Sois bienveillant envers toi-même, oui mais comment ?

Être bienveillant envers soi même et envers les autres est une soft skill très importante pour maintenir un haut niveau de confiance en soi et d’estime de soi, pour maintenir de bonnes relations personnelles et professionnelles.

Il faut en prendre soin de cette bienveillance car notre monde en manque cruellement.

Pour adoucir nos vies, le quotidien professionnel, être bien avec soi, lâcher prise, se traiter comme un ami.

Pour développer son activité.

Bien sûr, la bienveillance n’est pas le seul ingrédient indispensable au bien-être et au développement personnel et professionnel, mais s’inscrit dans un tout.

 

Qu’est ce que la bienveillance envers soi-même

 

Bienveillance = Attitude positive et attentionnée envers autrui. Elle implique d’avoir des intentions bienveillantes, de la gentillesse et de l’empathie envers les autres, ainsi que le désir sincère de les aider, de les soutenir et de les encourager.

Bienveillance = Poser sur soi-même (sur autrui d’une manière plus générale) un regard indulgent, positif, ouvert à la compréhension, à la tolérance et avec humilité.

La bienveillance va de paire avec la confiance en soi et l’estime de soi. Et vous le savez déjà, sans confiance, tout devient compliqué.

La bienveillance se manifeste par des actions et des paroles aimables, respectueuses et compréhensives envers les autres. Elle implique également la capacité d’écouter activement, de prendre en compte les besoins et les sentiments des autres, et d’agir de manière altruiste sans attendre quelque chose en retour.

La bienveillance ne se limite pas à la simple gentillesse, mais elle inclut également la volonté de favoriser le bien-être et le développement des autres. Cela peut se manifester par des actes de générosité, de compassion et d’encouragement, ainsi que par le respect de l’autonomie et de la dignité des personnes.

Le dictionnaire Le Robert définit le fait d’être être bienveillant envers soi-même comme “la disposition favorable à l’égard de quelqu’un”.

Quant au Larousse, il le définit comme “la disposition d’esprit inclinant à la compréhension, à l’indulgence envers autrui”.

 

Ma définition de la bienveillance

 

> S’aimer, être tolérant envers soi-même.

> Accepter ses faiblesses et ses défauts.

> S’aimer. Vraiment.

> Prendre soin de soi.

> Lâcher prise, et se lâcher la grappe.

> Savoir se pardonner à soi ses erreurs et ses manques.

> Savoir s’autoriser et accepter de ne pas être toujours au top.

> Accepter d’avoir des coups de moins bien ou de déprime passagère.

> C’est aussi être en pleine conscience avec soi-même.

> Se montrer gentil (sincèrement gentil) et empathique. Et humaniste.

> Faire preuve de compassion et de générosité. Et de gratitude et de pardon.

> C’est aussi être prévenant.

Je suis convaincu que se montrer bienveillant envers soi-même nourrit l’estime de soi et la confiance en soi comme un cercle vertueux.

 

A mon sens tout est dans le savoir-être (comme une soft skill). Celui-ci permet de développer l’épanouissement de la personne, son sens de l’altruisme.

Une personne bienveillante fait preuve de communication non-violente et respectueuse, celle-ci fondée sur l’écoute.

Dans la vie professionnelle, c’est évidemment un immense atout. Pour gérer les conflits par exemple. Communiquer sur le burn-out ou la fragilité de la personne. Se montrer à l’écoute de l’Autre, en pleine conscience, donner des conseils bienveillants, avec un sourire bienveillant, ça n’a pas de prix 🙂

 

Pourquoi chercher et vouloir être bienveillant

 

Améliorer ton estime de soi

Être bienveillant envers toi-même te permet de cultiver saine une estime de toi. Cela signifie reconnaître tes forces, tes réalisations et tes qualités, plutôt que de te concentrer uniquement sur tes erreurs ou tes faiblesses.

Une estime de soi positive contribue à une meilleure confiance en soi et à une attitude plus positive envers toi-même.

 

Ta santé mentale et émotionnelle

Grâce à la bienveillance envers toi même tu favorises une meilleure santé mentale et émotionnelle.

Cela implique de traiter tes propres pensées et émotions avec compassion et compréhension, plutôt que de te juger sévèrement. Cela peut réduire le stress, l’anxiété et la dépression, et favoriser un bien-être émotionnel général.

 

Relations interpersonnelles

Tu développes des relations plus saines avec les autres. Lorsque tu te traites avec gentillesse et respect, tu es plus susceptible de te comporter de la même manière envers les autres.

Cela peut améliorer la qualité de tes relations et favoriser une communication plus authentique et positive.

 

Réussite personnelle

En étant bienveillant envers soi-même, tu te soutiens et t’encourages, de fait, tu prends plus facilement des risques, tu poursuis tes objectifs et tu persévères face aux difficultés. Tu es également plus susceptible d’apprendre de tes erreurs.

En pleine conscience de toi, tu connais ta responsabilité personnelle : tu adoptes une attitude de soutien, de compréhension et d’acceptation envers toi-même, tout en reconnaissant ton humanité et ton droit à l’erreur.

 

Quid de la bienveillance dans le cas de l’entrepreneur

 

L’entrepreneur est particulièrement impacté par cette notion de confiance en lui (entreprendre est une activité longue, chronophage, énergivore). Il a besoin d’être bienveillant envers lui-même, ses actions, son activité, son chemin parcouru, son énergie, sa vitalité, la motivation fluctuante selon les moments. Pour se donner le courage et l’envie d’avancer. Nourrir sa confiance en lui.

 

L’entrepreneur a une mission entrepreneuriale. Il a des objectifs et veut réaliser sa mission, son projet entrepreneurial.

Très souvent, tout ne se passe pas comme prévu, des difficultés, des retours en arrière, des remises en question, des doutes sur un projet.

Bref, les difficultés, les obstacles ne manquent pas. Son énergie, sa vitalité, sa confiance en soi s’avèrent alors durement touchés.

Dans ces cas-là il devient alors difficile de conserver un regard bienveillant envers soi-même.

Pourtant être bienveillant envers lui-même lui permet de se traiter en ami, de ne pas se juger durement, de reconnaitre les difficultés mais également les mérites. De se donner confiance, de dépasser les obstacles et aller plus loin, et développer son activité.

La bienveillance a le mérite de montrer le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Bref rester positif mais objectif dans une situation.

 

Comment tu te comportes avec tes amis ?

 

Quand les amis vont mal (encore plus que quand ils vont bien), on prend soin d’eux, on les aide on les soutient, on leur montre que nous sommes là pour eux.

L’entrepreneur doit se traiter en ami : S’il se traite mal, durement, s’il traite ses amis comme il se traite, il n’aura plus beaucoup d’amis.

 

Voici ci-dessous une lettre que j’aurais voulu qu’on m’envoie à 15 ans, une lettre pleine de bienveillance, d’encouragement, d’empathie, et d’humilité. Comme ce que dirait un ami.

Une lettre qui a l’avantage de rester objective : certes, tout n’est pas rose, mais en regardant bien, il y a du positif un peu partout.

Peut-être qu’être bienveillant envers soi-même, c’est ça : Montrer le positif où il est sans jamais édulcorer la réalité.

 

Exemple de bienveillance avec ma lettre d’encouragement à mon moi “Nicolas, version 15 ans”

 

Cher “Nicolas Version 15 ans”,

J’ai voulu t’écrire aujourd’hui en toute bienveillance pour t’encourager.

Tu ne me connais pas encore. Je suis toi, 25 ans plus tard.

Pourquoi attendre si tard pour t’écrire ? Je ne sais pas, certainement que je n’étais pas encore prêt. C’est le film Adieu les Cons qui m’a donné cette idée. Comme un sentiment d’urgence, parce que le temps passe mais ne revient pas.
Parce que la bienveillance c’est maintenant, et non plus tard. Après c’est trop tard.
Comme l’enfant que tu étais, l’ado que tu es, l’adulte que tu deviendras.
Alors oui c’est maintenant que j’ai envie de te dire ces choses.
Je l’ai compris, et accepté tardivement, la bienveillance envers toi est essentielle pour avancer, construire ton chemin.
Alors, voilà, peut-être que mon cadeau aujourd’hui c’est ça : un pack illimité (comme avec Free) de bienveillance envers nous deux : toi du passé, moi du présent pour mieux construire notre futur nous.

 

Tu as certainement des idées fantasmées de ce que tu seras plus tard (en toute objectivité je suis beau comme un dieu, mais là n’est pas la question)…

Pourtant, je ne t’écris pas pour te dire ce que tu vas devenir, mais plutôt pour te prévenir, t’encourager en toute humilité, et te dire que je suis avec toi. Comme un ami.

Parce qu’on sait tous les deux que tu en as besoin.

Je te le dis tout net, tu connaitras (bien plus que tu ne le souhaites) des moments de doute, sombres, d’angoisse.

Tu connaitras des moments de peur, tu te remettras en question, tu te poseras plein de questions, tu te demanderas “pourquoi”. Tu chercheras, beaucoup, longtemps. Tu voudras parfois abandonner.

Parfois tu auras l’impression que la vie est injuste.

Je sais que pour le moment ma lettre n’est pas très positive… parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Tu as déjà connu les remous de la vie et tu en connaitras d’autres.

Mais, je sais déjà que tu garderas la tête haute, tu auras cette résilience en toi pour aller plus loin, dépasser les obstacles, aller là où certains ne t’attendront pas.

Pour le moment tu n’as pas conscience de tout cela, mais tes forces sont au fond de toi. Parfois elles ont été écrasées mais elles restent là et ne demandent qu’à éblouir ce que tu es.

Tu es fort. je te le dis, tu es fort. Garde ça en toi, ne l’oublie jamais.

Tu as des talents, des soft skills, des mad skills même. Tu les découvriras plus tard, lentement, comme un cadeau.

Tu découvriras, ou plutôt, tu mettras des mots sur ton hypersensibilité, et tu comprendras que c’est un put**n de cadeau de la vie. Désolé mon “Nicolas, version 15 ans”, je ne devrais pas dire de gros mot, mais ça te fera un tel bien.

Oui tu as des défauts, comme tout le monde. Mais tu as aussi plein de qualités que tes vrais amis découvriront et apprécieront. Tu es comme un électron libre avec 1000 idées à la seconde. Ca part dans tous les sens dans ta tête.

Pour le moment je sais que tu as du mal à gérer cela en toi mais tu comprendras plus tard que c’est aussi un cadeau.

Certains ados de ton âge savent ce qu’ils feront plus tard. Toi, tu le découvriras dans un premier temps dans le digital. Puis tu le comprendras dans un second temps en créant ton activité d’entrepreneur.

Je parle de “plus tard”. “Plus tard” pour toi c’est un concept. Tu as encore tellement de choses à découvrir, à expérimenter.

Cher “Nicolas, version 15 ans”, peut-être que tu ne comprends pas encore très bien de tout ce dont je viens de te parler. Ce n’est pas grave, je sais que ça viendra, parfois difficilement, crument, parfois de manière inattendue, au hasard de rencontres ou de circonstances.

Pour le moment, vis ta vie. Va. Et deviens. Deviens la meilleure version de toi-même. Ne te perds pas là où d’autres se perdent encore. Garde le cap.

Tu es fort, plus que tu ne crois. Je sais que tu peux en douter mais je t’assure, tu es fort.

Alors vis, sois toi-même. Nous savons tous les deux que ton humour est particulier, cela te causera des déconvenues. Mais tu es toi, et c’est le principal.

Vis en gardant en tête que le meilleur reste à venir.

Vis le moment présent, et nourris toi de la vie.

Tu es fort. Ne doute pas de toi, écoute toi, fais-toi confiance, fais confiance en tes capacités.

Garde ces mots comme une petite voix intérieure.

J’aimerais te dire que tout sera facile, mais je te mentirais en disant cela.

La lumière au bout du tunnel est tellement plus belle.

Dernier conseil : Sois patient, les choses arriveront au moment où elles devront arriver, et non au moment où toi tu voudras qu’elles arrivent. Tu comprendras ça.

Je t’embrasse et reste près de toi.

Pense à ces mots dans les moments flous.

PS : Désolé je te préviens également, ton humour ne s’améliorera pas.

Nicolas, ton futur toi.

 

La bienveillance au quotidien

 

Bon, on ne va pas se mentir, faire preuve de bienveillance au quotidien s’avère complexe.

Si on a des soucis, si on est grognon, râleur. Ou quand on ne se sent pas respecté, écouté, pris en compte dans ses besoins.

C’est là que la bienveillance trouve ses limites.

A mon sens, il s’agit plus d’une philosophie de vie qu’une injonction de comportement à avoir.

L’idée n’est évidemment pas de travestir sa véritable personnalité. Mais d’être comme tu es.

 

Ressources supplémentaires

 

Ton syndrome de l’imposteur

Ton mental de gagnant

Sois plus productif

Ne te compare pas aux concurrents

Ta charge mentale

Ta confiance en toi

Tes pensées limitantes

Fais les bons choix

Apprends à gérer tes émotions

Apprends à gérer ton stress

Révèle toi à toi même

Tes mad skills

Apprends à lâcher prise

Réussis ta vie

Rebondir après un échec

Ose être toi même

Construis ton activité

Principes de l’effectuation

Tes life skills

Ta zone de génie

Connais tu tes valeurs

Tes soft skills

Ce qui t’empêche de réussir

Qu’est ce que l’accomplissement de soi

Supports pédagogiques