Oubliez vos barrières mentales et développez votre projet d’entrepreneur

Supprimez les barrières mentales

Table des matières

Faites la différence et dites oui à la réussite :)

>> Découvrez dans ce pack de bienvenue les ingrédients de votre réussite

>> Ayez la confiance nécessaire pour construire VOTRE offre, obtenez des prospects grâce à vos valeurs et à votre SEO !

>> Accès au groupe Telegram pour échanger et avoir des conseils.

Oubliez vos barrières mentales et développez votre projet d’entrepreneur : Oui ! Mais comment ?

Syndrome de l’imposteur, manque et perte de confiance, procrastination, baisse de l’estime de soi.

Ces mots vous disent quelque chose ? Vous les avez vécus et les vivez encore ?

Ils vous empoisonnent la vie ? Et vous empêchent d’avancer dans votre vie et sur votre projet entrepreneurial ?

Et bien sûr, vous vivez mal cette situation et culpabilisez.

Mais ça c’était avant, car vous allez réussir à sortir de votre spirale infernale, vous allez la laisser derrière vous et avancer sereinement sur votre projet.

En tant qu’entrepreneur solo vous êtes seul à la manœuvre de votre bateau. La moindre procrastination peut vous faire perdre beaucoup de temps. Votre projet est votre priorité. Donnez vous les moyens.

On ne va pas tout révolutionner en un article, mais on peut donner des orientations et bonnes pratiques pour vous aider à avancer sur votre chemin entrepreneurial.

Bien sûr cela ne va pas se faire en deux coups de cuillère, il vous faudra du temps, et de la patience mais si vous le voulez vraiment, vous ressortirez de cette mauvaise expérience plus fort.e et plus déterminé.e.

 

Retour d’expérience sur les barrières mentales : Les miracles se réalisent à n’importe quel âge

 

L’exemple parfait ici c’est avec le chinois Deshun Wang qui à 80 ans défile sur les plateaux de défilés de mode comme un jeunot de 30 ans.

Vidéo explicative ici.

Dans la vidéo il dit avec humilité une phase que je trouve vraiment magnifique : “Je me suis préparé à ce succès pendant 60 ans“.

Comment a-t-il fait cela ?

Il s’est battu, il a cru en lui. Il a capitalisé sur ses forces d’année en année.

Il a un mental d’acier, et une force en lui de résilience, et de combativité impressionnante.

Il avait une vision, un objectif, il s’y est tenu et voici le résultat.

Non pas qu’il se rêvait monter sur les planches tel un bellâtre à 80 balais, mais plutôt il s’est donné toutes les chances d’atteindre chaque étape l’une après l’autre, pour arriver un jour à ce résultat.

Bien sûr je ne suis pas en train de dire que nous devons tous nous fixer l’objectif de devenir mannequin à 80 ans beaux, bien foutus, et bronzés (même après l’hiver) mais plutôt que nous avons ici grâce à ce Deshun Wang une magnifique source d’inspiration. Pour atteindre chacun à notre niveau, nos propres objectifs.

Pour aller plus loin, je dirais aussi qu’il ne s’agit pas que de chance, mais de réussir à réunir autour de soi les bonnes vibrations, les bonnes inspirations : Capitaliser sur la chance, la cultiver, pour qu’elle soit toujours là.

Il a certainement eu des barrières mentales pendant ces années de “préparation”, mais il a su les mettre de côté :

  1. En avançant étape par étape.
  2. En croyant en lui et à sa bonne étoile.
  3. En regardant le chemin parcouru.
  4. En se fixant des objectifs réalistes, réalisables.
  5. En cultivant son mindset comme les grands sportifs.
  6. En travaillant. Beaucoup.

Et bien franchement, je dirais que c’est une sacrée soft skills.
Et honnêtement, je ne sais pas si autour de nous tous, il y en ait beaucoup qui aient cette soft skill avec autant d’acharnement.

Alors bien sûr, le storytelling de ce chinois est magnifié et bien marketé et il doit y avoir des zones d’ombre, pour autant… Merci pour cette dose d’inspiration.

Y’a plus qu’à !!!

En ce qui me concerne, pas de défilé (j’ai dû refuser un nombre incroyable de demandes déjà), mais la culture des soft skills, positives, bienveillantes, inspirantes, qui donnent la pêche, et l’envie de croire.

Croire que c’est possible.

Pour soi. Pour les valeurs qu’on défend. Pour les projets sur lesquels on travaille.

 

Pourquoi a-t-on des barrières mentales et autres pensées limitantes ?

 

Les barrières mentales et autres pensées limitantes, aussi désagréables soient-elles ont l’immense avantage de nous pousser à rester dans notre zone de confort.

Qu’est ce que c’est bien de procrastiner parce qu’on a peur.

Elles ont l’avantage de nous pousser à croire que nous ne sommes pas capables d’atteindre tel objectif.

De fait, on ne fait rien, ou on ne fait pas. C’est rassurant. A court terme seulement.

Car après, on culpabilise et on stresse de ne pas avoir fait ce qu’on devait faire.

