Comment construire la stratégie seo wordpress gagnante ? Guide & conseils

Table des matières

Nicolas Vidal
Nicolas Vidal

Avec une expérience de 16 ans dans le SEO Nicolas accompagne les entrepreneurs 1. Dans la définition et la construction de leur projet digital 2. Dans la construction d'une communication authentique et axée sur les valeurs et 3. Dans la construction d'un site indispensable pour les utilisateurs et les moteurs de recherche.

Comment booster le trafic et le SEO de mon blog WordPress ? C’est une question qui m’a été posée plusieurs fois ces dernières semaines. J’ai donc décidé d’écrire un billet à ce propos.

Maintenant que votre blog WordPress est prêt, il convient de l’indexer sur les moteurs de recherche, Google en premier.

La tâche semble aisée vu le nombre énorme de blogs indexés sur Google, et pourtant, un bon référencement sur WordPress ne s’improvise pas aussi facilement. Il faut respecter certaines règles.

Comme par exemple le fait de définir les objectifs sémantiques et business par page.

Voyons ensemble les optimisations à réaliser, les réflexes à avoir et surtout les erreurs à ne pas commettre.

C’est parti !

 

Sommaire

 

  • Les questions à vous poser avant de vous lancer
  • SEO blog WordPress : Attention au format d’url
  • Référencement blog WordPress : Le plugin Yoast, votre nouveau meilleur ami
  • SEO WordPress : Attention au temps de chargement et notamment au poids des images
  • Indexer son blog WordPress : Avec ou sans pages /tag/
  • Indexer son blog WordPress : Avec ou sans moteur de recherche interne
  • SEO WordPress : quels répertoires faut-il bloquer au fichier robots txt
  • Référencer votre blog WordPress : Comment gérer le footer / header
  • SEO blog WordPress : Les axes d’optimisation classiques
  • Indexation WordPress : les plugin sympa et utiles à installer
  • Indexation WordPress : lancer les pages amp
  • Conclusion et ressources complémentaires

 

Avant de vous lancer, penser à l’objectif de votre nouveau blog

 

Voici les axes auxquels vous devez avoir pensé avant de vous lancer dans la création de votre blog :

  • Penser aux objectifs business.
  • Penser aux besoins et contraintes de vos utilisateurs cibles.
  • Penser à la proposition de valeur.
  • Penser au parcours utilisateur à mettre en place.
  • Penser aux contenus éditoriaux à créer en lien avec les besoins des utilisateurs cibles.

Concrètement il s’agit de pouvoir expliquer ce que vous comptez proposer avec ce nouveau blog.

 

SEO de votre blog WordPress : Attention au format d’url

 

Quid des pages articles

 

WordPress propose plusieurs formats d’url pour les articles.

Je vous recommande de choisir l’option “Titre de la publication”. Elle vous permet de customiser complètement le slug d’url (la partie d’url après l’extension du nom de domaine). De cette manière vous pouvez placer les termes que vous souhaitez.

Afin de faciliter vos analyses structurelles (avec Screaming Frog notamment), je vous recommande d’ajouter en tout début d’url un terme qui vous permettra d’identifier que la page est un article :

exemple : https://ateliers-digitaux.com/articles-comment-referencer-votre-blog-wordpress-les-erreurs-a-ne-pas-commettre/

Je l’ai écrit comme ça, mais vous faites comme ça vous chante, le plus important est que via le format d’url vous soyez capable d’identifier les pages articles facilement.

seo blog wordpress : choix du format des url

 

Quid des pages catégories

 

Concernant les pages catégories, le format d’url est défini en amont donc pas besoin d’y revenir : /category/.

 

Quid des autres types de pages

 

Idem pour les pages tag : /tag/.

La question se pose également pour les pages “classiques” que vous créez. Vous devez créer le slug par vous-même. Faites simple pour ne pas vous mélanger les pinceaux.

 

La réécriture des url peut être dangereuse si elle est mal gérée

 

Quelle que soit la solution que vous choisissez, il y a une règle que vous devez toujours respecter : Ne changez pas les formats d’url en cours de route. Ce genre de manipulation est plus dangereuse qu’autre chose.

Elle génère de la duplication de contenus et des erreurs 404.

Ne faites ce changement que si vous êtes vraiment sûr de vous.

Pour rappel, en cas de changement d’url pensez bien à faire une redirection 301 de l'”ancienne” url vers la “nouvelle”.

Sinon vous pouvez opter pour la solution de la balise rel canonical à implémenter directement sur la page admin de votre article :

seo blog wordpress : balise rel canonical

 

En tout cas, une fois que vous avez choisi le format de vos url, n’y touchez plus, à moins d’un réglage technique.

A noter enfin que cette problématique de format d’url concerne les sites web d’une manière générale et pas uniquement les blogs WordPress.

 

SEO blog WordPress : Le plugin Yoast est votre nouveau meilleur ami

 

Premier réflexe à avoir quand vous commencez à prendre en main votre blog WordPress, installez en premier lieu le plugin Yoast (la version gratuite est suffisante).

Il vous sera d’une grande aide : Découvrez ce que vous pouvez faire avec le plugin Yoast, et comment attribuer le statut “Cornerstone” à vos articles.

A titre d’exemple avec Yoast, vous pouvez créer et administrer directement vos fichiers robots.txt et sitemap.xml. Et également ajouter la balise html permettant de valider votre statut propriétaire sur la Search Console.

Vous pouvez choisir le format de vos balises title et description pour tous les types de pages (articles, catégories, etc).

 

SEO WordPress : Attention au temps de chargement et notamment au poids des images

 

En Mai 2021, Google activera la prise en compte des signaux web essentiels pour positionner vos pages sur les listes de résultats. Ce sont des critères précis qui permettent de qualifier la qualité de l’expérience vécue par les utilisateurs sur une page. Le temps de chargement est largement concerné par cette évolution majeure. D’où l’intérêt de suivre les indicateurs de performance liés au temps de chargement.

J’en ai déjà parlé à maintes reprises sur ce blog, le temps de chargement de vos pages a un impact sur votre référencement (en terme de fréquence et de volume de crawl par les robots des moteurs de recherche, mais pas en terme de positions sur les listes de résultats), ainsi que sur la qualité de l’expérience vécue par les utilisateurs.

Donc oui, il faut en prendre soin.

Au-delà des plugin à installer, il faut prêter attention au poids des images, qui représente souvent une part importante (plus de 50%) du poids global de la page.

Parmi les optimisations possibles, pensez à :

  • Enregistrer les images sur des résolutions inférieures.
  • La compression des images.
  • Pas de redimensionnement côté navigateur.
  • Afficher l’attribut alt.
  • Supprimer les métadonnées non utiles.
  • Nommer les images.
  • Utiliser des images de votre production (pas de banques d’images).
  • Les formats GIF et PNG sont sans perte, à utiliser donc de préférence. Le format PNG obtient un meilleur taux de compression avec une meilleure qualité visuelle.
  • Utiliser le format webp de Google disponible depuis 2010 qui permet un vrai gain de temps de chargement (plus de 50%) mais non pris en charge sur wordpress (il faut une extension) et sur safari (action technique nécessaire).

 

Indexer son blog WordPress : Pages /tag/ – Intérêt et danger

 

Avec WordPress, vous avez la possibilité de créer des pages “étiquettes” (ou tag car le format d’url est /tag/) autant que vous souhaitez.

Elles vous permettent de créer des points d’entrée pour les utilisateurs et les moteurs sur des sujets ou thématiques qui vous semblent importantes pour votre site.

Ces pages tag fonctionnent comme les catégories puisqu’elles affichent tous les articles que vous leur avez rattachés.

Sauf que…

Sauf que quand on n’y prend pas garde on peut se retrouver avec de la duplication de contenus dans tous les sens. Et ça c’est mal.

 

Duplication entre pages /tag/ elles-mêmes

 

Vous pouvez créer des pages /tag/ très proches sémantiquement les unes des autres sans vous en rendre compte

Exemples :

  • /tag/velo
  • /tag/velos
  • /tag/velo-du-dimanche

 

Bref, vous voyez le topo. Ces pages vont présenter les mêmes contenus et n’auront aucune plus-value par rapport à la page originelle. Pire, elles vont gonfler artificiellement et inutilement le volume de pages sur le site.

Todo : Pensez à ne créer qu’une seule page /tag/ par thématique (avant d’en créer une nouvelle, pensez à regarder si celle-ci n’existe pas sous une autre variante).

Mon opinion : A titre personnel, je ne suis pas hyper fan des pages tag, car, de ce que j’ai souvent vu sur des blogs que j’ai eu l’occasion d’optimiser, elles ont plutôt tendance à complexifier et alourdir la navigation. Par ailleurs, je ne vois pas toujours la plus-value qu’elles apportent par rapport aux catégories.

Bref, si vous souhaitez créer des des pages tag, regardez d’abord si elles auront un réel intérêt sur votre blog.

 

Duplication entre pages /tag/ et pages catégories

 

Un exemple concret : une thématique “traitée” à la fois via une page tag et une page catégorie sur un même blog.

  • /tag/velo-de-course
  • /category/velo-de-course

 

Ce sont deux pages avec le même objectif sémantique, et qui n’apportent pas de plus-value dans la navigation. Vous vous en doutez, ce n’est pas une pratique saine que je recommande et pourtant qui arrive très fréquemment sans même qu’on s’en rende compte.

 

Question : Comment savoir si on n’a pas déjà une page tag ou category sur le blog ?

