Mad skills : Comment l’entrepreneur peut booster son business grâce à elles

mad skills et entrepreneuriat

Table des matières

Faites la différence et dites oui à la réussite :)

>> Découvrez dans ce pack de bienvenue les ingrédients de votre réussite

>> Ayez la confiance nécessaire pour construire VOTRE offre, obtenez des prospects grâce à vos valeurs et à votre SEO !

>> Accès au groupe Telegram pour échanger et avoir des conseils.

Comment l’entrepreneur peut booster son business grâce aux mad skills ?

Revenons 2 minutes sur les compétences qu’on cherche à développer tout au long de l’année. L’été est souvent pour cet aspect une période particulière.

L’été est toujours pour moi synonyme de période folle, la nature est à son paroxysme, les corps bronzent, on se repose, on se détend, c’est la période de l’insouciance, du moins pour les enfants (qu’il leur en reste un peu les pauvres).

Période de lâcher-prise également. Essentielle pour notre ami entrepreneur qui profite de l’été pour revoir sa stratégie et faire un point sur ses compétences, et celles qu’il doit acquérir.

Mais regarde-t-il au bon endroit ? Oui les compétences métier, c’est bien, évidemment. Mais il existe d’autres compétences, très importantes pour le développement de son activité complémentaires aux fameuses soft skills : les mad skills.

Ce sont ces compétences personnelles issues de nos parcours de vie, ou acquises sur un terrain de sport ou lors d’un voyage qui peuvent nous aider et aider l’entrepreneur à aller plus loin dans son projet, porter un autre regard, un regard unique.

Par exemple il peut s’agir de pêcher sous la banquise, dormir sur des clous, nager dans l’eau glacée, nu, sans autre aide que la respiration, génératrice de chaleur.

Il peut aussi s’agir de préparer des trails, faire de l’ultra cycling, ou devenir champion de France de mémoire.

Si vous me dites préparer des crêpes en dansant sur Michael Jackson avec un tutu je vous dis non. Bref chacun son truc, je ne juge pas (cela dit la vidéo preuve sera demandée).

Bref, un peu de sérieux !
 

Le développement d’une activité entrepreneuriale n’est pas un long fleuve tranquille. C’est une certitude.

Les points de blocage et autres difficultés peuvent apparaitre de toute part et à tout moment, tant au niveau du projet lui-même, qu’au niveau du mindset (l’état d’esprit de l’entrepreneur face à son projet) et de la confiance en soi.

Pourtant l’entrepreneur qui possède une de ces mad skills a un avantage énorme, à condition qu’il le veuille et qu’il en soit conscient : Les utiliser afin de donner une nouvelle envergure, une nouvelle orientation à son activité.

 

Que sont les mad skills ?

 

Il existe pléthore de définitions sur Internet concernant les mad skills. De ce que j’ai pu glaner de-ci de-là :

Les mad skills, toutes droit sorties de la Silicon Valley ou “compétences uniques et rares” :

  • Font référence à des aptitudes qualifiées d’exceptionnelles ou incroyables, voire uniques pouvant s’acquérir tout au long du chemin de vie.
  • S’acquièrent au long d’une vie professionnelle ou personnelle atypique, via des hobbies, activités sportives, culturelles, créatives, via également les centres d’intérêts, et autres passions. Elles s’acquièrent également lors de moments particuliers : un voyage, une expérience négative ou très positive.
  • Font référence autant au savoir-faire qu’au savoir-être : Goût du défi et de l’art de se dépasser, survivre en milieu hostile, etc.
  • Ne font pas de l’individu une bête curieuse, mais plutôt une personne riche à l’intérieur, prête à beaucoup donner.
  • Font partie de l’individu mais ne servent que si elles sont conscientisées et valorisées par l’individu qui les porte. Bref, elles sont un trésor à faire fructifier.
  • Font donc référence à des capacités uniques, hors normes.

En ce qui concerne l’entrepreneur, ces mad skills sont appréciées car elles démontrent une grande ouverture d’esprit, un goût fort pour l’innovation et le changement, quitte à casser les codes de l’organisation en place.

L’entrepreneur a la “responsabilité individuelle” d’appliquer ces compétences uniques à son activité. Personne ne le fera à sa place.

 

Les mad skills en entreprise

 

Après les soft skills (les compétences personnelles) et encore après les hard skills (les compétences techniques), les mad skills apparaissent comme le petit plus indispensable dans la sphère professionnelle. Pour quoi faire ?
Pour apporter de la valeur à l’entreprise, porter un autre regard, de la flexibilité, de la résilience.

Malgré cette bonne volonté, encore très souvent, le recrutement de profil “mad skills” reste de la poudre aux yeux car ces profils ne sont pas valorisés, ou en tout cas n’ont pas la pleine capacité de réaliser les projets souhaités.

Acquérir les hard skills, après un peu de formation, d’entrainement, d’assiduité et un minimum de volonté et de concentration, tout le monde peut le faire.

Acquérir des soft skills (ce qu’on appelle l’intelligence relationnelle, capacités et aptitudes relationnelles et interpersonnelles, citons également la capacité à manager, à prendre des décisions, la créativité), cela devient moins évident puisque ce sont des compétences personnelles, inhérentes à notre personnalité, notre fonctionnement, nos différentes aptitudes. Bref, ce sont ces fameuses soft skills qui font la différence entre deux candidats compétents, diplômés et ayant les mêmes hard skills.

Justement parce qu’elles sont beaucoup plus difficiles à acquérir.

Désormais, on parle de mad skills, des soft skills encore plus fortes, plus difficiles à trouver et surtout qui donnent une vraie valeur à une personne.

 

 

Exemples de mad skills

 

Citons par exemples (liste non exhaustive) :

 

  • Adepte d’un sport improbable ou pratiqué par un très faible nombre de personnes.
  • Passionné par une activité très peu connue.
  • Savoir chanter comme Johnny Haliday.
  • L’hypersensibilité.
  • L’émotivité.
  • Gestion des émotions en situation extrême.
  • Champion de la mémoire.
  • Champion des échecs.
  • Capitaine de l’équipe de France.
  • Vous avez prouvé votre haut de niveau de résilience à résoudre un problème face auquel un bon nombre de personnes aurait capitulé.
  • Votre hypersensibilité vous permet de sentir des choses que bon nombre de vos proches ne ressentent pas.

 

Mad skills : Prenons l’exemple de l’hypersensibilité

 

Parmi ces mad skills parlons plus en détail de ce qu’est l’hypersensibilité.

Longtemps stigmatisée, ignorée, reniée, oubliée, dévalorisée et trop souvent synonyme de personne “faible” (les garçons, ça ne pleure pas, c’est fort, ce genre de petite phrase sympathique vous rappelle quelque chose ?) elle s’avère pourtant un avantage humain, personnel et professionnel immense.

Disons le clairement, l’hypersensible qui s’accepte et qui comprend son fonctionnement peut apporter des choses magnifiques au Monde et aux Autres.

Vous l’avez compris, ce sujet m’est cher et porte une signification toute particulière, car oui mon hypersensibilité m’a longtemps contraint, bloqué.

Le cheminement menant à la compréhension et à l’acceptation fut long mais nécessaire. Désormais elle m’accompagne et je la mets à profit pour la conception et le développement de mon activité.

 

Comment est considérée l’hypersensibilité aujourd’hui ?

 

Comme je le disais en introduction, pendant longtemps l’hypersensibilité était vue comme une faiblesse, comme un indicateur que l’individu ne cherchait pas à se dépasser car timoré. Les émotions, c’était un truc de filles (j’exagère à peine, ne dites pas le contraire).

Sauf que l’hypersensible vit les choses plus intensément.

Bref, ce point de vue évolue, et l’éducation moderne valorise les mad skills et l’hypersensibilité.

Alors attention cher lecteur, chère lectrice, je ne cherche pas à faire l’apologie de l’hypersensibilité. En effet, je l’ai souvent dit et redit dans mes divers articles, l’entrepreneur doit sortir de sa zone de confort, il doit “se faire mal” pour progresser, évoluer, faire avancer son projet.

L’hypersensibilité ne rentre pas en opposition dans ce cas de figure mais s’avère plutôt une aide considérable pour l’entrepreneur à faire avancer son projet.

 

En quoi l’hypersensibilité est une aide pour l’entrepreneur ?

 

L’hypersensibilité permet à l’entrepreneur d’avoir une vision de son activité bien à lui. Il a une longueur d’avance sur le “normo” sensible sur de nombreux aspects. La liste ci-dessous est assez large sur la caractéristiques de l’hypersensible.

L’entrepreneur hypersensible :

  • Est empathe.
  • Est créatif.
  • Est conciliant.
  • Sait s’écouter.
  • Est franc et authentique.
  • Est très exigeant envers lui-même et les autres.
  • Sait résoudre les conflits.
  • Est habité d’une compassion forte.
  • A une connaissance forte et profonde de lui-même et et sait mettre un mot sur ses émotions.
  • Est entier et a des valeurs ancrées.
  • Est en quête permanente de sens.
  • A beaucoup d’imagination.
  • Est perfectionniste.
  • A un sens de la préservation de soi et de se protéger des dangers.
  • A une forte intuition.
  • Ressent les émotions puissance 1000.
  • Sait se maitriser.
  • S’intéresse à beaucoup de sujets à la fois.
  • A un profil de touche à tout.
  • A une grande ouverture d’esprit.
  • A une grande lucidité.
  • A la capacité de prendre rapidement de la hauteur sur un sujet, et de se l’approprier.
  • Pense à 1000 choses à la fois.
  • A 1000 idées à la seconde.
  • Est facilement stimulé.
  • Est capable d’être en pleine conscience.
  • Profite intensément du moment présent.
  • Est en vie.
  • Est sensible aux critiques.
  • A besoin de s’isoler pour se reconnecter à lui-même.
  • Est facilement stressé, décontenancé, perturbé par de petits bruits, une étiquette qui gratte, les sensations de la matière sur la peau.

 

Evidemment, avec l’entrepreneur hypersensible tout n’est pas tout rose. Ses qualités peuvent rapidement devenir ses défauts. A lui alors de les identifier et de travailler dessus pour que les qualités restent des qualités.

  • Il peut avoir tendance à prendre les critiques de ses clients très à coeur / trop à coeur. Il a besoin de prendre du recul.
  • Il peut avoir tendance à aller énormément dans le détail. Trop. Et ainsi à perdre du temps.
  • Il peut avoir tendance à prendre du temps pour se décider car il analyse toutes les possibilités, et les conséquences associées. Le risque est alors qu’il procrastine ou mette trop de temps à se décider.
  • Il peut avoir tendance à prendre les choses très à coeur et de manière personnelle. Ainsi il risque de passer beaucoup de temps à se remettre en question. Parfois c’est très bien pour s’améliorer, à d’autres moments c’est inutile et cela consomme de l’énergie inutilement.
  • Il peut travailler de manière très efficace en équipe et peut également ressentir le besoin de travailler seul. A lui alors de faire attention de ne pas trop s’isoler.

La grande plus value d’une personne atypique (nommée également zèbre, haut potentiel, HPI, HPE) est la capacité à porter un regard différent, décalé, sorti des grandes lignes. C’est génial pour la progression des projets, pour l’innovation et la proposition de solutions innovantes, uniques.
Avec un aspect visionnaire et faire des associations improbables entre différents sujets.

Par exemple faire le lien entre l’entrepreneur et Harry Potter, l’entrepreneur et le homard (cf mes articles sur le sujet).

L’individu atypique a souvent, pas systématiquement, une intuition forte, une capacité d’analyse forte, mais synthétique, ce qui lui permet de prendre de la hauteur rapidement sur un sujet, pendant que d’autres resteront sur des points de détail.

Ces profils sont également très adaptables, et souvent sont capables de réagir rapidement à une situation, en pleine conscience, et font alors preuve d’une résilience sans faille.

Les mad skills permettent l’innovation et la compétitivité.

Il faut innover, changer de direction, réorienter la stratégie, les profils atypiques s’en sortent bien dans ce genre d’exercice.

Sauf que l’environnement professionnel n’est pas toujours prêt, selon les secteurs, les activités, pour accueillir et valoriser les profils atypiques qui ont toujours existé mais qu’on regarde avec plus d’intérêt et de bienveillance maintenant, car une brèche s’est ouverte. et le covid, qui nous a tant poussé dans nos retranchements est un accélérateur de cette tendance.

Je vois ici une formidable opportunité pour opérer un changement dans les organisations, ou en tout cas profiter de la plus value de ce genre de profil pour initier des changements permettant d’innover, de changer, d’évoluer, accomplir des projets différemment.

Utiliser à bon escient l’intelligence collective pour faire émerger de nouvelles idées.

 

Comment j’applique mon hypersensibilité dans mon activité ?

 

A titre personnel, j’ai passé beaucoup de temps à chercher à comprendre mon fonctionnement, qui n’est pas celui de la majorité. J’ai fini par comprendre à forces de lectures, à l’intégrer, et à l’accepter et maintenant en faire une force.

Dans les coaching que je propose, je suis toujours en position d’apporter un autre regard sur une situation, un projet, une idée. Je ne me force pas, ça vient tout seul, c’est comme ça. Ce regard a l’avantage d’être souvent juste et est donc apprécié.

Ce coaching se concentre sur les erreurs faites, mais aussi sur l’enrichissement du projet et de l’individu.

Ce coaching aide à porter un autre regard sur le projet, je vous souhaite y apporter de l’innovation qui “casse les codes”.

Enfin ce coaching “autorise” mes clients à penser autrement “out of the box”, sortir des sentiers balisés et construire un projet, une communication propre à leur individualité.

 

Ressources complémentaires

 

L’entrepreneur s’inspire de Harry Potter pour booster son business.
Comment réussir son projet d’entrepreneur solo.
L’art de s’approprier sa propre communication digitale.
Pourquoi l’entrepreneur doit être bienveillant envers lui-même.
L’art de s’inspirer du homard pour gérer son stress.
Entreprendre pour se révéler et être soi.
Et si l’entrepreneur inspirait comme inspire le roman ?
Entrepreneur : Oublie les barrières mentales.
Booster la confiance en soi de l’entrepreneur.

Une question ? Un besoin ? Une demande d’information ?

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet