Pourquoi je suis devenu coach SEO pour entrepreneur solo

Table des matières

Faites la différence et dites oui à la réussite :)

>> Découvrez dans ce pack de bienvenue les ingrédients de votre réussite

>> Ayez la confiance nécessaire pour construire VOTRE offre, obtenez des prospects grâce à vos valeurs et à votre SEO !

>> Accès au groupe Telegram pour échanger et avoir des conseils.

Voici l’histoire d’une évolution, un cheminement qui m’a donné le courage de m’engager et m’accomplir en tant qu’entrepreneur, en cohérence avec mes valeurs, mes convictions, et la raison même de ma présence ici : Vous aider à accomplir votre projet digital et votre voyage entrepreneurial.

D’un CDI à une vie entrepreneuriale bien remplie, ou l’art de devenir coach SEO.

Avant, dans une période lointaine, j’étais consultant SEO en agence puis chez l’annonceur. Bien emmitouflé dans le confort d’un CDI.

Puis je suis passé à mon compte. D’abord en tant que consultant freelance. Puis je suis devenu formateur. Et maintenant coach SEO pour entrepreneurs solo.

Mais comment est-ce arrivé ? Qu’est ce qui s’est passé ?

Il y a encore 4 ans rien ne me destinait à devenir entrepreneur.

Et pourtant, la rencontre avec l’entreprenariat s’est produite et le virage à 180°C s’est fait.

Un nouveau Moi a émergé, est sorti de sa coquille, a grandi, a appris, s’est trompé, a commis des erreurs, en fait et en fera d’autres, et apprend encore.

Aujourd’hui encore, malgré les risques, j’accueille cette mission entrepreneuriale avec enthousiasme, espoir, résilience et envie.

Ce récit, c’est le mien. Je n’ai rien édulcoré, ou diabolisé, juste voulu montrer l’envers du décor, la réalité du terrain de l’entrepreneur.

 

Pourquoi je suis devenu coach SEO pour entrepreneurs solo : Revenons quelques années auparavant

 

Fin 2016, j’étais en poste au sein du groupe Figaro. Je déprimais complètement, mon poste de responsable SEO ne me plaisait plus, les décisions de la direction ne me parlaient pas.

Je ne trouvais plus de sens dans ce que je faisais. Moi qui adore chercher du sens pour pratiquement tout, c’était compliqué.

Résultat : Après quelques déboires, quelques frustrations et autres prises de bec avec la direction, j’ai plaqué mon CDI pépère pour me mettre à mon compte début 2017.

Le saut dans l’inconnu

Avec le recul, je le clame haut et fort, c’était une énorme erreur.

Rien n’était prêt, réfléchi, mûri (La décision s’inscrivait plus dans une opposition au salariat que dans une réelle envie d’entreprendre). Pas de projet véritable si ce n’était de proposer des prestations de consulting très globales. je prenais tout et n’importe quoi. A faire n’importe quoi.

 

Je n’y connaissais rien

Vous l’avez compris. A l’époque je ne connaissais rien de l’entrepreneuriat, ce que c’était, ce que ça impliquait.

Sauf que la réalité m’a vite rattrapé. Si je voulais continuer l’activité, la développer, espérer en vivre, il fallait que je bosse. A réfléchir. A concevoir. A comprendre l’environnement que je m’étais créé.

A ce moment là, une réalité excitante et angoissante est apparue : En tant qu’entrepreneur solo, on est seul sur son bateau.

  • On est libre, on fait ce qu’on veut, c’est chouette.
  • A l’inverse, personne n’est là pour nous dire quoi faire.

 

Seul dans le désert

La traversée du désert a commencé (Heureusement mes clients historiques ont pu me faire vivre).

J’ai du réfléchir à tous ces principes : La différenciation, le positionnement, la proposition de valeur, les personna, les produits et services en réponse à un besoin. L’univers concurrentiel et sectoriel.

Tout ce qui n’avait été que pure théorie pour moi, et appris en école devenait réel et surtout indispensable. Pour espérer vivre de mon activité.

Sauf que je me suis pris au jeu. Vraiment. Et ce n’était plus un jeu, mais un challenge. Plus même. Un Besoin.

