Qu est ce qu’un entrepreneur libre ? Il est libre de quoi ?

Table des matières

On parle beaucoup de la liberté : l’entrepreneur libre, comme si c’était le Saint Graal absolu, et la preuve de la réussite.

“Ah ah ah, je suis libre, j’ai réussi”.

Ou

“Ah ah ah, si tu n’es pas un entrepreneur libre à 41 ans tu as raté ta vie”.

Revenons sur ce qu’est l’entrepreneur libre : L’est-il vraiment ? Libre de quoi ? A quel point ? Que signifie ce terme libre ?

Évidemment, tout le monde veut ce sentiment de liberté, se sentir libre. Libre de faire ce qu’on veut, sans avoir de compte à régler.

Mais de quoi serait libre l’entrepreneur, à part cette liberté de faire ce que bon lui chante ? La liberté de l’entrepreneur s’arrête-t-elle là ? De quoi l’entrepreneur est-il libéré ?

Même s’il a la liberté d’entreprendre tout ce qu’il veut, et c’est son droit, l’entrepreneur dépend de ses clients pour facturer, il a des contraintes, et des devoirs. On y reviendra plus bas.

Voyons ensemble ce qu’est  et ce que n’est pas cette liberté de l’entrepreneur.

Point de vigilance sur les attentes autour de cet article :

Avant de parler d’un entrepreneur libre, il faut d’abord parler de ce qu’est devenir auto-entrepreneur, ou entrepreneur : Au-delà de la dimension juridique, légale, administrative, du régime social, de l’Accre, des déclarations urssaf, de l’inscription au registre du commerce et du kbis correspondant, des charges sociales, du numéro de siret / siren, et des statuts possibles.
Au-delà également de la question de la cotisation foncière des entreprises, de la couverture sociale, de l’assurance-chômage, bref, les formalités des entreprises.

Au-delà aussi du régime social, du régime fiscal, les types d’abattement, l’assurance-vieillesse, les contributions sociales, la TVA, les questions autour du foyer fiscal, la responsabilité civile.

Bref, les questions juridiques légales prennent beaucoup de place, mais conditionnent la liberté d’action de l’entrepreneur : Le mode de paiement des cotisations par exemple, les marges de manoeuvre envisageables de chaque statut d’entreprise, les droits à la formation professionnelle, les types de dépassements autorisés ou pas, le régime réel et ce qu’il implique, bref les cotisations et contributions de manière générale.

Vous voyez devenir son propre patron et partir à la quête de liberté d’entreprendre prend du temps et requiert de la réflexion. Si vous passez par une société de portage, là aussi les problématiques diffèrent.

Devenir patron requiert de gérer les ressources humaines et toutes les démarches administratives (urssaf, charges patronales et fiscales). Il est où l’entrepreneur libre ?

 

 

Revenons d’abord sur ce qu’est la liberté entrepreneuriale et sur la réalité du quotidien de l’entrepreneur

 

L’individu devient entrepreneur parce qu’il le souhaite, rien ne l’y oblige. Il n’a pas de couteau sous la gorge le forçant à se mettre à son compte.

Dès lors l’individu peut entreprendre à peu près tout ce qu’il veut. C’est sa liberté fondamentale. Il peut créer une agence de communication, ouvrir un cabinet de paysagiste, devenir consultant indépendant, ou coach.

On pourrait commencer par dire qu’il y a autant de libertés que d’individus, puisque la liberté est une notion toute subjective et personnelle, et tient du sens moral de chacun.

Se targuer d’appartenir à un groupe d’entrepreneurs libres n’a alors que peu de sens. Que peuvent-ils revendiquer ? D’avoir réussi à être libres ? Et s’ils ne le sont pas est-ce grave, puisqu’ils ont au moins la possibilité d’entreprendre ce qu’ils veulent ?

Bref, les questions autour du sens donné à la liberté sont infinies.

L’entrepreneur libre est donc libéré. Mais libéré de quoi ? De qui ? Par rapport à quoi ?

Des contraintes liées à ses missions ? Donc il n’a plus de missions.

De ses clients ? Donc il n’a plus de clients.

Des contraintes financières car il encaisse suffisamment de chiffre d’affaires ? A court terme je veux bien. A long terme, cela me parait discutable, à part en étant rentier et s’appeler Mark Zuckerberg.

Au quotidien l’entrepreneur n’est pas libre, et ne peut pas l’être.

Il a des droits mais aussi des devoirs :

  • Honorer ses missions.
  • Donner les preuves légales : les CGU, mentions légales, les règles liées au RGPD, les CGV, le code de la consommation en BtoC.
  • Travailler sur sa communication, et sa visibilité sur le web.
  • Travailler sur ses offres.
  • Veiller à sa trésorerie et investir sur les sujets clés pour lui.

 

Il a des droits mais aussi des contraintes :

  • Il dépend de ses clients pour facturer.
  • Il doit veiller à acquérir et fidéliser ses clients.

 

Mais alors un entrepreneur libre, ce serait quoi, ce serait qui ?

 

On peut reprendre la définition du dictionnaire, vous la trouverez aussi facilement que moi, alors je préfère parler des définitions sur l’entrepreneur libre que j’ai pu glaner de-ci de-là :

  • La liberté, c’est de pouvoir s’exprimer sans être jugé.
  • La liberté, c’est de pouvoir débattre et avoir le droit de changer d’avis.
  • La liberté, c’est d’avoir été, d’être et de devenir.
  • La liberté, c’est de pouvoir vivre sans avoir à survivre.
  • La liberté, c’est avant tout tout dans sa tête.
  • La liberté, c’est être libéré de ses contraintes.
  • La liberté, c’est être aligné avec ses valeurs, ses convictions.
  • L’entrepreneur libre donne vie à ses projets et donne à son activité le ton qu’il veut.

A vous de compléter selon votre propre perception.

 

Mes propres perception et définition de ce qu’est l’entrepreneur libre

 

A mon sens, l’entrepreneur libre a l’immense pouvoir de :

  • Gérer son temps à sa guise selon ses contraintes.
  • Réaliser l’activité de son choix.
  • Choisir de se donner les moyens pour atteindre ses objectifs et donner l’orientation qu’il souhaite à son activité.
  • S’affranchir du regard des autres
  • Exprimer ses valeurs ses opinions sans crainte du jugement
  • Oser croire en son projet.
  • Oser avoir envie.

 

La réalité selon mon point de vue de ce qu’est la liberté d’entreprendre

 

A mon sens, la liberté commence quand :

  • L’envie dépasse les contraintes.
  • Les avantages d’être à son compte dépassent les inconvénients.

 

A mon sens, l’entrepreneur libre a su :

  • S’élever plus haut que ceux qui restent dans leur petit confort, par peur du risque et de quitter leur zone de confort, aussi inconfortable soit-elle, simplement parce qu’elle rassure.
  • Ne pas faire de sa liberté une illusion, et ne pas fonder toutes ses croyances, ses espoirs d’accomplissement sur le principe de liberté.
  • Trouver sa propre liberté dans ses actions, dans son activité, dans ses propres ressources.

 

Tout simplement avoir la liberté d’être qui on est

 

A mon sens, la plus grande liberté que l’entrepreneur peut avoir, peut s’autoriser, peut développer, peut nourrir et embellir au quotidien, c’est la liberté d’être qui il est vraiment, et non pas ce qu’on attend de lui.

L’entrepreneur se montre tel qu’il est :

  • Face à ses clients.
  • Face à son marché, ses concurrents.
  • Dans la définition de ses offres.
  • Dans la réponse  à la problématique client qu’il cible.
  • Dans ses choix stratégiques.
  • Dans sa communication sur son blog et les réseaux sociaux, dans ses mots, ses contenus.

L’entrepreneur libre assume ce qu’il est : il assume ses valeurs, ses convictions, il en parle librement, il est fier de ce qu’il est, il en fait même sa marque personnelle, et ça lui plait, il aime ça, il se rend compte que ce n’est pas difficile.

L’entrepreneur libre sait ce qu’il vaut, mais surtout il sait la valeur ce ce qu’il apporte.

L’entrepreneur libre est aligné entre ses actions, ses convictions, ses valeurs,  ses aspirations.

L”entrepreneur libre sait qu’il doutera encore beaucoup mais il accepte car il n’y aura jamais de certitude.

 

Inversement qu’est ce qu’un entrepreneur non libre ? Ou ce que n’est pas un entrepreneur libre ?

 

  • Un entrepreneur libre devrait être aligné avec ses valeurs, ses convictions et ses actions.
  • Un entrepreneur libre se montre tel qu’il est, et ne vit pas dans la dépendance du regard extérieur.
  • Un entrepreneur libre ne cherche pas à répondre à ce qu’on attend de lui.
  • Un entrepreneur libre s’accomplit, réalise ses rêves, ce à quoi il aspire.
  • Un entrepreneur ne s’enferme pas dans des prestations qui ne l’intéresse pas.
  • Un entrepreneur libre ne reste pas sur une communication lisse, sans émotion, sans montrer ses valeurs, tel un clone parmi les clones.
  • Un entrepreneur libre a compris que le doute était faisait partie de l’équation entrepreneuriale.
  • Un entrepreneur libre a choisi ses priorités et les assume.
  • Un entrepreneur libre s’assume. Tout simplement.

Qu’en pensez vous ?

 

Et maintenant ? Qu’est ce qu’un entrepreneur libre ? Libre de quoi ? Jusqu’où ?

 

Chacun va de sa propre définition sur ce que serait la liberté, et la liberté d’entreprendre. Et c’est normal tant les définitions diffèrent les uns des autres.

La liberté se joue simplement face à soi-même.

Est ce que oui ou non, aujourd’hui selon ma situation, ce que j’ai construit, puis je considérer que je suis libre ?

Et est ce que cette situation me convient ? Que puis je changer ?

Ce ne sont pas les éléments extérieurs qui apporteront ce sentiment de liberté, en tout cas partiellement seulement.

Il s’agit d’un sujet que j’ai mis du temps à comprendre. J’ai mis du temps à m’autoriser à avoir ma propre communication, parler de sujets qui me tiennent à coeur.

La liberté n’est pas acquise, elle s’entretient, se nourrit, s’apprivoise au quotidien, c’est votre devoir de la conserver et de la laisser toujours aussi belle.

 

Ressources complémentaires autour de ce qu’est et n’est pas un entrepreneur libre

 

Les 9 motivations pour devenir entrepreneur

Ressources pédagogiques pour construire votre projet.

 

 

En manque d'inspiration ? Venez prendre votre shoot !

C’est le shoot qu’il vous faut pour :

  • Développer votre activité et lui donner du sens selon votre raison d’être.
  • Transformer vos prospects en clients grâce à une communication partant de vous.
  • Trouver des idées de sujets inspirationnels.
  • Libérer votre potentiel, votre créativité et votre confiance en vous.