 

Ce que les barrières mentales révèlent de nous

 

En étant moins sarcastique je dirais aussi que les barrières mentales nous envoient un signal pour nous indiquer que peut-être nous ne sommes pas aligné.e.s entre nos actions, nos valeurs, nos convictions.

En ce sens il faut pouvoir s’interroger sur ce mal.

Est-il profond ou de surface ?

Les barrières mentales mettent à nu nos manques : manque d’estime, manque de confiance, manque d’ambition, manque de reconnaissance, manque de repères.

Parfois, il vaut mieux consulter. Parfois, un coup de boost (ou coup de pied aux fesses) suffit.

Quelles que soient leurs natures les barrières mentales nous empêchent d’avancer, de réaliser notre projet, d’atteindre nos objectifs et nos ambitions.

Et la non atteinte desdits objectifs nous conforte dans notre manque de confiance. Bref, un joli exemple de cercle vicieux.

Mais… Rien n’est immuable. Voyons pourquoi et comment.

 

La fin des barrières mentales : Ce que vous étiez ne défini pas ce que vous êtes aujourd’hui

 

Vous n’avez pas à faire perdurer éternellement vos schémas mentaux s’ils ne vous rendent pas heureux.

Encore faut-il que vous en soyez conscient.e et que vous ayez envie de changer.

Oui, vous avez le choix, vous le saviez ?

 

Vous avez le pouvoir de choisir aujourd’hui qui vous voulez être

 

Le choix pour tout, tout le temps. Bien sûr les pressions sociales, professionnelles, familiales nous limitent. Et il ne s’agit pas ici de tout envoyer balader et de partir élever des chèvres dans le Larzac (parfois j’y pense).

Mais vous avez le droit aujourd’hui de choisir ce que vous souhaitez devenir d’ici X mois / années.

Discours utopiste ? Peut-être. Mais la volonté a des pouvoirs insoupçonnés.

Question de volonté

 
Aujourd’hui vous avez le pouvoir de choisir ce que vous voulez être. C’est aussi simple.
La question est très simple : Le souhaitez-vous vraiment ?
Pour ceux qui ne savent pas je vous laisse réfléchir, pour les autres je vous embarque avec moi vers votre Nouveau-Vous.
Qui choisissez-vous d’être ?
Moins votre choix sera réaliste et raisonné plus l’objectif sera difficile : Si vous voulez devenir superman autant dire que ça va être compliqué.
Mais choisir de devenir une meilleure version de vous même, ou donner vie à vos rêves, sans vous endetter à vie, ou en tout cas en étant conscient des risques reste possible et envisageable.
La question est maintenant de savoir comment vous y prendre.

 

Décidez de qui vous voulez être et donnez vous les moyens : Plan d’action

 

Supprimer les barrières mentales :

Capitalisez sur vous même : votre énergie, votre sommeil, votre alimentation, votre santé physique mentale et psychique.

Capitalisez sur vos forces : Listez vos qualités et points forts.

Acceptez de ne pas être SuperMan et faites des pauses si besoin : L’entrepreneuriat est une course de fond.

Listez les axes d’améliorations que vous connaissez déjà.

Acceptez vos échecs pour apprendre d’eux et mieux rebondir.

Gardez en tête en permanence votre vision et celui ou celle que vous souhaitez devenir.

Arrêtez de vous comparer à votre voisin.

Arrêtez le syndrome de l’imposteur.

Soyez bienveillant envers vous même :

  • Regardez toutes vos victoires : les grandes comme les petites.
  • Regardez tout le chemin parcouru et soyez en fier.

Travaillez votre productivité et votre organisation.

Suivez votre rythme et votre instinct en toute bienveillance.

Acceptez vos failles, ne les niez pas et pensez à la manière de les solutionner.

Faites le bilan de vos erreurs : comment ne pas les reproduire.

Apprenez de vos expériences de la difficulté.

Développez le mindset gagnant.

Suivez votre cheminement intérieur, respectez le, aimez le.

 

Construire votre projet d’entrepreneur :

Fixez vous des objectifs réalistes et réalisables et dédiez votre travail à l’atteinte des objectifs.

Fixez le rétroplanning associé. Exemple : Au 30 Avril il faut que vous soyez Datadocké.e

Listez toutes les étapes par ordre chronologique, établissez les dans le temps de manière réaliste et réalisable. Si vous savez que vous ne tiendrez pas la cadence, voyez vos objectif à la baisse. Ce n’est pas une course.

Chaque soir faites le bilan de la journée et capitalisez sur les petites victoires.

A la fin de la semaine et du mois regardez ce que vous avez fait.

Si vous êtes trop ambitieux n’hésitez pas à revoir les objectifs à la baisse. ce n’est pas une course mais un challenge envers vous même en toute bienveillance. Vous seul.e êtes responsable de la réussite ou la non atteinte de vos objectifs.

Voir le guide sur la construction de votre projet entrepreneurial.

Voir la masterclass “Accomplissez votre projet d’entrepreneur”.

Travaillez votre communication.

Une question ? Un besoin ? Une demande d’information ?

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet