Sais tu gérer tes émotions et en faire une force ?

Table des matières

Que sont les émotions ? A quoi servent-elles ?

Comment en faire une force ?

On vit des émotions diverses à longueur de journée, mais le système (école, monde professionnel) nous pousse à les oublier, les nier, les mettre de côté. Pourtant elles sont là et il ne sert à rien de les oublier car elles s’exprimeront différemment si on ne les écoute pas.

Mieux, elles nous servent de signal si on prend le temps de bien les écouter et d’en faire des alliées.

A chacun.e alors de faire le travail nécessaire pour mieux les appréhender.

Les gérer en bonne intelligence c’est mieux gérer sa vie, et son énergie.

 

Que sont les émotions ? A quoi servent-elles ?

 

Le dictionnaire Larousse les défini comme

« Un trouble subit, une agitation passagère causés par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie, etc. »

« Une réaction affective transitoire d’assez grande intensité, habituellement provoquée par une stimulation venue de l’environnement. »

 

Les émotions se manifestent par le corps.

C’est pourquoi on entend parfois des gens dire qu’ils se sentent physiquement en colère.

 

Maladies et refoulement

Beaucoup de gens passent leur temps à refouler / nier / renier leurs émotions. Peut-être parce que souvent ils n’ont pas été habitués à exprimer leurs émotions. On leur a toujours dit de ne pas s’écouter, d’aller de l’avant. On leur a dit que s’écouter c’était pour les faibles.

Sauf que la réalité les rattrape. Parce que les émotions s’expriment physiquement. Et qu’à force d’être refoulées, à long terme, elles provoquent de vrais damages.

Certain.e.s tombent malades du fait (en partie en tout cas) de la non prise en compte des émotions.

 

Le besoin

C’est aussi pourquoi il est si essentiel de savoir s’écouter. Parce que les émotions expriment un besoin.

Derrière la colère s’exprime le besoin d’être entendu, reconnu, respecté, considéré. (“Mais écoutez moi bon sang”).

Derrière la peur s’exprime le besoin de sécurité. (“Faites attention à moi”).

Derrière la tristesse s’exprime un besoin de réconfort. (“J’ai besoin qu’on me console”).

Derrière la joie s’exprime un besoin de partage. (“Vivons ma joie ensemble”).

 

Sources dans l’enfance

Très souvent, l’expression des besoins trouve ses origines dans l’enfance. Des besoins non assouvis, ou pas assez.

On voit des manques qui apparaissent. C’est pourquoi il est essentiel de faire un travail d’introspection pour comprendre, “réparer”, pour aller mieux.

 

Emotions primaires et secondaires

Les émotions primaires, celles dont on parle le plus, sont la colère, la joie, la tristesse, la joie.

Les émotions secondaires ne sont pas moins importantes mais sont souvent vues comme des “déclinaisons” des émotions majeures.

La mélancolie par exemple est une émotion mineure / secondaire.

 

Quid des émotions positives et négatives

Il apparait comme très raccourci de résumer la tristesse et la colère à des émotions négatives. Et la joie à une émotion positive.

La joie peut être triste par exemple.

 

Les émotions, c’est la vie (véridique)

Ressentir des émotions s’avère quelque chose de tout à fait normal.

Sans chercher à faire de distinction entre les émotions négatives et les émotions positives, le ressenti émotionnel (état émotionnel) de la personne varie d’un état à un autre selon les évènements intérieur et extérieur.

Les émotions sont là, tant que possible, il faut les accepter, ne pas les refouler ce qui n’amène à rien, si ce n’est un mal être physique, le corps somatise.

Gérer ses émotions, comprendre et accueillir ses émotions c’est le travail d’une vie tant il peut s’avérer complexe à réaliser. Peu importe le quotient émotionnel de la personne, ce qui compte c’est sa capacité à reconnaitre l’émotion, accepter qu’elle soit là, afin de laisser les choses s’en aller, lâcher prise, se libérer d’un poids très important. Et cela en pleine conscience, évidemment. Objectif : vivre sereinement ses émotions, verbaliser ses émotions, et canaliser ses émotions. Aussi, quitter la culpabilité  qui nous ronge de l’intérieur. Ce travail facilite fortement la prise de décision et le bien-être.

 

Le syndrome du moule

Le système scolaire et l’univers professionnel nous poussent à nous couper de nos émotions. Et de fait à rentrer dans le moule, comme un robot.

Alors qu’en parallèle, les entreprises / annonceurs ont bien compris ce qu’était le marketing émotionnel et l’intérêt de susciter des sentiments, déclencher des émotions pour pousser l’acte d’achat (la décision de convertir passe le plus souvent par la dimension émotionnelle et non une réflexion mûrie comme on imagine souvent).

