Que veux tu dans la vie ?

Table des matières

Si je te pose cette question, c’est que la réponse n’est vraiment pas évidente.

Oui tu peux, malgré toi, être pris.e / prisonnier.e des injonctions sociales. Tu peux chercher à répondre aux attentes de tes proches (parfois très éloignées des tiennes).

Tu peux aussi être prisonnier.e des contraintes du quotidien et des contraintes familiales.

Résultat des courses : tu te renies, tu renies tes besoins, tes aspirations, tes envies. Tu te mets au second plan pour faire ce que les autres attendent de toi.

Et tu passes à côté de ta vie, tu passes à côté de toi, à côté de tes aspirations profondes.

Et tu ne te révèles pas (en tout cas pas autant que tu pourrais), tu ne t’accomplis pas.

Difficile dans ce contexte de savoir ce que tu veux dans la vie, d’y penser, d’en rêver, et de te créer un plan d’action pour atteindre ton objectif.

Donc non, la question “que veux tu dans la vie ?”, même si elle parait simple présentée de cette manière, ne l’est absolument pas au regard des réponses qu’elle suscite.

Je vois trop de gens autour de moi qui n’y pensent pas, trop englués dans leur quotidien ou leurs problématiques du moment.

 

Une question de temps ?

 

Pour autant, il ne suffirait pas de grand chose pour prendre le temps.

Le temps d’y réfléchir.

Le temps d’y répondre.

Le temps de mettre ta vie en perspective de ta nouvelle réponse.

Le temps nécessaire pour avoir envie. Envie de ce qui t’anime profondément.

Envie de toucher ce qui est vivant au plus profond de toi.

 

Ca bloque ? Où ?

 

Mais alors dans ce cas, qu’est ce qui bloque ?

La peur ? De l’inconnu ? D’un futur succès ? De ne plus plaire ?

Peut-être un peu de tout ça en même temps ?

Le temps de passer à la suite, de te projeter dans un nouveau futur.

 

Donner vie à tes envies : C’est ta responsabilité

 

L’idée ici n’est pas de te pressuriser ou de te faire culpabiliser. Loin de là.

L’idée est surtout de te montrer que ta vie t’appartient, tu en fais ce que tu veux, dans le bon sens comme dans le mauvais sens.

Et donc tu es responsable de ta vie, de ce que tu en fais, tu es responsable de tes choix.

Tu peux blâmer le voisin autant que tu veux, tes choix, tes décisions t’appartiennent, peu importent les évènements extérieurs sur lesquels tu n’as pas d’emprise.

C’est ton choix par exemple de te lamenter sur ton sort et d’en vouloir à la terre entière sans rien faire et rester scotché à ton canapé.

Mais c’est aussi ton choix de prendre tes responsabilités et de décider de ce que tu veux faire de ta vie.

En pleine conscience, en pleine responsabilité de ce que tu es et ce que tu fais.

Il est donc de ta responsabilité de donner à ta vie le ton qu’elle mérite.

Pourquoi ?

Pour te révéler, t’accomplir, oser être toi et apprendre à te connaitre, te découvrir.

Pour t’assumer, oser être toi-même.

Devenir petit à petit une meilleure version de toi-même.

Prendre du plaisir, donner vie à tes rêves, révéler tes talents et tes forces.

Révéler ta mission en accord avec tes valeurs, tes croyances, tes mantras, , ta sensibilité, voire hypersensibilité, ton cap, tes convictions, ton ikigai, ta zone de génie.

Changer le monde avec ta marque personnelle et ton business.

Alors oui ce travail demande de l’introspection, mais tu verras c’est tellement utile.

 

Comment répondre à la question “Que veux tu dans la vie ?”

 

Comment répondre à la question “que veux tu dans la vie ?” ?

Tu prends une feuille, un crayon.

Et tu notes sans ordre, ni priorité, selon les idées qui te viennent en tête, tu notes ce que tu veux, ce que tu aimerais. Dans le meilleur des mondes, sans les contraintes que tu connais aujourd’hui.

Exemple : Acheter une maison au bord de la mer.

Exemple : élever tes chèvres, et vendre du fromage de chèvre sur les marchés.

Exemple : Manger sainement et arrêter tes excès d’aujourd’hui.

Tu notes toutes tes idées.

Tu reviens dessus plus tard. Et tu verras que certains objectifs se regroupent en sous ensembles.

Exemple : le sous ensemble “faire du sport”.

Exemple : le sous ensemble “quitter paris, vivre en “province”  dans un hameau paumé.

Tu refais l’exercice plusieurs fois pour obtenir seulement quelques sous ensembles.

Tu choisis les sous ensembles majeurs, et les sous ensembles mineurs.

Les majeurs sont ceux qui seront prioritaires dans ta vie, ceux vers lesquels tu veux vraiment tendre.

Les mineurs seront moins prioritaires.

 

Construis ton plan d’action

 

Maintenant que tu as tes grands objectifs tu peux construire ton plan d’action.

Prends le premier.

Puis note toutes les étapes qui vont te permettre d’y arriver.

Si possible, fixe toi des deadlines. Par exemple, pour l’acquisition de ta maison face à la mer, tu peux te mettre une limite d’âge : avant tes 50 ans par exemple.

Certaines étapes, régulières vont s’inscrire dans le temps, elles pourront même faire partie de ta routine hebdomadaire.

Et tu peux te fixer des objectifs business.

As tu bien défini tes indicateurs clés de performance ?

Et ainsi mettre à jour tes bilans bebdomadaires.

 

Ressources complémentaires

 

Pourquoi tu ne dois surtout pas chercher à plaire à tout le monde

Quels sont les ingrédients pour rendre ta marque personnelle remarquable ?

Tu peux être extraordinaire

Crée tes codes

Comment te différencier grâce à ta personnalité ?

Comment construire ta marque personnelle ?

Se révéler à soi et s’accomplir grâce à l’entrepreneuriat

Te sens tu soutenu.e dans ton quotidien d’entrepreneur ?

Test “Sais tu ce que tu veux dans la vie ?”

Reçois ton shoot d'inspi'
Chaque Lundi dans ta boite mail