Dit comme ça, l’évolution parait rapide. Pourtant il m’a fallu bien plus que plusieurs mois pour mûrir, intégrer, s’approprier un nouveau rôle, une nouvelle mission.

Il s’agissait d’un besoin intrinsèque d’accomplir ce projet pour m’accomplir. Plus en tant que salarié, professionnel du digital, mais m’accomplir en tant qu’entrepreneur du digital.

Je vous passe les détails des montagnes russes émotionnelles par lesquelles je suis passé. Mais j’ai alors compris que je devais investir sur moi-même pour accomplir mon projet.

L’entrepreneur a besoin de s’élever pour élever son projet (selon moi en tout cas). Apprendre à devenir une meilleure version de soi-même : développer les compétences et les soft skills, s’organiser, prendre confiance, etc.

Sauf que ça, ce n’est pas écrit dans les livres, c’est quelque chose qu’on découvre petit à petit. En tout cas, j’y ai pris goût, et continue de me développer.

Si mes retours d’expériences peuvent servir les apprentis entrepreneurs, j’en serai ravis.

Et si c’était à refaire ?

 

Je ne conseillerais jamais trop à quelqu’un de bien réfléchir à ce qu’il veut faire, mais le saut dans le vide tel que je l’ai connu m’a fait grandir plus que n’importe quelle lecture (ou en tout cas bien plus rapidement).

 

L’étape décisive des formations et des cours : Ou l’art d’enseigner, transmettre, apporter un autre regard

 

Voici maintenant une étape qui a été très importante pour moi et qui m’a donné envie d’évoluer vers le coaching.

A partir de début 2018, j’ai eu l’opportunité d’animer des formations SEO, rédaction web et marketing digital pour adultes (sur Paris et Nantes).

Les débuts étaient hésitants, balbutiants. La prise de parole en public, ça se travaille. Poser sa voix, imposer un rythme, faire des exercices pratiques. Fédérer. Challenger. J’ai appris l’exercice et maintenant j’adore ça. Je le vois vraiment comme un jeu d’acteur. Ca tombe bien j’ai toujours aimé le théâtre. 🙂

Petit à petit, j’ai eu la chance (ou je l’ai saisie) d’animer des cours (SEO, initiation à l’UX design, communication digitale, et data marketing) en écoles du web à Nantes et à Rennes désormais où je suis domicilié (école WebStart, EMA Vendée, IUT de Nantes, IUT de Rennes, MJM Rennes, MyDigital School).

Et je dois admettre que j’adore transmettre mes connaissances, jouer un rôle devant les étudiants (comme un coach, un coach SEO, j’y reviendrai plus bas).

Quand je suis face à mes étudiants, en présentiel, ou en distanciel, je ne cherche pas à avoir le discours descendant (le prof parle les élèves écoutent) qu’on a pu connaitre au lycée ou même à la fac.

Je ne sais pas faire de toute manière, et je ne pense pas que ça m’intéresse.

Je cherche à créer un échange avec les élèves tout en racontant l’histoire du cours.

Mon objectif est de les challenger, échanger, parler, réfléchir ensemble, ouvrir de nouvelles portes, leur apporter un autre regard menant à de nouvelles opportunités, une nouvelle destination, une nouvelle étape dans leur ouverture d’esprit…. En donnant le plus d’exemples concrets possibles.

J’essaie de leur montrer le champ des possibles, leur montrer que dans le web il n’y a pas de barrières techniques, seulement des approches différentes qui permettent d’aller plus loin.

Les faire réfléchir, les sortir de leur zone de confort, qu’ils se confrontent à la réalité.

Apporter et inspirer un autre regard, oui cela me plait beaucoup.

Et finalement les séances de coaching (que je propose) sont sur la même philosophie : Certes il y a de l’enseignement pur, mais aussi et surtout des questions sur les problématiques :

Pourquoi faire ceci comme ça ? Quel en est l’objectif ?

Ah bon ? Et si on faisait comme ça, on pourrait répondre à ce besoin sans faire ceci…

J’ai eu la chance de croiser des gens qui m’ont fait évoluer, progresser, m’accomplir (la progression n’a pas de limite). Je pense d’ailleurs à Stéphane Briot et la quête du pourquoi, qui ont contribué à me faire devenir ce que je suis aujourd’hui.

Il m’a fallu encore du temps pour faire mûrir mes idées et la manière dont je voulais vous accompagner. Jusqu’à arriver à cette étape : coach SEO.

La découverte du coaching, et du métier de coach SEO

Tous les ingrédients étaient là. Il fallait juste les mélanger pour en faire un beau gâteau, et devenir coach SEO.

La prise de parole, la pédagogie, les supports de cours et de formation, le circuit d’enseignement, l’envie d’aider, l’envie de faire évoluer et s’accomplir. Et surtout : Comprendre ce petit plus qui était le mien : Le goût pour les solutions, les nouvelles idées, et l’art de proposer de nouvelles alternatives.

Progressivement, tout a pris forme dans ma tête, et c’est devenu évident : Mettre à profit ce que j’ai appris par moi même pour aider celles et ceux qui partagent le même profil que moi : les entrepreneurs solo : Les accompagner sur leur SEO, et leur dispositif digital, leur montrer de nouvelles alternatives.

 

Et pourquoi le SEO ?

 

Et pourquoi pas ?

Je suis tombé dedans comme Obélix dans la marmite de potion magique.

Comme une évidence. On s’est trouvés lui et moi.

Sans parler de course à la performance, mais plutôt l’aspect “noble” de la discipline : on touche au site dans son ADN, sa substantifique moelle.

Améliorer l’existant, trouver les erreurs, les corriger, comme un chercheur, un archéologue, un chimiste dans son laboratoire (ça tombe bien, je voulais être chimiste quand j’étais petit).

J’ai fait des études de langues à la fac, je suis littéraire, absolument pas scientifique.

Lors d’un stage en 2004 j’ai eu l’occasion de travailler sur Dreamweaver, et là ça a été la révélation, un champ des possibles immense, moi qui aime découvrir j’étais servi.

Le SEO m’est tombé dessus dans un autre stage en e-commerce, où je devais travailler sur des fiches produits. J’ai tout de suite su que c’était l’axe des sites web sur lequel je voulais travailler. Depuis je n’ai pas abandonné.

 

 

Trouver des solutions autrement que dans l’univers du SEO, via l’innovation, le design thinking

 

Proposer un autre regard, d’autres alternatives face à une problématique, pousser les portes du possible. Voilà ce que j’aime faire.

Montrer que d’autres solutions sont possibles pour faire encore mieux, valoriser les contenus, la proposition de valeur…

C’est quelque chose de vraiment sympa et d’enrichissant à faire.

Et cela passe par l’innovation et le design thinking. Bref, penser autrement (d’ailleurs je suis en train de me faire certifier en design thinking).

Voir la page “A propos”.

Ce que je vous apporte

Aujourd’hui je vous propose de travailler ensemble sous forme de coaching  :

Vous aider à acquérir des prospects depuis Google et à les transformer en clients grâce à:

  • vos contenus,
  • votre proposition de valeur,
  • votre communication axée sur vos valeurs et votre message.

 

Et maintenant… Coach SEO, pour vous servir

Je sais pourquoi je suis entrepreneur : C’est un moyen pour moi pour réaliser ce qui me fait vibrer : échanger, challenger l’entrepreneur solo sur son projet digital, en prenant en compte ce qu’il veut, la réalité de son secteur, les attentes des utilisateurs, bref porter le rôle de coach SEO. L’accompagner sur son projet, lui rappeler les règles du SEO, l’aider à mettre en place des solutions pour transformer ses prospects en clients, rendre unique sa communication et son message.

J’oriente progressivement mes accompagnements sur une dimension design thinking : trouver des idées, des solutions aux problématiques du client, l’accompagner et lui proposer un autre regard, une autre dimension.

L’accompagner pour rendre son “utile” aux utilisateurs, l’accompagner pour transformer les prospects en clients grâce à une communication axée sur les valeurs, celles là mêmes que les prospects de mon client partagent.

Et aussi, le mettre en confiance en l’écoutant, l’aider à s’accomplir dans son activité, son business, qu’il voit tout le potentiel, et qu’il gagne en sérénité face à la masse de travail qui l’attend.

Apprendre à communiquer sur ses valeurs et transformer ses prospects en clients.

Une question ? Un besoin ? Une demande d’information ?

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet