Comment faire de ton site web un outil marketing puissant ?

Table des matières

Avoir son site web en 2024, c’est devenu (presque) facile. De moins en moins besoin de compétences techniques.

Les CMS comme Wix ou Drupal demandent peu de compétences techniques.

Donc avec un peu de temps, de la débrouillardise et de la patience il est possible de se créer un site plutôt sympa, simple et épuré.

Malgré cela arriver à faire de ton site un véritable outil marketing, en 2024, oui, c’est un véritable enjeu.

Un enjeu accessible si on comprend les règles.

 

Revenons d’abord aux basiques : Combien te coûte un CMS comme WordPress ?

 

Les coûts s’avèrent assez simples et transparents. Et plutôt accessibles vu leur plus-value.

Nom de domaine : Environ 12€ par an.

Hébergeur (chez O2Switch par exemple) : Environ 90€ par an.

Thème : 110€ en une fois.

Plugin WP Rocket pour le temps de chargement : 30€ à l’année.

Outil de mailing (chez Sendinblue / Brevo) : Environ 30€ par mois.

 

Tu peux faire de ton site une vitrine simple de ton activité

 

Tu peux faire de ton site une vitrine de ton activité, pour présenter tes offres, tes méthodes de travail, ta page contact et ta page à propos.

Un site web très simple de présentation sur le web.

Opportunité : C’est très bien si tu veux faire rapide et simple, sans investir du temps et de l’argent.

Risque : Ton site peut paraitre passe partout, on peut risquer de l’oublier facilement.

 

Un site web adapté à tes utilisateurs cibles

 

La première étape indispensable est la compréhension des problématiques / besoins / pain points de tes utilisateurs cibles.

Je le répète souvent mais si tu ne comprends pas bien leur réalité tu ne pourras pas les toucher émotionnellement.

Ils ne se sentiront pas concernés par ton discours et ta proposition de valeur.

Des techniques comme les enquêtes auprès des utilisateurs ou qustionnaires, l’analyse des données de navigation, et l’étude des tendances de marché peuvent révéler des insights précieux.

 

Un site web adapté au SEO – SEO-friendly

 

Les réseaux sociaux ne peuvent pas être ta seule source d’acquisition de trafic. En effet, tu n’es que locataire de l’espace, tu n’es pas propriétaire.

En cas de perte de trafic sur un réseau, tu n’auras plus que tes yeux pour pleurer.

Travaille donc le SEO de ton site, cible des requêtes intéressantes pour ton business.

Découvre les articles et ressources autour du SEO ici.

Pense aussi à penser à une navigation mobile friendly et une ergonomie mobile au top.

 

Donne de la puissance à ton site avec un contenu de qualité durable, pérenne et qui répond aux interrogations de tes utilisateurs

 

Ce point est en lien direct avec le SEO : ta stratégie de contenus et ton développement éditorial.

Quelques conseils ici !

En parallèle de ton travail d’optimisation SEO, tu peux partir sur un travail de recherche de mots clés sur lesquels tu chercheras à te positionner.

Commence déjà par lister les thèmes / sous-thèmes qui intéressent tes utilisateurs, puis affine ta recherche avec des outils comme ubersugest, yooda insights. Dans ces outils tu rentres le thème qui t’intéresse. Par exemple : “pensées limitantes”, tu auras des suggestions de requêtes, à toi alors de choisir selon ce que tu veux dire, comment tu veux le dire, avec quel ton, quelle intention.

Structure tes données au travers d’un planning éditorial. Tu l’utiliseras aussi pour détailler tes posts sur les réseaux sociaux.

 

Complète ta visibilité en investissant dans les réseaux sociaux

 

Investis les réseaux sur lesquels sont présents tes utilisateurs cibles.

Décline ta stratégie de contenus de ton site sur les réseaux sociaux.

Commente les posts des gens que tu suis et réponds aux commentaires que les gens te laissent.

Ton objectif : Créer de l’engagement avec ta communauté.

 

Suivi de performances et améliorations continues

 

Définis toi des indicateurs qui te paraissent importants pour suivre le développement de ton activité.

Ne te focalise pas trop sur les simples “vanity metrics” (les métriques qui font du bien au moral mais ne sont pas forcément synonymes de croissance : exemple : obtenir plus de trafic).

Par exemple, mes métriques :

Nombre d’abonnés à la newsletter.

Nombre d’inscrits à mon guide “élève ton business”.

Taux d’ouverture de mes mails et taux de réponses.

Nombre d’inscrits à un atelier ou un webinaire.

Volume de demandes de rendez-vous.

A toi de trouver ceux qui te semblent significatifs.

 

Outil marketing : Crée du lien avec tes prospects / clients au travers des mails automatisés et autres newsletters

 

Comment en faire un outil marketing puissant ?

En l’utilisant non pas comme un site vitrine mais comme un outil pour capter de la data internaute.

 

Comment faire ?

Par exemple :

1. En proposant sur une page dédiée un guide / un livre blanc en échange d’une adresse mail.

Résultat : Tu seras ajouté automatiquement à une liste d’adresses mail puis tu recevras un mail automatisé te donnant accès à ton document.

 

2. En s’inscrivant depuis une page dédiée à un évènement / webinaire.

Résultat : Tu seras ajouté automatiquement à une liste d’adresses mail puis tu recevras un mail automatisé te confirmant ton inscription à l’évènement en question. Puis tu recevras d’autres mails de relance jusqu’à la date dudit évènement.

 

3. En s’inscrivant à la newsletter (bloc dédié disponible à n’importe quel endroit de ton site).

4. En t’inscrivant à un quiz / sondage / test en ligne.

5. En demandant à recevoir plus d’information pour tel ou tel service ou offre.

6. En demandant à être alerté / prévenu lorsqu’un produit sur un site e-commerce est de nouveau disponible.

 

Est ce que ce genre d’opération marketing est RGPD friendly ?

 

Les outils tiers de captation de data tels que Sendinblue / Brevo sont tenus de respecter la legislation européenne. Donc pas d’inquiétude à ce niveau là.

A noter que tu peux de désinscrire à chaque instant.

A noter aussi qu’il y a les systèmes de capcha pour les questions de sécurité (spam et malware).

 

Comment dois tu faire pour qu’une personne donne son adresse mail contre un livre blanc ?

 

>> Tu prépares le livre blanc.

>> Tu te crées un compte (gratuit pour commencer) sur un outil comme Sendinblue / Brevo.

>> Tu ajoutes les informations te concernant.

>> Tu te crées un formulaire d’inscription.

>> Tu te crées ta première liste d’adresse mails.

>> Tu te crées ensuite ton premier mail dans lequel tu donnes accès à ton livre blanc.

>> Tu te crées la règle d’automatisation dans l’onglet Automation.

>> Un temps de validation de quelques heures peut être nécessaire pour que l’outil valide ton compte.

>> Sur ton CMS ensuite soit tu te crées une page dédiée, soit tu te crées un bloc que tu ajoutes où tu veux dans lequel tu ajoutes l’iframe donné par Sendinblue pour afficher le formulaire.

>> Tu enregistres les modifications.

>> Tu testes avec une adresse mail test.

Ca fonctionne 🙂

 

A noter que pour l’ensemble des scénarii, le process est le même : ajouter ton mail à une liste prédéfinie et t’envoyer dans la foulée un mail automatisé.

 

Comment cela se passe-t-il de mon côté ?

 

Je te propose :

1. L’accès à mon shoot d’inspiration (newsletter hebdo). C’est un formulaire. Tu valides ton inscription. Puis chaque Lundi 8h30 tu reçois mon shoot d’inspi’. Auquel tu peux bien évidemment te désinscrire si tu le souhaites (c’est triste mais c’est la vie).

2. L’accès à mon guide “Elève ton business et ta marque”. Tu rentres ton adresse. Tu valides ton inscription. 2 minutes plus tard tu reçois un mail automatisé de ma part, qui te donne le lien vers le guide.

3. L’accès à des quiz pour savoir où tu en es dans ton business. Tu es inscrit à mon shoot d’inspi’ si tu donnes ton mail (une info le mentionne sur la page).

 

Ressources complémentaires

 

Gérer le SEO d’un site wordpress

Est ce que se créer un blog en 2024 est une bonne stratégie ?

Rendre ton site user friendly