Savoir susciter des émotions comme dans un roman

Table des matières

Susciter des émotions comme dans un roman : Est-ce la qualité indispensable du coach ?

De la peur ? De la tristesse ? De la joie ? De la colère ?

Comment en arriver à cette question alors qu’il y aurait si peu de convergences entre le roman et l’entrepreneur.

On vit des émotions diverses à longueur de journée, mais notre société occidentale à tendance à les cacher, les fuir, les nier, les renier. Pourtant elles sont là et il ne sert à rien de les oublier car elles s’exprimeront différemment si on ne les écoute pas.

Elles s’avèrent cruciales car elles nous envoient des messages, des signaux que l’individu doit accueillir pour mieux réagir (en cas de danger par exemple).

En effet, les liens sont insoupçonnés, peu évidents, et pourtant réels quand on y regarde de près. En effet, l’un des deux pourrait s’inspirer de l’autre pour développer son activité, et impacter positivement ses clients.

Comment susciter des émotions comme dans un roman, c’est ce que nous allons voir.

 

Susciter des émotions : Retours nécessaires sur ce qu’elles sont

 

Ressentir des émotions s’avère quelque chose de tout à fait normal.

Sans chercher à faire de distinction entre les émotions négatives et les émotions positives, le ressenti émotionnel ou nommé également état émotionnel de la personne varie d’un état à un autre selon les évènements intérieur et extérieur.

Les émotions sont là, tant que possible, il faut les accepter, ne pas les refouler ce qui n’amène à rien, si ce n’est un mal être physique, le corps somatise.

Les entreprises ont bien compris ce qu’était le marketing émotionnel et l’intérêt de susciter des sentiments, déclencher des émotions.

Ce marketing fait appel aux émotions pour pousser l’acte d’achat (la décision de convertir passe le plus souvent par la dimension émotionnelle et non une réflexion mûrie comme on imagine souvent).

L’industrie du livre également.

Inversement l’intelligence émotionnelle correspond à notre capacité à réagir de manière efficace et pertinente selon n’importe quel état émotionnel.

Susciter des émotions permet donc de faire passer un message et de générer des interactions et des conversions.

Gérer ses émotions, comprendre et accueillir ses émotions c’est le travail d’une vie tant il peut s’avérer complexe à réaliser. Peu importe le quotient émotionnel de la personne, ce qui compte c’est sa capacité à reconnaitre l’émotion, accepter qu’elle soit là, afin de laisser les choses s’en aller, lâcher prise, se libérer d’un poids très important. Et cela en pleine conscience, évidemment. Objectif : vivre sereinement ses émotions, verbaliser ses émotions, et canaliser ses émotions. Aussi, quitter la culpabilité  qui nous ronge de l’intérieur. Ce travail facilite fortement la prise de décision et le bien-être.

 

Pourquoi chercher à susciter des émotions ?

 

Parce que les émotions, c’est la vie, comme dirait mon garçon. Les émotions nous habitent, nous guident, nous transportent. Parfois nous les malmenons autant qu’elles nous malmènent à force de ne pas les écouter, ou de les taire, ou pire de les nier.

Le pouvoir des émotions dans le contexte d’un livre s’avère particulier. On lit un livre de notre plein gré. C’est donc une démarche volontaire, dynamique. On lit pour notre plaisir, l’enjeu est minime.

Ainsi on se laisse aller dans le moment présent, dans la réalité des émotions présentes. On les laisse venir à nous.

On lâche prise, et c’est là que l’histoire nous transporte.

Le roman a cela de magique qu’il peut créer une émotion / susciter des émotions très facilement, faire plonger le lecteur dans des débordements émotionnels

 

Susciter des émotions : Retour sur le pouvoir immense du roman

 

A votre avis…

 

>> Pourquoi aime-t-on un livre ? Pour l’histoire ? Les personnages ? Le style d’écriture ?

>> Pourquoi aime-t-on un auteur ? Pour son style d’écriture ? Sa notoriété ?

>> Pourquoi aime-t-on un artiste ? Pour son style ? Sa notoriété ?

