Quels sont les indicateurs de performance (KPI) pour suivre votre trafic et votre SEO ?

seo en 2020

Table des matières

Comment suivre et utiliser au mieux vos Kpi SEO, c’est un des enjeux majeurs de votre stratégie SEO.

  • Première étape : Vous avez un site web, ou un blog, c’est très bien.
  • Seconde étape : Afin de prendre les bonne décisions pour gérer et développer au mieux ledit site, vous avez besoin de connaitre les performances.
  • Troisième étape : C’est à partir de ce suivi de performances que vous pourrez prendre sereinement les décisions. En effet, il n’y a rien de pire que de prendre des décisions sans avoir de visibilité sur les performances de votre site : Vous décidez au doigt mouillé, sans prise de hauteur.

Alors justement, quels sont ces fameux indicateurs de performances, comment les trouver et surtout comment les analyser pour en déduire les actions les plus pertinentes à mettre en place (par exemple lors de la mise en production d’un nouveau site ou la refonte d’une interface existante).

C’est tout l’objet de cet article. Vous êtes prêt.e ? C’est parti !

temps de chargement de page

 

Sommaire

 

  • Rappel des indicateurs d’audience.
  • Performances sur le temps de chargement.
  • Performances de visibilité sur les listes de résultats des moteurs de recherche.
  • Performances de positionnement sur les listes de résultats des moteurs de recherche.
  • Performances de crawl par les moteurs de recherche.
  • Performances du parcours utilisateur.
  • Performances en terme de volume de Back Links (= liens externes).
  • Outils de suivi de performances.
  • Suivi des actions (ex : lutte contre le Duplicate Content).
  • Conclusion.

 

Kpi SEO : Rappel des indicateurs d’audience

 

Le trafic peut être suivi à différents échelons :

 

Trafic global

 

Il s’agit ici de prendre le trafic dans sa globalité sans aucune segmentation.

kpi seo

 

Trafic par sources de trafic

 

Par exemple, il peut s’agir de :

  • Campagnes d’emailing.
  • Publicités Adwords.
  • Publicité Facebook.
  • SEO.
  • SEA.
  • Réseaux sociaux.

kpi seo

 

Trafic par types de page

 

Il peut s’agir de :

  • Pages articles.
  • Pages produits.
  • Pages catégories.
  • Pages formulaires.

 

Trafic par types de devices

 

Il peut s’agir de :

  • Trafic sur Desktop.
  • Trafic sur tablette.
  • Trafic sur mobile.

kpi seo

 

Périodes d’analyses

 

Si possible, comparez à périmètre égal les performances de l’année précédente sur la même période. Le comparatif s’avérera plus précis et objectif.

Les performances sont à suivre sur une période donnée : généralement on table sur un mois de données.

Attention à l’effet de la saisonnalité qui peut jouer énormément.

 

Types de performances

 

Il peut s’agir de :

  • Visites.
  • Interactions.
  • Conversions.
  • Pages vues.
  • Taux de rebond.

 

Encore une fois, tout dépend de vos objectifs business.

 

Questions à se poser devant les chiffres

 

  • Le volume de visites est-il en hausse ? En baisse ? Pourquoi ?
  • Le volume de pages vues est-il en hausse ?
  • Le taux de rebond est-il en hausse ? La baisse du taux de rebond (tout dépend de la typologie de page concernée) signifie que les internautes ne quittent plus le site depuis cette page.
  • Comment évolue le volume de conversions ? (Plus de conversions signifie un tunnel d’achat plus efficace).
  • Comment évolue le volume de produits achetés par panier ? (Les internautes achètent-ils plus de produits annexes ?).
  • Comment évolue le taux d’abandon de la page panier ?
  • La page panier est-elle efficace, rapide, moins complexe ?
  • Quel est le temps passé sur le site ?
  • Comment évolue le nombre de pages vues ? Le taux de nouveaux visiteurs ?

Il ne faut pas rester à une phase uniquement basée sur les constats. Il faut remettre dans le contexte la hausse ou baisse afin d’en tirer des pour-actions.

 

Kpi SEO : Performances sur le temps de chargement

 

Les performances sur le temps de chargement peuvent avoir un énorme impact sur le volume de trafic et d’interactions.

Voir le guide complet sur le temps de chargement.

temps de chargement de page

 

Kpi SEO : Performances de visibilité sur les listes Google

 

Il s’agit ici de voir le volume de requêtes sur lesquelles votre site est positionné.

A quoi ça sert ? A voir de manière macro si votre site gagne ou perd en visibilité.

Concrètement, on peut utiliser un outil tel que Yooda Insights. A chaque demande d’analyse d’un site, il interroge sa base constituée de plusieurs millions de requêtes francophones multi secteurs (ça va de iphone 10 à pantalon homme, en passant par camping ***).

Il vous indique le nombre de requêtes sur lesquelles votre site apparait (en première page seulement avec Yooda Insights) sur la base des millions des requêtes en base. D’autres outils donnent le même type d’informations mais jusqu’aux 3-4 pages suivantes de Google.

kpi seo

 

Kpi SEO : Performances de positionnement

 

Il s’agit ici de suivre le positionnement de votre site sur un certain nombre de requêtes sur lesquelles vous avez des objectifs de visibilité.

Il peut s’agir par exemple de vos 50, 100 ou même plus top requêtes. Vous avez besoin d’être positionné dessus.

Au lieu de faire les tests à la mano une fois de temps, industrialisez la procédure avec un outil de test de positions tel que :

  • Yooda Cloud.
  • Monitorank.com.
  • Ranks.com
  • Myposeo.

kpi seo

Question : Quelle est la fréquence idéale de test : Une fois par jour / semaine / mois ?

A titre personnel, je recommande plutôt une fois par mois. Les tests par semaine sont trop rapprochés pour voir une réelle progression suite à une optimisation. Et surtout, cette fréquence me semble anxiogène,  car on peut vite tomber dans la spirale infernale de l’action correctrice à tout prix à chaque évolution de position.

 

Vous payez au nombre de requêtes effectuées (par moteur et par pays). Selon vos objectifs et besoins, cela peut revenir cher.

 

Kpi SEO : performances de crawl par les moteurs de recherche

 

Votre objectif est que les moteurs de recherche, et en particulier Google, viennent visiter (on dit crawler) les pages de votre site.

Pourquoi ? Tout simplement pour que vos pages ayant un objectif business et un objectif de visibilité puissent être accessibles via Google, et ainsi générer du trafic.

Il faut donc que la structure de votre site permette aux moteurs de trouver rapidement et facilement les pages de votre site.

Découvrez ici notre guide pour rendre votre structure SEO-friendly.

Découvrez notre guide : Comment réaliser une arborescence SEO-friendly.

Le niveau de crawl de votre site est donc un indicateur important. Si vos pages ne sont pas identifiées par les moteurs, pas de trafic à espérer.

Ok mais comment vérifier ce point ?

Vous pouvez voir avec Screaming Frog (c’est un outil d’analyse de structure de site) le volume de pages identifiées par l’outil. Si il découvre 100% de vos pages, à priori votre structure est bonne.

S’il n’en découvre que 50%, alors dans ce cas il faut enquêter.

Ensuite, vous pouvez voir avec la Search Console, le volume de pages indexées de votre site sur Google. Si Google n’a indexé que 50% de vos pages, c’est qu’il y a un souci. Il faut enquêter. Si 100% de vos pages sont dans l’index, inversement, tout est ok.

Enfin, encore avec la Search Console, vous pouvez voir le volume moyen de pages crawlées par jour.

Si Google ne crawle que 50% de vos pages par jour, considérez à priori que c’est assez faible. Il faut peut-être enquêter.

Ensuite, si Google ne crawle pas l’ensemble de vos pages, ce n’est peut-être pas un problème de structure, c’est peut-être un problème de qualité des contenus.

Google peut considérer que :

Vos pages sont en duplication de contenu avec un autre site par exemple.

Vos pages n’apportent pas suffisamment de valeur ou de contenu aux utilisateurs.

Ainsi vous constatez que toutes vos pages ne sont pas dans l’index Google alors que la structure de votre site est bonne, regardez du côté de la qualité des contenus.

kpi seo

 

Kpi SEO : Performances du parcours utilisateur

 

L’utilisateur navigue-t-il correctement sur votre site ? Voit-il assez de pages ? Réalise-t-il assez d’interactions ?

Bref, le parcours utilisateur, tel que défini actuellement, permet-il à l’utilisateur de remplir les objectifs souhaités ?

Cette question est essentielle. En effet, votre structure a beau être ok, vos pages ont beau être bien conçues, si le parcours utilisateur est bugué, l’utilisateur ne pourra pas performer comme souhaité.

Alors comment le savoir ?

En regardant les chiffres sur les performances listés plus haut : sur le nombre de visites, nombre de pages vues, temps passé, taux de rebond, volume d’interactions.

Il faut reprendre chaque page dans l’ordre chronologique du parcours de l’utilisateur.

Regarder pour chacune de ces pages les points de blocage.

De quelle page l’utilisateur quitte-t-il le site ? Pourquoi ?

Le formulaire à remplir est-il trop long ? Comporte-t-il des erreurs ? Est-il impossible à valider ? S’affiche-t-il correctement sur mobile ?

Est-il facile à remplir sur mobile ? (Cette question dépend du taux de trafic généré sur mobile justement).

Telle page met-elle trop de temps à se charger ?

Le contenu présent sur les pages est-il de qualité ?

La navigation et les étapes à valider dans le parcours sont-elles assez explicites ?

Les termes utilisés dans le cadre de la navigation dans le parcours sont-ils assez explicites ?

L’ergonomie web et mobile de ces pages sont-elles efficaces ?

C’est en trouvant les bonnes réponses à vos questions que vous serez en mesure d’identifier et prioriser les actions correctrices.

 

Outils pour suivre les KPI SEO

 

Il existe une multitude d’outils disponibles pour suivre les différents kpi SEO. Parmi ceux que j’utilise à titre personnel :

  • Google Analytics. C’est une mine d’informations très utiles. Encore faut-il savoir les trouver et bien les analyser. Egalement, c’est avec Analytics que vous allez pouvoir construire votre tableau de bord personnalisé par rapport à vos différents indicateurs et objectifs.

 

  • Search Console. Idem, c’est une mine d’informations énorme. Je regarde la mienne tous les jours.

 

  • Dareboost. Pour le temps de chargement. Je le regarde une fois toutes les deux semaines à peu près.

 

  • Yooda cloud. Pour faire des tests de positionnement sur autant de mots clés que vous souhaitez sur le nombre de moteurs de recherche que vous souhaitez, à la fréquence que vous souhaitez. Attention au prix si vous êtes gourmand.e. Conseil : N’auditez que les mots clés vraiment stratégiques pour vous. Ou au moins auditez à moindre fréquence les mots clés secondaires pour vous.

 

  • Screaming Frog. Pour connaitre et comprendre la qualité de structure de votre site.

 

  • Hotjar. Pour comprendre comment les utilisateurs naviguent sur vos pages grâce au mouvement de la souris. On sait ainsi quel lien a été cliqué. On peut même définir des scénarii.

 

  • Ahrefs ou Majestic SEO. Pour analyser la qualité et la quantité de vos back links.

Ces outils vous permettront d’identifier et prioriser les actions à mettre en place dans le cadre de votre plan d’actions.

 

Suivi des actions

 

C’est ici que commence la phase de gestion de projet (voir notre guide sur la gestion de projet en mode Agile Scrum).

Cette phase est essentielle. Une fois que vous avez défini les actions correctrices, il faut les planifier et les prioriser dans la feuille de route globale. Des choix seront à faire.

Une fois que les actions sont planifiées, il faut vous coordonner avec les équipes de développement en charge des modifications.

Il vous faudra recetter (c’est à dire valider la bonne intégration des développements). C’est à dire prévoir des aller-retours en cas de besoins de modifications supplémentaires. Il vous faudra ensuite vérifier que les développements soient bien intégrés en production.

Une fois que les correctifs sont bien intégrés en production, il vous faudra regarder l’évolution des kpi SEO. Sont-ils en hausse ? en baisse ? Faut-il prévoir d’autres développements.

Bref, vous l’aurez compris, il s’agit d’un suivi régulier, à long terme. C’est d’ailleurs, dans ce contexte d’amélioration continue que je trouve la méthode Agile Scrum la plus adaptée car elle permet d’avancer petit à petit tout en restant très réactif.

 

Conclusion

 

Comme vous avez pu le voir tout au long de cet article, le suivi des performances est une tâche régulière à instaurer.
Il faut de la rigueur et de la méthode.

A mon sens, le secret de réussite du suivi de vos kpi SEO sera votre réactivité et proactivité par rapport aux évolutions de performances que vous identifierez.

Faites en sorte que votre suivi de kpi SEO soit le plus régulier et fréquent possible.

Idéalement, regardez tous les jours et de manière plus approfondie au moins une fois par semaine.

Personnellement, je regarde tous mes indicateurs dès que j’allume mon ordinateur.

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à liker et à partager.

Commentez en bas de cet article, je me ferai un plaisir de répondre à vos commentaires.

En manque d'inspiration ? Venez prendre votre shoot !

C’est le shoot qu’il vous faut pour :

  • Développer votre activité et lui donner du sens selon votre raison d’être.
  • Transformer vos prospects en clients grâce à une communication partant de vous.
  • Développer votre SEO.
  • Libérer votre potentiel, votre créativité et votre confiance en vous.

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet

Besoin d'avancer sur projet ? Sur votre communication ?

Je vous aide à :

  • Créer de nouvelles étincelles (et à vous reconnecter) dans votre projet et votre communication en partant de vous, de vos valeurs, votre personnalité et de votre raison d’être.
  • Créer la réussite de votre projet entrepreneurial.