Comment développer la confiance en soi de l’entrepreneur

inspirer confiance

Table des matières

Faites la différence et dites oui à la réussite :)

>> Découvrez dans ce pack de bienvenue les ingrédients de votre réussite

>> Ayez la confiance nécessaire pour construire VOTRE offre, obtenez des prospects grâce à vos valeurs et à votre SEO !

>> Accès au groupe Telegram pour échanger et avoir des conseils.

Comment développer la confiance en soi de l’entrepreneur ? Voilà donc une vaste question.

Avant de nous interroger sur le comment, peut-être devrions-nous nous interroger sur pourquoi chercher à développer la confiance en soi de l’entrepreneur ? Et pourquoi l’entrepreneur serait-il plus concerné que le reste de la population ?

Peut-être simplement parce que la confiance en soi est la base de tout, et que sans elle, tout devient plus compliqué.

Sans rentrer dans des considérations trop généralistes, disons qu’elle est indispensable pour le développement des individus, ainsi que leur accomplissement, et cela vaut encore plus pour celui ou celle qui entreprend, car sa mission, son activité en dépendent.

 

Retour sur ce qu’est ce que la confiance en soi – estime de soi

 

Il existe une multitude de ressources sur Internet pour définir la confiance en soi, certaines très bien écrites. Je n’irai pas sur ce terrain déjà largement convoité.

En revanche je vais juste donner ma propre définition de ce qu’est la confiance en soi de l’entrepreneur :

La confiance en soi de l’entrepreneur est le carburant indispensable qui va lui permettre en pleine conscience de définir sa vision, sa mission entrepreneuriale, son projet, ses offres, sa communication. Elle va lui permettre de trouver sa place, de s’aligner sereinement entre ses actes, ses choix et ses valeurs.

Enfin la confiance va lui permettre de construire son mindset et d’acquérir la force mentale pour faire face à l’adversité et autres difficultés.

 

La confiance en soi est un sujet universel, pourquoi parler de l’entrepreneur en particulier ?

 

L’entrepreneur a une mission : Donner vie à sa vision entrepreneuriale. Il a pour objectif de changer le monde (une partie du moins) à son niveau.

Ainsi il accomplit son activité et s’accomplit lui-même.

Et pour cela il a besoin de se faire confiance, et inspirer confiance. L’un ne va pas sans l’autre.

En effet, la confiance qu’il a en lui rejaillit à l’extérieur. S’il n’a pas confiance, cela se voit, se ressent très vite malgré tous les éventuels subterfuges pour rallier le prospect à sa cause, y compris la séduction et / ou la manipulation.

S’il n’a pas confiance, l’atteinte de ses objectifs deviendra plus compliquée ou prendra plus de temps, ses clients se méfieront, douteront de ses compétences, de son expertise, et iront voir son ou ses concurrents.

 

Inspirer confiance, une question de survie ?

 

Il a besoin d’inspirer ses prospects et clients. Il a besoin d’être partout, pouvoir gérer les dossiers et souvent prendre des décisions rapidement, ou en tout cas se fier à son instinct.

Pas étonnant alors de voir que ce sont souvent les personnes affichant le plus de confiance en eux qui attirent le plus de clients.

C’est une question de perception : Nous sommes attirés par les gens qui inspirent confiance (les compétences ne sont pas jugées à ce moment-là).

Donc pour résumer : l’entrepreneur a besoin de se faire confiance pour inspirer confiance et ainsi attirer les prospects et clients vers lui.

 

Exemples de moments ou dispositions qui inspirent confiance

 

  • Être bien dans sa peau et dans sa vie.
  • Être aligné avec ses valeurs et son activité.
  • Prendre du plaisir dans ce qu’on fait.
  • Savoir qu’on apporte de la valeur.
  • Se satisfaire des retours positifs de ses clients.
  • Être reconnaissant de ce qu’on a.
  • Savoir d’où on vient et où on va.
  • Être en pleine conscience dans sa vie et dans le moment présent.
  • Maitriser ce dont on parle.
  • […]

Attention au langage corporel, il ne trompe pas. Sans en être conscient, votre corps, par sa posture, les mouvements,  envoie plein de messages implicites sur ce que vous ressentez, vos émotions, l’alignement entre vos paroles et vos valeurs. On peut savoir si vous mentez par exemple.

C’est ce qu’on appelle la communication non verbale, encore plus importante que la communication verbale car plus de 70% de vos messages passent par le non verbal (le fameux “body language”).

Concrètement, vous pouvez mentir, mais votre corps non, vos gestes, les plus minimes vous trahissent ssi vous mentez ou n’êtes pas aligné.e avec ce ce que vous dites.

C’est donc un bon indicateur de votre niveau de confiance en vous à ce moment précis.

 

Le saut dans le vide pour l’entrepreneur : bonne raison de manquer de confiance ?

 

Rappelons ici une réalité : celui qui entreprend s’est jeté dans le bain, pas en ayant toujours conscience de l’immensité des problématiques à régler.

Cela peut être une source d’angoisse et de stress de ne pas pouvoir tout gérer (une des solutions est alors de savoir s’entourer pour déléguer, sous-traiter, mais on verra cela plus bas).

L’entrepreneur solo est seul sur son bateau : les décisions lui reviennent. Cette situation peut être angoissante.

Cf : les solutions présentées plus bas dans l’article.

 

Les bienfaits et méfaits de la confiance en soi de l’entrepreneur

 

La confiance en soi de l’entrepreneur a des impacts directs sur :

  • Sa capacité à prendre des décisions.
  • Sa capacité à se projeter à moyen – long terme.
  • Sa capacité à montrer ses compétences, son savoir et expertise.
  • Sa capacité à gérer les émotions.
  • Sa capacité à inspirer confiance à ses prospects et clients.
  • Sa capacité à atteindre le bonheur, l’alignement avec ses valeurs, à être apaisé.
  • Sa capacité à vivre en pleine conscience et à pouvoir utiliser 100% de son potentiel.
  • Sa capacité à mener des projets et à sortir de sa zone de confort.

Bref, la confiance en soi impacte le développement de son activité, son évolution dans les sphères privée et professionnelle.

Inversement, le manque de confiance a cet effet dévastateur de faire rentrer l’individu dans une spirale infernale : le manque de confiance lui fait perdre confiance.

Autant dire qu’inverser la tendance et casser cette sombre spirale s’avère compliqué mais possible.

 

Et l’excès de confiance ?

 

Voilà un sujet dont on parle moins mais qui est tout aussi réel : l’excès de confiance.

L’excès de confiance se manifeste par la démonstration d’une confiance très forte, voir au-dessus de la moyenne.

L’individu en excès de confiance peut paraitre intimidant, voire même hautain, condescendant, il “écrase” par sa présence ceux qui sont autour de lui.

Au final, il s’avère souvent que l’excès de confiance affiché en surface est l’arbre qui cache la forêt : la personne cache un manque de confiance et d’estime de soi par un excès de confiance justement.

Sauf que ce genre de manipulation s’identifie facilement. Il me parait difficile d’être en excès de confiance, car on n’est jamais trop en confiance sauf quand un cherche à déguiser la réalité.

Bref, encore une fois il s’avère que quand un comportement ne parait pas naturel il est démasqué, critiqué et perd en crédibilité.

 

Comment augmenter la confiance en soi de l’entrepreneur ?

 

 
Voyons maintenant comment développer la confiance en soi de l’entrepreneur afin que celui-ci développe son activité et inspire confiance auprès de ses prospects et clients.
 

 

Pas de solution miracle, mais des petits pas tous les jours, et la satisfaction des petites victoires

 

 
Revenons sur quelques réalités :
 
  • On n’acquiert pas confiance en soi comme ça du jour au lendemain (j’en sais quelque chose).
  • Il n’y a pas de solution miracle, et pérenne en claquant des doigts et en attendant que le génie sorte de sa bouteille.
  • La confiance en soi est fluctuante, selon les jours, l’énergie du moment, les aléas de la vie.
  • C’est la somme des petites doses de confiance au quotidien qui crée cette confiance en soi durable.

En revanche, travailler la confiance en soi implique de faire un travail sur soi, c’est à dire d’investir sur soi, capitaliser sur le positif pour le faire croître.

Ce travail sur soi se réalise tous les jours, et parce qu’il est long et énergivore il est capital pour sa bonne santé mentale et psychique de se satisfaire de n’importe quelle petite victoire.

A long terme, c’est cette accumulation de petites victoires qui va renforcer la confiance en soi de manière durable.

L’individu se sentira légitime dans son rôle et son action. C’est là que le cercle vertueux se crée, se consolide.

 

Être indispensable aux yeux du clients

 

 
Être archi-prêt pour un rendez-vous (et plus généralement maitriser la prestation d’accompagnement de A à Z) permet de se détendre et se focaliser sur le moment présent.

 

  • Préparer les rendez-vous, la qualité de vos rendus, de vos rapports.
  • Être irréprochable sur la qualité de vos prestations.
  • Soigner l’affichage de votre site, et votre identité visuelle.
  • Être ponctuel.
  • Travailler la posture de vente. Il ne s’agit pas de devenir vendeur. Mais plutôt de bien savoir parler du bénéfice que vous apportez à votre client, de manière objective, sans surjouer un rôle.
  • Assumer ses échecs. Tout le monde se plante à un moment ou à un autre. Quelqu’un qui ne se plante jamais c’est suspect. Au contraire, assumer ses échecs ainsi que les leçons apprises.
  • Assumer ses valeurs, ses positions.
  • Travailler la présentation des bénéfices / la valeur perçue de la prestation proposée.
  • Capitaliser sur les recommandations des clients.
  • Répondre à tous les commentaires : positifs et négatifs.
  • Assumer ce qui est dit, et inversement accepter d’admettre qu’on n’a pas toutes les réponses et qu’un de travail de recherche et / ou d’investigation sera nécessaire.

 

Concrètement l’idée n’est pas d’apparaitre comme SuperMan car vous ne duperez personne. A l’inverse “venez comme vous êtes”, assumez vos défauts, et vos qualités, bref, ce que vous êtes, soyez naturel, vous serez d’autant plus crédible. Et n’ayez pas peur de parler des bénéfices que vous apportez à vos clients, car s’ils sont vrais (vos bénéfices pas vos clients), ils intéresseront vos prospects.
 
Bref, à mon sens, le naturel et l’authenticité (et une certaine forme de vulnérabilité assumée et revendiquée) restent les maitres mots pour construire une relation durable.
 

 

Travailler son mindset

 

Le mindset de l’entrepreneur est une arme essentielle pour tenir le cap, rester motivé, faire face aux difficultés, rester aligné.e avec ses objectifs.

C’est pourquoi on parle d’investir sur soi, s’accomplir.

Le mindset, c’est l’état d’esprit, le mental de l’entrepreneur.

Quelques conseils :

Oublier les barrières mentales.

Faire face à l’adversité.

Réguler la charge mentale.

Oublier le syndrome de l’imposteur.

Savoir valoriser ses échecs.

Apprendre des expériences de la difficulté.

Réalités sur ce qu’est l’art d’entreprendre.

Booster sa productivité.

Les erreurs de l’entrepreneur à ne pas commettre.

 

Accepter la présence du doute comme condition sinequanone de l’entrepreneuriat

 

C’est une réalité : l’entrepreneur solo est seul sur son bateau : les décisions lui reviennent.

Cette grosse responsabilité sur la pertinence des décisions prises s’avère là aussi une source d’angoisse, de stress véritable et justifiée.

Malgré cela, l’entrepreneur a besoin de prendre des décisions. Alors comment faire ?

Une des solutions est alors de comprendre que le doute et la prise de risque sont dans l’ADN de l’entrepreneuriat. Le doute est permanent et ne disparait pas. Il faut alors apprendre à vivre avec.

Il faut alors savoir lâcher prise sur la peur de se tromper et accepter de ne pouvoir faire que les choix nous paraissant les meilleurs ou les moins mauvais à un moment.

La force de l’entrepreneur est d’être en constant apprentissage : apprentissage de ses erreurs, apprentissage des bonnes pratiques.

 

La confiance en soi, une question d’alignement, entre les actes, les valeurs, son Pourquoi, bref, la vision entrepreneuriale

 

Comment se sentir en confiance quand on sent que quelque chose ne va pas ? Encore plus quand on n’arrive pas à identifier la source du problème.

Et pourtant il faut arriver à faire ce travail d’identification pour avancer au lieu de ruminer, procrastiner.

Est-ce un problème de vision entrepreneuriale ? La vision de l’entreprise est floue (c’est le cas de le dire), on ne sait pas trop où on va, la stratégie est bancale, on va dans tous les sens. Bref, la vision à ce moment là ne permet pas de s’inscrire dans le temps et génère de l’angoisse ou au moins un mal-être.

Est-ce un problème d’adéquation entre les valeurs et les actes ? Vous ne vous y retrouvez pas, ce ne sont pas vos valeurs qui apparaissent dans ces actes. Vous ne vous sentez pas aligné.e.

Votre mission, votre pourquoi ne matchent pas avec les actes.

Il est urgent alors d’agir : Faire un travail d’introspection et d’honnêteté intellectuelle pour (re)trouver l’alignement nécessaire et redéfinir les actions adéquates. Ce nouvel alignement vous permettra de regagner confiance en vous.

 

Savoir s’entourer

 

Pour l’entrepreneur solo, il est important de savoir s’entourer de personnes compétentes, de bons conseils, bienveillantes et apportant un autre regard à votre projet.

Il est possible et même conseillé de pouvoir déléguer des tâches sur lesquelles vous n’êtes pas compétent ou n’avez pas de plus value.

Focalisez vous sur l’essentiel de votre activité, c’est déjà beaucoup.

 

Et si la confiance en soi passait également par une communication sincère, authentique axée sur les valeurs

 

 
Communiquer au travers d’un mode de communication dans lequel vous ne vous retrouvez pas, qui ne matche pas avec vos valeurs, c’est compliqué et ça ne vous aide pas à vous sentir en position de force dans la gestion de votre activité.
Pourtant, il est possible de communiquer autrement : par le biais de vos valeurs, de vos aspirations. Vous impacterez et inspirerez plus facilement vos prospects.
Pour cela il faut accepter un travail d’introspection : pour vous réapproprier votre communication.

 

 

Conclusion

 

Pour inspirer confiance et booster votre activité, vous pouvez mettre en place quelques réflexes qui vous permettront de vous assumer, et de vous sentir assez à l’aise pour inspirer confiance et développer votre chiffre d’affaires.
 
Petit à petit en remportant vos défis quotidiens vous arriverez (si ce n’est déjà fait) à appliquer naturellement ces bonnes pratiques.

Une question ? Un besoin ? Une demande d’information ?

D'autres sujets à découvrir sur le même sujet