>> Pourquoi télécharge-t-on fébrilement, impatiemment le dernier album de son groupe préféré ?

>> Pourquoi et comment est-on capable d’accrocher un roman au point de ne pas le lâcher jusqu’au soir et parfois jusqu’au petit matin ?

 

Les réponses seront diverses et variées selon les vécus de chacun. Pourtant à bien regarder, il y a un dénominateur commun essentiel dans tous les retours :
Le roman nous fait vivre une expérience et susciter des émotions. Il nous offre le luxe d’une parenthèse enchantée dans notre quotidien souvent mouvementé.

Ainsi il est une tranche de vie, un moment suspendu, cristallisé presque et qui nous emmène en voyage. Parfois loin, très loin. Parfois, on a même du mal à revenir à la réalité.

Je frissonne encore en pensant au livre que je viens de finir “Boomerang” de Tatiana de Rosnay. L’histoire est poignante, déchirante du début jusqu’à la fin, on s’identifie au personnage principal, on vit des émotions qui nous font voyager, nous ramènent à nous-même.

Et je pourrais vous en citer des dizaines d’autres des romans qui décoiffent, vous remuent, vous secouent. C’est ça, tout simplement ça que vous cherchez dans un bouquin : vivre une expérience intense, une vibration.

Pensez à un de vos livres préférés. Peut-être que vous ne vous souvenez plus exactement de l’histoire, mais vous êtes capable de détailler ce que ledit livre vous a fait ressentir. Quelles émotions vous ont transporté à ce moment-là.

Peur, angoisse, joie, on peut faire la liste des émotions sans problème. Et tout l’intérêt est là, la palette des émotions est infinie et ne trouve ses limites que dans ce que l’écrivain a voulu transmettre.

En ce sens, l’écrivain est un artiste (dans son rôle de susciter des émotions).

Dans les romans souvent, le personnage principal vit une difficulté ou un conflit, et on attend de voir comment il va évoluer. Comme dans les films. On s’identifie au personnage principal justement parce qu’il y a une difficulté au départ.

En quête d’évolution, de dépaysement, d’autres alternatives, d’autres possibles.

L’autre jour je regardais Ballerina avec mes enfants : L’histoire d’une orpheline arrivée à Paris depuis sa Bretagne profonde pour prendre des cours de danse et devenir plus tard danseuse étoile. Évidemment tout ne se passera pas comme prévu. Pourtant l’héroïne, face à ses difficultés auxquelles on peut s’identifier, devra trouver des ressources en elle pour arriver à ses fins. C’est cette aventure humaine qu’on cherche dans les films ou les livres.

Bref, pour en revenir au roman: lui et les émotions vécues sont un voyage, dont la destination est inconnue et c’est terriblement excitant et addictif.

Bref, susciter des émotions permet de faire vivre des expériences incroyables, à condition de savoir ce qu’on veut faire vivre.

 

Susciter des émotions : Du coach à son client ? Oui il peut s’inspirer du roman

 

L’entrepreneur a identifié un besoin, une problématique à laquelle répondre, il met en place un dispositif marketing, une offre, il construit sa communication.

Voir l’art de s’approprier sa communication.

Et les émotions ? Il s’en fout ?

L’entrepreneur peut effectivement se ficher royalement des émotions. Si et seulement si il le décide, il peut aussi toucher ses prospects grâce à ses valeurs, ses convictions, sa vision entrepreneuriale, le pourquoi il fait ce qu’il fait, et enfin grâce à une communication authentique.

Et donc quel est le point commun entre le roman et l’entrepreneur ?

Le roman et l’entrepreneur sont des générateurs d’émotions. L’un le fait naturellement car c’est sa cause profonde, son pourquoi. L’autre peut le faire s’il s’en donne les moyens. Dès lors qu’il le fait, l’impact est énorme.

Le coach peut chercher à susciter des émotions chez ses clients comme un roman.

L’entrepreneuriat est avant tout une aventure humaine, faite de rencontres. Personnellement je considère que mon coaching est une réussite quand je vois mon client partir avec la banane et son esprit ouvert sur de nouveaux possibles, de nouveaux horizons, d’autres alternatives.