Susciter des émotions permet donc de faire passer un message et de générer des interactions et des conversions.

Il n’y a pas quelque chose qui cloche ici ?

 

La puissance de l’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle correspond à notre capacité à réagir de manière efficace et pertinente selon n’importe quel état émotionnel.

A comprendre, accepter ses émotions et à réagir de manière adéquate en fonction d’elles.

 

Les 5 grands univers de l’intelligence émotionnelle

En faisant un audit de ta propre intelligence émotionnelle, tu sais sur quel axe tu peux t’améliorer.

  • La conscience de soi.
  • La maîtrise des relations humaines.
  • La maîtrise de soi.
  • La motivation.
  • L’empathie.

Par exemple, j’ai réalisé un audit de mon intelligence émotionnelle.

Je sais que je suis avancé en conscience de soi et réalisation de soi, en revanche, je sais que je peux encore beaucoup m’améliorer en gestion du stress.

Puisque les énergies de l’intelligence émotionnelle se nourrissent les unes les autres, je sais que je peux travailler l’affirmation de soi, ce qui va m’aider in fine à améliorer ma gestion du stress.

 

Apprends à (mieux) gérer tes émotions pour vivre en harmonie avec toi même

 

La gestion des émotions est une compétence importante (soft skill) pour toi entrepreneur, car elle peut avoir un impact significatif sur ta capacité à prendre des décisions éclairées et à gérer ton business de manière efficace.

Faire de tes émotions une force peut sembler contre-intuitif, car les émotions sont souvent associées à des faiblesses ou à des vulnérabilités. Cependant, en apprenant à reconnaître, à comprendre et à gérer tes émotions de manière positive, il est possible de les utiliser comme une force pour améliorer ta vie personnelle et professionnelle.

 

Prends conscience de tes émotions

Avant de pouvoir gérer tes émotions, tu dois être conscient de ce que tu ressens. Prends le temps de t’arrêter, de respirer profondément et d’identifier les émotions que tu ressens.

Tu les verbalises. Progressivement, à force de t’entrainer, tu vas réussir à gagner en précision dans le nommage des émotions.

 

Comprends l’impact de tes émotions sur ton environnement proche (famille, amis, travail, etc)

Appuie toi sur différents exemples où tes émotions ont été mises à dure épreuve.

Puis regarde pour chacun, les étapes qui se sont succèdées et comment ces émotions ont influencé ton comportement, tes décisions et tes relations.

Puis applique les étapes de la communication non violente et comment tu pourrais renverser la situation en gérant ces émotions de manière positive.

 

Utilise tes émotions comme une source d’inspiration

Tes émotions peuvent t’inspirer en créant des opportunités pour innover ou créer de nouveaux produits ou services. Ou simplement pour stimuler ta créativité.

 

Utilise tes émotions comme un signal d’alerte

Par exemple, la colère peut indiquer un conflit qui doit être résolu, tandis que la tristesse peut indiquer une perte ou un échec qui nécessite un ajustement de la stratégie.

 

Établis des limites claires

Il est important d’établir des limites claires entre ta vie professionnelle et ta vie personnelle pour ne pas te laisser déborder, poser un cadre, gagner en sérénité et réduire le stress.

 

Tu peux essayer la méditation 🙂

Excellent moyen pour te détendre, lâcher prise, t’apaiser, réduire le stress et ainsi développer la pleine conscience de soi.

Essaie les techniques de relaxation telles que la respiration profonde, la visualisation ou le yoga.

Là aussi, cela ne se fait pas en un claquement de doigts, il faut du temps et de l’entrainement.

 

Ne reste pas seul, trouve un soutien

Tant que possible, trouve toi un soutien solide, que ce soit un ami, un mentor ou un coach, pour t’aider à identifier et apprivoiser tes émotions.

 

Travaille et applique les étapes de la communication non violente / bienveillante

– Tu observes / constates les faits. Objectivement. Pas d’interprétation.

– Tu exprimes tes ressentis, tes émotions et sentiments, ce que tu ressens au fond de toi. Objectivement. Et tu accueilles également les ressentis et émotions de la personne en face de toi.

– Tu exprimes de manière claire et en pleine conscience tes besoins.

– Tu fais une demande.

Entraine toi à communiquer efficacement en exprimant tes émotions de manière constructive. Et en pleine conscience et en affirmation de toi. C’est important que tu assumes pleinement tes ressentis.

 

Évite les réactions impulsives

Prends le temps de réfléchir avant de prendre des décisions importantes.

Évite les réactions impulsives.

C’est pourquoi il est important que tu aies conscientiser ces émotions en amont afin de prendre du recul.

 

Sois bienveillant envers toi-même

Tant que possible, soyez gentil et bienveillant avec toi-même. Comme un ami. Traite toi avec justesse mais pas de dureté inutile.

 

Gère la pression

Apprends à gérer la pression : exercices physiques, relaxation, gestion du stress.

 

Pour t’aider à mieux identifier / prendre conscience de tes émotions, voici une liste d’émotions (non exhaustive)

 

Abandon
Accablement
Admiration
Affection
Affection
Agitation
Agonie
Agressivité
Ahurissement
Allégresse
Amertume
Amitié
Amorphe
Amour
Amusant
Anxiété
Anxiété
Apathie
Appréhension
Ardeur
Audace
Aversion
Bonté
Bougeotte
Bougon
Bravoure
Cafard
Chagrin
Chaleur
Charme
Colère
Compassion
Compétent
Confusion
Contentement
Convoitise
Courage
Courroux
Crainte
Cruauté
Culpabilité
Culpabilité
Curiosité
Découragement
Défaire
Dégoût
Délectation
Déplaisir
Dépression
Désarroi
Désespoir
Désir
Destruction
Détermination
Détresse
Domination
Douleur
Doute
Écrasement
Effroi
égarement
Embarras
Enchanté
Enchantement
Engouement
Ennuie
Entrain
Épuisement
Étonnement
Euphorie
Exaspération
Excitation
Excitation
Excitation
Extase
Feinte
Férocité
Ferveur
Fier
Fragilité
Frustration
Furie
Gaieté
Haine
Heureux
Honte
Horreur
Humiliation
Humour
Hystérie
Impatience
Impuissance
Indécision
Indifférence
Inquiétude
Insatisfaction
Insécurité
Insulte
Intérêt
Intimidation
Intrigue
Invalidation
Irrémédiable
Irritation
Irritation
Jalousie
Joie
Jouissance
Jovial
Jubilation
Malheur
Maussade
Mécontentement
Mécontentement
Méfiance
Mélancolie
Mépris
Misère
Mortification
Négligence
Nervosité
Optimiste
Outrage
Panique
Passion
Pénitence
Pitié
Plaisir
Prudence
Pudeur
Rage
Rancune
Regret
Regret
Rejet
Remord
Répugnance
Répugnasse
Réserve
Ressentiment
Réticence
Révulsion
Satisfaction
Satisfaction
Saut d’humeur
Secousse
Séduction
Sensation
Sentiment
Solitude
Solitude
Souci
Souffrance
Soulagement
Soumission
Stupéfaction
Surprise
Sursaut
Suspicion
Sympathie
Tendresse
Tension
Terreur
Timidité
Tourment
Triomphe
Tristesse
Vengeance

Source : https://soifdejoie.fr/liste-des-emotions/

 

Toucher tes clients par les émotions / Analogie avec les émotions ressenties dans un roman

 

Je parle ici en qualité de coach, mais au final tous les corps de métier sont concernés.

Les émotions c’est la vie. En tout cas, j’en suis intimement convaincu. Que le coach sache faire vivre une émotion à son client est à mon sens une vraie qualité.

Par exemple les shoots d’inspiration que j’envoie chaque semaine sont un vrai concentré d’émotions car ils reprennent des évènements de la vie de tous les jours.

Je trouve vraiment fantastique de la part du coach de faire vivre une expérience à son client comme un livre, un roman, un oeuvre d’art, une chanson, un concert : Le client vit à fond cette expérience et la gardera en mémoire.

Avant d’arriver à ce résultat il faut que le coach et son client sachent gérer leurs émotions, reconnaitre leurs émotions, les accueillir, avec empathie et bienveillance. Le coach doit savoir capitaliser sur ce qui déclenche des émotions. Et le client doit reconnaitre les émotions, et identifier ses émotions à lui.

On est très éloignés du contrôle émotionnel, mais plutôt dans le développement de l’intelligence émotionnelle. Que ce soit un ressenti positif ou une émotion négative, on ne cherche pas à contenir ses émotions mais plutôt à exprimer son ressenti.

Il s’agit ici de vivre une expérience, entre le coach et son client : Que ce soit ressentir de la tristesse, vivre une émotion difficile, une émotion désagréable, gérer le stress, des émotions trop fortes, ou même fait resurgir des émotions enfouies.

 

Retour sur le pouvoir immense du roman

 

A ton avis…

 

> Pourquoi aime-t-on un livre ? Pour l’histoire ? Les personnages ? Le style d’écriture ?

> Pourquoi aime-t-on un auteur ? Pour son style d’écriture ? Sa notoriété ?

> Pourquoi aime-t-on un artiste ? Pour son style ? Sa notoriété ?

> Pourquoi télécharge-t-on fébrilement, impatiemment le dernier album de son groupe préféré ?

> Pourquoi et comment est-on capable d’accrocher un roman au point de ne pas le lâcher jusqu’au soir et parfois jusqu’au petit matin ?

 

Les réponses seront diverses et variées selon les vécus de chacun. Pourtant à bien regarder, il y a un dénominateur commun essentiel dans tous les retours :
Le roman nous fait vivre une expérience et susciter des émotions. Il nous offre le luxe d’une parenthèse enchantée dans notre quotidien souvent mouvementé.

Ainsi il est une tranche de vie, un moment suspendu, cristallisé presque et qui nous emmène en voyage. Parfois loin, très loin. Parfois, on a même du mal à revenir à la réalité.

Je frissonne encore en pensant au livre que je viens de finir “Boomerang” de Tatiana de Rosnay. L’histoire est poignante, déchirante du début jusqu’à la fin, on s’identifie au personnage principal, on vit des émotions qui nous font voyager, nous ramènent à nous-même.

Et je pourrais t’en citer des dizaines d’autres des romans qui décoiffent, remuent, secouent. C’est ça, tout simplement ça que tu cherches dans un bouquin : vivre une expérience intense, une vibration.

Pense à un de tes livres préférés. Peut-être que tu ne te souviens plus exactement de l’histoire, mais tu es capable de détailler ce que ledit livre t’a fait ressentir. Quelles émotions t’ont transporté à ce moment-là.

Peur, angoisse, joie, on peut faire la liste des émotions sans problème. Et tout l’intérêt est là, la palette des émotions est infinie et ne trouve ses limites que dans ce que l’écrivain a voulu transmettre.

En ce sens, l’écrivain est un artiste (dans son rôle de susciter des émotions).

Dans les romans souvent, le personnage principal vit une difficulté ou un conflit, et on attend de voir comment il va évoluer. Comme dans les films. On s’identifie au personnage principal justement parce qu’il y a une difficulté au départ.

En quête d’évolution, de dépaysement, d’autres alternatives, d’autres possibles.

 

J’aimerais que mes clients “consomment” mes accompagnements coaching comme un roman…

 

Fébrilement, assidûment, aveuglément, passionnément.

Qu’ils vivent une expérience, des émotions ! Parce qu’ils savent où ils mettent les pieds avec moi !

Mon accompagnement coaching se voudrait une aventure, une histoire, une expérience, un moment de vie, une découverte de soi, de l’autre, des autres.

La destination ? Un résultat attendu mais également inattendu car surprenant. Il révèle des choses, des dysfonctionnements. Il montre des alternatives, des solutions auxquelles on a pas pensé. Il ouvre des perspectives, montre le champ des possibles.

 

Le coach peut chercher à susciter des émotions chez ses clients comme un roman.

Le roman et l’entrepreneur sont des générateurs d’émotions. L’un le fait naturellement car c’est sa cause profonde, son pourquoi. L’autre peut le faire s’il s’en donne les moyens. Dès lors qu’il le fait, l’impact est énorme.

L’entrepreneuriat est avant tout une aventure humaine, faite de rencontres. Personnellement je considère que mon coaching est une réussite quand je vois mon client partir avec la banane et son esprit ouvert sur de nouveaux possibles, de nouveaux horizons, d’autres alternatives.

 

Quelle fierté de pouvoir faire vivre une expérience comme un artiste !

 

Le client n’adhère pas à une prestation, à un “simple” accompagnement, il adhère à une expérience, une succession d’émotions, il adhère à des valeurs, des convictions, des envies, une vision, un Pourquoi.

Comment réussir son activité d’entrepreneur.
L’art du storytelling : des histoires, des mots, des émotions.
Entreprendre, qu’est ce que c’est.

 

Ressources complémentaires

 

Gère ton stress

Sois bienveillant envers toi même

L’accomplissement de soi

Développe ta confiance en toi

Ne te compare aux concurrents

Dépasse tes pensées limitantes

Savoir faire les bons choix

Révèle toi à toi-même

Savoir lâcher prise

Rebondir après un échec

Ose être toi même

Principes de l’effectuation

Sois plus productif

Ta zone de génie

Connais tu tes valeurs ?

Réussis ton activité

Gère ta charge mentale

Réussis ta vie

Développe tes life skills

Développe tes mad skills

Développe tes soft skills

Ce qui t’empêche de réussir ton activité

Cours et supports pédagogiques