps.com pour générer votre arborescence.

Votre arborescence ainsi que votre menu doivent correspondre à vos objectifs business, à votre communication, à ce que vous souhaitez mettre en avant.

Prenez le temps de bien penser votre menu afin qu’il guide vos utilisateurs vers vos pages de vente.

Conseil #9 : Définir les axes de la communication digitale

Afin de réussir votre projet digital il faut vous puissiez communiquer utilement et efficacement.

De quels sujets parler ? Comment ? Sous quelle forme ? Quel format ? Quel ton ? Quel angle ?

Répondre à quelles interrogations ? Quels besoins ?

Pour apporter quel type d’information ?

Pour répondre à quel objectif commercial ? Quel objectif éditorial ?

Transmettre quels valeurs ? Quelles convictions ? Quelles croyances ?

Pour quelle fréquence de publications ? Sur quels supports digitaux ?

Et surtout à qui ?

Comment se différencier de la concurrence ?

Voici les types de questions auxquelles nous pourrons répondre ensemble en séance de coaching.

Conseil #10 : Définir le planning éditorial

Afin d’avoir une vision claire des types de contenus que vous souhaitez écrire :

– Définir les thèmes et sous-thèmes  sur lesquels sous souhaitez communiquer et qui intéresseront vos utilisateurs cibles.

– Pour chacun de ces thèmes et sous-thèmes, définir l’intention utilisateur. C’est à dire les différents types d’intentions, de souhaits que l’utilisateur exprime. Cela implique de connaitre très bien ses utilisateurs cibles.

– Pour chacune de ces intentions, il convient de répondre par le biais d’un contenu dédié.

-Une fois que les sujets éditoriaux sont définis il convient de formaliser le tout dans un document de référence (je vous le présenterai en séance).

Conseil #11 : Choisir la bonne sémantique

Choisir les bons mots clés, c’est à dire ceux représentatifs du contenu écrit, ceux sur lesquels les pages d’un site sont capables de se positionner sur les listes Google, voilà une étape pas toujours évidente et pour laquelle il faut employer les bonnes méthodes.

Par exemple, non il ne faut pas nécessairement choisir les mots clés concurrentiels (justement car difficiles à atteindre).

La sémantique est un travail à faire au cas par cas.

Nous en reparlerons en séance de coaching.

Conseil #12 : Respecter les règles SEO

Pas de projet digital réussi sans SEO mené efficacement.

Mettre en place une structure SEO friendly.

Créer des templates de pages et des pages SEO friendly.

Créer une présence locale sur votre ville avec la fiche Google My Business.

Attention au temps de chargement de pag et aux règles d’ergonomie mobile.

Toutes vos pages utiles sont-elles indexées ? Avez-vous beaucoup de pages inutiles ?

Avez-vous une stratégie de contenu pertinente et à long terme ?

Votre site est-il responsive ?

Avez-vous déjà un compte Search Console ? Suivez-vous vos performances ?

Les pages de votre site sont-elles suffisamment maillées entre elles ?

Avez vous mis en place des actions pour obtenir des back links ? Que prévoyez vous de mettre en place ?

Conseil #13 : Publier et relayer sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont très présents dans nos vies quotidiennes et dans notre manière de communiquer sur le web.

Reste à savoir, quel réseau choisir pour diffuser quel type de message. A quelle fréquence.

A titre personnel, je suis convaincu que les réseaux doivent relayer les contenus qu’on publie en premier lieu sur son site ou blog.

A-t-on parlé de tous les points importants ?

Il y a un point dont nous n’avons pas encore parlé… Pourtant il est de taille.

Vous.

Evidemment votre projet digital est important, mais vous, le chef d’orchestre de ce projet, vous avez besoin de capitaliser sur vos forces et travailler sur vos faiblesses pour conduire votre projet, car il est vous et vous êtes  lui. 🙂

  • Êtes vous aligné entre votre projet, vos actions et vos valeurs ?
  • Avez vous des pensées limitantes, des points de blocage qui vous freinent dans votre avancement, votre cheminement ?
  • Avez-vous foi et confiance en votre projet ?
  • Êtes vous convaincu.e ?
  • Avancez vous à un rythme qui vous convient ? Si non pourquoi ?

Les pensées limitantes

Les pensées limitantes sont dans la tête, ce sont elles qui vous freinent. Personne à part vous même ne peut les éradiquer, les supprimer. C’est à vous de faire ce travail personnel pour avancer dans votre projet.

Mais encore faut-il que vous le vouliez… Le voulez-vous ? Êtes vous prêt.e ? C’est une étape peu agréable mais nécessaire.

Les séances de coaching que je propose ont également pour vocation de vous faire sortir ces points de blocage.

Révélez-vous !