J’aimerais que mes clients “consomment” mes accompagnements coaching comme un roman… fébrilement, assidûment, aveuglément, passionnément.

Qu’ils vivent une expérience, des émotions ! Parce qu’ils savent où ils mettent les pieds avec moi !

Mon accompagnement coaching se voudrait une aventure, une histoire, une expérience, un moment de vie, une découverte de soi, de l’autre, des autres.

La destination ? Un résultat attendu mais également inattendu car surprenant. Il révèle des choses, des dysfonctionnements. Il montre des alternatives, des solutions auxquelles on a pas pensé. Il ouvre des perspectives, montre le champ des possibles.

Quelle fierté de pouvoir faire vivre une expérience comme un artiste !

Le client n’adhère pas à une prestation, à un “simple” accompagnement, il adhère à une expérience, une succession d’émotions, il adhère à des valeurs, des convictions, des envies, une vision, un Pourquoi.

Comment réussir son activité d’entrepreneur.
L’art du storytelling : des histoires, des mots, des émotions.
Entreprendre, qu’est ce que c’est.

 

Susciter des émotions : L’art de faire vivre des expériences

 

Et maintenant, que fait-on ? La vie entrepreneuriale est une succession de choix. Tout dépend de ce que l’entrepreneur veut faire vivre à ses clients. Tout dépend de ses objectifs.

Faire vivre une expérience et des émotions passe d’abord par comprendre les besoins des utilisateurs, exprimés de manière explicite et implicite. Il s’agit de remettre l’utilisateur au centre des préoccupations et des réflexions : L’impliquer réellement dans les réflexions, lui demander son avis, le faire tester un outil un service. Améliorer en continu son offre en partant de ses retours.

Il s’agit également de mettre de l’humain, de créer de véritables liens avec ses utilisateurs.

 

Savoir susciter des émotions comme dans un roman : Avec mes mots

 

Les émotions c’est la vie. En tout cas, j’en suis intimement convaincu. Que le coach sache faire vivre une émotion à son client est à mon sens une vraie qualité.

Par exemple les shoots d’inspiration que j’envoie chaque semaine sont un vrai concentré d’émotions car ils reprennent des évènements de la vie de tous les jours.

Je trouve vraiment fantastique de la part du coach de faire vivre une expérience à son client comme un livre, un roman, un oeuvre d’art, une chanson, un concert : Le client vit à fond cette expérience et la gardera en mémoire.

Avant d’arriver à ce résultat il faut que le coach et son client sachent gérer leurs émotions, reconnaitre leurs émotions, les accueillir, avec empathie et bienveillance. Le coach doit savoir capitaliser sur ce qui déclenche des émotions. Et le client doit reconnaitre les émotions, et identifier ses émotions à lui.

On est très éloignés du contrôle émotionnel, mais plutôt dans le développement de l’intelligence émotionnelle. Que ce soit un ressenti positif ou une émotion négative, on ne cherche pas à contenir ses émotions mais plutôt à exprimer son ressenti.

Il s’agit ici de vivre une expérience, entre le coach et son client : Que ce soit ressentir de la tristesse, vivre une émotion difficile, une émotion désagréable, gérer le stress, des émotions trop fortes, ou même fait resurgir des émotions enfouies.

 

 

 

Ressources complémentaires autour de l’art de susciter des émotions (du coach à son client)

 

Qu’est ce que le plaisir d’entreprendre.

Comment inspirer et motiver les entrepreneurs.

Cours et supports pédagogiques sur la construction et le développement de votre activité entrepreneuriale.

En manque d'inspiration ? Venez prendre votre shoot !

C’est le shoot qu’il vous faut pour :

  • Développer votre activité et lui donner du sens selon votre raison d’être.
  • Transformer vos prospects en clients grâce à une communication partant de vous.
  • Trouver des idées de sujets inspirationnels.
  • Libérer votre potentiel, votre créativité et votre confiance en vous.