  • Solution 1 : Voir dans la section articles > catégories et étiquettes, la liste des catégories et étiquettes existantes.
  • Solution 2 : Si vous n’avez pas les accès WordPress, lancer un crawl avec Screaming Frog, il identifiera vos pages /tag/ et /category/.

Si vous voyez des doublons n’hésitez pas à faire le ménage en procédant à des redirections.

Si vous tenez à garder ces pages, revoyez l’objectif sémantique d’une page à l’autre. De fait le contenu éditorial devra être retravaillé également.

 

Indexer son blog WordPress : Avec ou sans moteur de recherche interne

 

Avec WordPress, vous avez la possibilité d’afficher (ou non) un moteur de recherche interne. Vous pouvez activer la fonctionnalité via les paramètres de votre thème.

Concrètement il s’agit d’un champ de recherche en haut de page ou sur la colonne de droite au niveau des widgets.

L’utilisateur tape dans la recherche la requête qui l’intéresse puis est redirigé vers une page résultats de recherche.

 

Conserver ou pas la fonctionnalité moteur de recherche interne ?

 

Vous pouvez bien sûr choisir de conserver le moteur de recherche interne. Demandez vous si la fonctionnalité a un vrai sens sur votre site, est-elle utilisée ? Quelle part de trafic génère-t-elle ? Apporte-t-elle une vraie plus-value ?

Vous pouvez le savoir facilement avec Google Analytics, en regardant le trafic généré par cette page précisément.

 

Vous pouvez activer la fonctionnalité au niveau de votre thème directement.

Exemple avec Salient :

seo blog wordpress - désactiver le moteur de recherche interne sur wordpress avec le theme actif

Vous pouvez également supprimer le widget dédié à la recherche interne, dans la section Widget de votre admin : /wp-admin/.

supprimer le widget champ de recherche wordpress

supprimer le widget champ de recherche wordpress

 

Si vous souhaitez conserver votre moteur de recherche interne je vous recommande très chaudement de bloquer l’url de recherche interne dans le robots.txt. Pourquoi ? Pour éviter la duplication de contenu pardi.

Simplement il suffit de rajouter la ligne suivante dans votre robots.txt (via le plugin Yoast par exemple) :

Disallow : /?s=

A titre personnel, je n’ai pas eu besoin de faire cette manipulation car dès le départ j’ai désactivé la fonction recherche interne (elle n’apporte pas de plus-value dans la navigation de mon site).

 

SEO WordPress : quels répertoires faut-il bloquer au fichier robots txt

 

WordPress vous propose par défaut un fichier robots.txt préalablement rempli (en allant sur Yoast > Outils).

Bien sûr, vous pouvez le compléter à votre guise, selon ce qui est pertinent ou pas par rapport à vos objectifs business.

A titre personnel, j’ai ajouté les lignes suivantes car elles correspondent à des url “inutiles” au référencement :

  • Disallow : /wp-json/
  • Disallow : ?related_post_from=

J’ai identifié ces url inutiles via Screaming Frog et via un outil très bien : SEOlyzer (il analyse vos fichiers de logs serveurs).

Comme mentionné ci-dessus vous pouvez ajouter la ligne correspondant aux résultats de recherche interne.

Si vous souhaitez compléter votre fichier assurez-vous que les url ou formats d’url ajoutés ne sont pas générateurs de trafic SEO, auquel cas vous risquez de vous tirer une balle dans le pied. Ce serait moche.

Si vous n’êtes pas sûr.e de vous, ne prenez pas de risque, laissez le robots.txt paramétré par défaut.

 

Comment modifier votre fichier robots.txt sur WordPress ?

 

Soit via le plugin Yoast, dans la section Outils.

Soit en allant directement dans les fichiers source (utiliser alors un ftp type Filezilla pour uploader vos changements) dans le répertoire /public_html.

 

Référencement blog WordPress : Comment gérer le footer / header

 

L’architecture de l’information correspond à la manière dont vous organisez, rangez, priorisez les contenus sur votre blog WordPress en tenant compte (dans le meilleur des mondes, mais dans les faits, je me rends compte qu’il s’agit d’un sujet pas si évident pour les entrepreneurs que j’accompagne) des besoins et contraintes des utilisateurs cibles dans un contexte d’utilisation spécifique.

L’architecture de l’information correspond à la conception du header, footer, navigation interne, parcours utilisateur, arborescence, ancres de liens, tout cela en prenant en compte vos objectifs business et éditoriaux, et les besoins de vos utilisateurs cibles.

Donc le header ne déroge pas à la règle. Sur WordPress, tout se joue au niveau de la conception du menu via le thème que vous avez choisi.

Dans la section “Menu” de votre WordPress que vous pouvez administrer comme vous le souhaitez, tout dépendra bien sûr de vos objectifs.

