Le pouvoir des émotions : les liens entre le roman et l’entrepreneur

le pouvoir des émotions

Table des matières

Faites la différence et dites oui à la réussite :)

>> Découvrez dans ce pack de bienvenue les ingrédients de votre réussite

>> Ayez la confiance nécessaire pour construire VOTRE offre, obtenez des prospects grâce à vos valeurs et à votre SEO !

>> Accès au groupe Telegram pour échanger et avoir des conseils.

Le pouvoir des émotions : Quels seraient les liens entre le roman et l’entrepreneur ?

Comment en arriver à cette question alors qu’il y aurait si peu de convergences entre le roman et l’entrepreneur.

En effet, les liens sont insoupçonnés, peu évidents, et pourtant réels quand on y regarde de près. En effet, l’un des deux pourrait s’inspirer de l’autre pour développer son activité, et impacter positivement ses clients.

Comment l’entrepreneur peut s’inspirer du roman grâce au pouvoir des émotions, c’est ce que nous allons voir.

 

Pourquoi parler des émotions ?

 

Parce que les émotions, c’est la vie, comme dirait mon garçon. Les émotions nous habitent, nous guident, nous transportent. Parfois nous les malmenons autant qu’elles nous malmènent à force de ne pas les écouter, ou de les taire, ou pire de les nier.

Le pouvoir des émotions dans le contexte d’un livre s’avère particulier. On lit un livre de notre plein gré. C’est donc une démarche volontaire, dynamique. On lit pour notre plaisir, l’enjeu est minime.

Ainsi on se laisse aller dans le moment présent, dans la réalité des émotions présentes. On les laisse venir à nous.

On lâche prise, et c’est là que l’histoire nous transporte.

 

Retour sur le pouvoir des émotions du roman

 

A votre avis…

  • Pourquoi aime-t-on un livre ? Pour l’histoire ? Les personnages ? Le style d’écriture ?
  • Pourquoi aime-t-on un auteur ? Pour son style d’écriture ? Sa notoriété ?
  • Pourquoi aime-t-on un artiste ? Pour son style ? Sa notoriété ?
  • Pourquoi télécharge-t-on fébrilement, impatiemment le dernier album de son groupe préféré ?
  • Pourquoi et comment est-on capable d’accrocher un roman au point de ne pas le lâcher jusqu’au soir et parfois jusqu’au petit matin ?

 

Les réponses seront diverses et variées selon les vécus de chacun. Pourtant à bien regarder, il y a un dénominateur commun essentiel dans tous les retours :
Le roman nous fait vivre une expérience, une succession d’émotions. Il nous offre le luxe d’une parenthèse enchantée dans notre quotidien souvent mouvementé.

Ainsi il est une tranche de vie, un moment suspendu, cristallisé presque et qui nous emmène en voyage. Parfois loin, très loin. Parfois, on a même du mal à revenir à la réalité.

Je frissonne encore en pensant au livre que je viens de finir “Boomerang” de Tatiana de Rosnay. L’histoire est poignante, déchirante du début jusqu’à la fin, on s’identifie au personnage principal, on vit des émotions qui nous font voyager, nous ramènent à nous-même.

Et je pourrais vous en citer des dizaines d’autres des romans qui décoiffent, vous remuent, vous secouent. C’est ça, tout simplement ça que vous cherchez dans un bouquin : vivre une expérience intense, une vibration.

Pensez à un de vos livres préférés. Peut-être que vous ne vous souvenez plus exactement de l’histoire, mais vous êtes capable de détailler ce que ledit livre vous a fait ressentir. Quelles émotions vous ont transporté à ce moment-là.

Peur, angoisse, joie, on peut faire la liste des émotions sans problème. Et tout l’intérêt est là, la palette des émotions est infinie et ne trouve ses limites que dans ce que l’écrivain a voulu transmettre.

En ce sens, l’écrivain est un artiste.

Dans les romans souvent, le personnage principal vit une difficulté, et on attend de voir comment il va évoluer. Comme dans les films. On s’identifie au personnage principal justement parce qu’il y a une difficulté au départ.

En quête d’évolution, de dépaysement, d’autres alternatives, d’autres possibles.

L’autre jour je regardais Ballerina avec mes enfants : L’histoire d’une orpheline arrivée à Paris depuis sa Bretagne profonde pour prendre des cours de danse et devenir plus tard danseuse étoile. Évidemment tout ne se passera pas comme prévu. Pourtant l’héroïne, face à ses difficultés auxquelles on peut s’identifier, devra trouver des ressources en elle pour arriver à ses fins. C’est cette aventure humaine qu’on cherche dans les films ou les livres.

Bref, pour en revenir au roman: lui et les émotions vécues sont un voyage, dont la destination est inconnue et c’est terriblement excitant et addictif.

 

Le pouvoir des émotions : Le rapport avec l’entrepreneur ? Oui il peut s’inspirer du roman pour transporter ses clients

 

L’entrepreneur a identifié un besoin, une problématique à laquelle répondre, il met en place un dispositif marketing, une offre, il construit sa communication.

Voir l’art de s’approprier sa communication.

Et les émotions ? Il s’en fout ?

L’entrepreneur peut effectivement se ficher royalement des émotions. Si et seulement si il le décide, il peut aussi toucher ses prospects grâce à ses valeurs, ses convictions, sa vision entrepreneuriale, le pourquoi il fait ce qu’il fait, et enfin grâce à une communication authentique.

Et donc quel est le point commun entre le roman et l’entrepreneur ?

Le roman et l’entrepreneur sont des générateurs d’émotions. L’un le fait naturellement car c’est sa cause profonde, son pourquoi. L’autre peut le faire s’il s’en donne les moyens. Dès lors qu’il le fait, l’impact est énorme.

L’entrepreneur peut faire vivre des émotions à ses clients comme un roman à ses lecteurs.

L’entrepreneuriat est avant tout une aventure humaine, faite de rencontres. Personnellement je considère que mon coaching est une réussite quand je vois mon client partir avec la banane et son esprit ouvert sur de nouveaux possibles, de nouveaux horizons, d’autres alternatives.

J’aimerais que mes clients “consomment” mes accompagnements coaching comme un roman… fébrilement, assidûment, aveuglément, passionnément.

Qu’ils vivent une expérience, des émotions ! Parce qu’ils savent où ils mettent les pieds avec moi !

Mon accompagnement coaching se voudrait une aventure, une histoire, une expérience, un moment de vie, une découverte de soi, de l’autre, des autres.

La destination ? Un résultat attendu mais également inattendu car surprenant. Il révèle des choses, des dysfonctionnements. Il montre des alternatives, des solutions auxquelles on a pas pensé. Il ouvre des perspectives, montre le champ des possibles.

Quelle fierté de pouvoir faire vivre une expérience comme un artiste !

Le client n’adhère pas à une prestation, à un “simple” accompagnement, il adhère à une expérience, une succession d’émotions, il adhère à des valeurs, des convictions, des envies, une vision, un Pourquoi.

Comment réussir son activité d’entrepreneur.
L’art du storytelling : des histoires, des mots, des émotions.
Le pouvoir des mots.
Entreprendre, qu’est ce que c’est.

 

Et maintenant ?

 

Et maintenant, que fait-on ? La vie entrepreneuriale est une succession de choix. Tout dépend de ce que l’entrepreneur veut faire vivre à ses clients. Tout dépend de ses objectifs.

Faire vivre une expérience et des émotions passe d’abord par comprendre les besoins des utilisateurs, exprimés de manière explicite et implicite. Il s’agit de remettre l’utilisateur au centre des préoccupations et des réflexions : L’impliquer réellement dans les réflexions, lui demander son avis, le faire tester un outil un service. Améliorer en continu son offre en partant de ses retours.

Il s’agit également de mettre de l’humain, de créer de véritables liens avec ses utilisateurs.

Une question ? Un besoin ? Une demande d’information ?

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet