Qu’as tu à gagner à t’accepter toi ?

Table des matières

Qu’a t-on à gagner à s’accepter soi ? A accepter qui on est, ce qu’on est ?

Et pourquoi serait-ce difficile ? Et pourquoi ce ne serait pas inné ? Acquis d’avance ?

C’est vrai : On nait dans un corps, une âme, c’est un pack all inclusive, qu’on le veuille ou non.

Si tu vis, grandis, vieillis dans un corps et avec une âme qui ne te plaisent pas, ce sera compliqué pour toi d’être bien avec toi.

C’est pourquoi il me semble que t’accepter toi devient indispensable à moyen / long terme, si tu veux vivre une vive épanouie et bien dans tes baskets ou tes chaussons.

 

Que signifie s’accepter soi ?

 

Je dirais qu’il s’agit d’accepter qui on est, de faire la paix avec soi.

Accepter ce que tu es profondément : ta personnalité, tes comportements, tes choix, ce qui est vivant à l’intérieur de toi.

Cela implique d’arriver à te libérer du passé.

Accepter ton passé.

De toute manière tu peux ruminer pendant des heures, des mois, des années, le passé est passé, tu ne peux pas revenir dessus.

En revanche, tu peux te concentrer sur le temps présent car c’est le seul sur lequel tu as de l’emprise.

Rester dans le temps présent pour conditionner les évènements à venir.

S’accepter soi c’est donc arriver à lâcher prise.

Il s’agit d’accepter ses défauts, ses imperfections. Mais aussi ses qualités et ses forces.

Accepter dans le sens “assumer qui on est profondément”.

Et donc accepter la possibilité de ne pas plaire à tout le monde.

Accepter de créer son propre chemin, ses propres codes.

Oser être soi.

 

S’accepter soi demande un minimum d’introspection. Et de bienveillance envers soi.

Mais aussi et surtout une bonne connaissance de soi. Cela me parait essentiel.

Car comment accepter ce qu’on ne connait pas de soi ?

Compliqué non ?

S’accepter soi c’est également se montrer reconnaissant pour tout ce qu’on a pu accomplir jusque là. Et faire preuve de gratitude.

En pleine conscience de soi, en pleine conscience de son environnement.

S’accepter soi c’est aussi prendre soin de soi. Et faire de soi sa priorité. Investir sur soi.

Et accepter l’idée que tout part de soi. Accepter ainsi son niveau de responsabilité dans le déroulé ou le non déroulé des évènements.

S’accepter soi requiert, à bien y regarder, une bonne dose d’estime de soi.

Et aussi de confiance en soi.

Pas d’acceptation de soi sans estime de soi ni de confiance en soi, ça me parait compliqué sinon. Ou en tout cas, cela prend bien plus de temps.

Bref, selon moi, s’accepter soi c’est s’aimer soi, c’est se faire une preuve d’amour.

La preuve : En capitalisant sur soi. Car justement en capitalisant sur moi je me prouve à moi même que je me considère suffisamment important et digne de confiance et d’intérêt que je peux apporter de la valeur au Monde et à mes clients.

Une preuve d’amour pour mieux s’accomplir, mieux s’affirmer soi, mieux se révéler et se réaliser.

 

Prérequis pour savoir où on va (dans la vie)

 

Je crois qu’il faut être au clair sur ce qu’on veut dans la vie.

Je crois aussi qu’il faut savoir qui on est. Se connaitre.

Tu veux vivre en harmonie avec toi même ? Note le.

Est ce que tu te sens soutenu.e dans ton quotidien ?

Sais tu de quoi tu as peur ? Pour t’accepter tel que tu es tu as certainement besoin de savoir de quoi tu as peur.

Es tu au clair sur les éléments de ta marque personnelle :

Ton ikigai.

Ton cap.

Tes mantras de vie.

Ton hypersensibilité.

Ta mission de vie.

Ton essentiel.

Ce sont selon moi quelques prérequis nécessaires à l’acceptation de soi.

 

Comment s’accepter soi ?

 

Je crois que s’accepter soi ne se fait pas en deux minutes. Comme un déclic ? Non certainement pas. Plutôt comme une lente évolution.

A mon sens, c’est un travail que tu fais un peu chaque jour. Comme une routine hebdomadaire. Tu t’entraines chaque jour comme un sportif.

Prendre le temps de fêter les petites victoires du quotidien.

Je dirais aussi que faire preuve de gratitude au quotidien est un super exercice pour mieux t’accepter.

Pratiquer la psychologie positive et l’affirmation de soi  sont aussi de bons exercices d’entrainement.

Voici ce que tu peux faire un peu chaque jour :

Reconnaitre ce que tu fais bien.

Identifier ce que tu ne fais pas bien, et comprendre pourquoi (manque de compétences ? Non alignement ? Mal défini ?).

Fêter chaque petite réussite.

Tirer les conclusions qui s’imposent de chaque non réussite / échec.

Prendre conscience de ta valeur et de celle que tu apportes à ton client.

Veiller à ton alignement : es tu au bon endroit avec les bonnes personnes à faire les bonnes choses ?

Accepter ton niveau de responsabilité dans tes choix, tes actes, tes comportements.

Ne pas te remettre en cause systématiquement.

Prendre le temps de t’écouter, écouter ton corps, tes sensations, tes émotions.

Ecouter tes besoins, tes désirs.

Fais tu de toi ta priorité au quotidien ? Ca ne veut pas dire ne plus écouter les autres, cela veut dire t’affirmer suffisamment pour clamer haut et fort tes besoins, ne pas les renier ou mettre la priorité sur les besoins des autres.

Ne pas rester bloqué.e sur un évènement mal passé, avancer coûte que coûte. Lentement. Par itérations. 

Reçois ton shoot d'inspi'
Chaque Lundi dans ta boite mail