Le header a pour objectif d’orienter l’utilisateur sur les pages et sections importantes de votre site : c’est à dire les pages de vente, pages de contact et / ou à propos, accès aux articles.

administration du menu sur wordpress

Le footer ne doit pas être un doublon du header, il faudrait plutôt y afficher des liens vers des pages présentes dans la structure de votre site, mais à vocation secondaire, tels que “CGV, mentions légales”. D’ailleurs ces liens de réassurance sont obligatoires.

 

Les liens du footer se gèrent dans la section Widgets >> Footer Area 1.

gestion du footer dans les widgets footer area 1 de wordpress

 

Votre header et votre footer devraient présenter des liens pointant vers des pages présentant un vrai intérêt pour vos utilisateurs dans un contexte d’utilisation particulier et selon vos objectifs business.

 

SEO d’un blog WordPress : Les axes d’optimisation classiques

 

Ce n’est pas parce que votre blog est sur WordPress que vous serez exempté.e des optimisations SEO classiques.

Le SEO n’a pas de frontières :).

Attention aux optimisations SEO on-page, elles sont précieuses.

Au menu des optimisations “classiques”, citons :

  • Le fil d’Ariane => Il se gère au niveau de votre plugin Yoast (Réglages SEO > Fil d’Ariane).

 

  • Les balises H1, H2, H3 etc => Elles se gèrent au niveau de l’administration du contenu éditorial.

 

balises H1 H2 H3 dans le contenu éditorial dans l'admin wordpress

 

Indexation WordPress : les plugin sympa et utiles à installer

 

Il y a énormément de plugin dédiés au SEO que vous pouvez installer. Je vous liste ci-dessous ceux que j’ai installés sur mon propre blog, et pourquoi :

  • Yoast : Comme je vous disais plus haut, c’est un plugin vraiment pratique et utile. Les recommandations qu’il propose notamment sur le contenu éditorial vont parfois à l’encontre de vos souhaits et vos objectifs. Il reste seulement un outil. A vous de faire la part des choses.
  • Classic Editor : Très utile pour la rédaction des contenus.
  • Content Aware Sidebar : Ce plugin vous permet de créer des liens personnalisés et contextualisés sur la barre blanche de droite. Par exemple il peut s’agir de liens entre articles d’une même thématique. C’est très utile pour construire un cocon sémantique (même léger) et éviter des pages catégories de manière intensive.
  • Elementor : Pour faire de “jolies” pages 🙂 Et Elementor pro pour aller plus loin.
  • Askimet Anti Spam contre les attaques spammy.
  • Extraits de code : Pour les contenus enrichis.
  • Flying images by WP speed matters : Pour l’optimisation des images.
  • Flying pages by WP speed matters : Pour le chargement des pages.
  • Newsletter by Sendinblue : Pour les blocs d’inscription à la newsletter.
  • Structured data for wordpress : Pour les microdata à afficher sur les pages de votre blog.
  • Swift performance lite : Pour le chargement.
  • Widget for Google reviews : Pour afficher les avis laissés par vos clients sur votre fiche Google MyBusiness.
  • WPS Hide Login.

Bien sûr il y en a une multitude d’autres, tout dépend de ce dont vous avez besoin.

 

Indexation WordPress : lancer les pages amp

 

Vous pouvez installer le système AMP sur votre blog WordPress.

Plusieurs plugin sont disponibles, dont le plugin officiel “Amp pour WordPress”.

De ce que j’ai vu jusqu’à présent, sur mon blog ou celui de clients, Amp apporte plus de problèmes qu’il n’en résout. Personnellement, je ne l’utilise plus.

 

installer amp sur wordpress

 

Pour finir sur le SEO d’un blog WordPress

 

Comme vous avez pu le constater tout au long de cet article, l’optimisation SEO de votre blog WordPress ne comporte pas de point extraordinaire. Il s’agit beaucoup d’optimisations dites “classiques”.

L’administration de votre blog WordPress passe aussi par :

  • La vérification régulière de la santé du site. Voir la section Outils >> Santé du site.
  • La mise à jour de vos extensions.
  • Supprimez les extensions dont vous ne vous servez pas.
  • Faites de temps en temps des tests de temps de chargement avec Dareboost.
  • Ou Page Speed Insights ou Web Page test.
  • Faites vos redirections 301 dans le fichier .htacess à la racine du serveur (via le ftp ou même tout simplement sur Yoast > Outils > fichier htaccess).
  • Pensez à créer votre thème enfant.
  • Prenez le temps de regarder tout ce que vous propose votre thème en termes de fonctionnalités, vous pourriez être très surpris.e de vos découvertes.

Attention de ne pas trop charger votre blog wordpress avec de nombreux plugin. WordPress ne reste qu’un outil. A vous d’en prendre soin et de vérifier les performances régulièrement.

Prenez le temps de l’améliorer en continu.

 

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet